Onirik
La réforme de l’art et essai
Le 11 avril 2017

Conférence de presse organisée par le CNC

JPEG - 406.2 ko
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Présentation du CNC

C’est au studio des Ursulines, première salle de projection de films d’avant-garde, créée par les comédiens Armand Tallier et Laurence Myrga en 1925, qu’a eu lieu la conférence de presse.

Frédérique Bredin, présidente du CNC, déclare qu’aujourd’hui en France, sur les 1 200 salles, 1 cinéma sur 2 est classé art et essai. Une exception en Europe et une grande force pour le cinéma français.

Ces salles jouent un rôle important dans la découverte des films dans leur diversité, permettant de revoir les grandes œuvres du patrimoine et de transmettre l’amour du cinéma au jeune public.

55 ans après la création de l’aide aux salles art et essai, le CNC donne un nouvel élan en créant une réforme qui va simplifier, moderniser et renforcer considérablement ce soutien afin de le revaloriser. L’aide sera ajustée en fonction des particularités de chaque salle.

JPEG - 458.4 ko
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

La réforme du CNC

Suite au rapport Raude, cette réforme adoptée le 6 avril 2017 en conseil d’administration du CNC, a été conçue avec les exploitants de salle concernés et les organisations professionnelles (FNCF, AFCAE, SCARE), et vise à :

- renforcer les critères d’accès au classement afin d’inciter les exploitants à diffuser, accompagner et éditorialiser les films art et essai,

- simplifier la procédure de classement des salles en l’attribuant désormais pour deux ans au lieu d’une seule année.

- renforcer le soutien aux cinémas de petite taille, de un à trois écrans, qui

JPEG - 384.4 ko
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

assurent la présence de ces salles art et essai sur tout le territoire.

- mieux soutenir les exploitants en valorisant financièrement les trois labels : Jeune Public, Patrimoine et répertoire, Recherche et découverte, qui distinguent leur programmation spécifique, et aider ceux qui s’engagent envers le court-métrage et les films de découverte.

- donner plus de visibilité de programmation aux exploitants par la recommandation des films art et essai avant même leurs sorties (et non plus après).

Ces réformes sont accompagnées d’un très important effort financier du CNC. Aujourd’hui, le classement art et essai est doté de 15 millions € par an. Grâce à cette réforme, il va augmenter à 1,5 million € par an (+ 10 %), dont 1 million € dès 2017.

Prettyhoney

http://www.cnc.fr/web/fr
A gagner !

25 août : Gagnez 5x1 places pour Wind River


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr