Onirik
Lunarama à la Cité des sciences
Le 28 mars 2019

A la Cité des Sciences et de l’Industrie du parc la Villette, un espace est totalement dédié aux actualités scientifiques ayant lieu partout dans le monde. Un grand mur met à l’honneur ces diverses expériences, informations, etc.

Cet espace met autrement à l’honneur tous les 6 mois un artiste autour d’un sujet d’actualité, ainsi, depuis le 26 mars c’est la Lune qui s’y expose… Enfin, pas entièrement, juste une part d’elle sous les mains de l’artiste Caroline Corbasson. L’artiste a eu carte blanche et elle en a profité. Elle joue avec les perceptions et les proportions que l’on voit. Elle nous donne l’impression de photos lunaires avec un grain poussiéreux, mais on se trompe.

Les photos ont été prises à l’aide d’un microscope à balayage électronique, ce n’est pas la grandeur de notre satellite mais les photos d’un petit bout de météorite lunaire. Ce petit morceau de météorite, au coeur des photos, est exposé au centre de l’espace Science Actualités. Il fascine car il vient de si loin, il a voyagé pour arriver jusqu’à nous, il est le résultat d’un impact qui a causé sa chute, puis le morceau a atterri dans le désert du Sahara pour ensuite être acheté par Caroline Corbasson dans un café à Denfert Rochereau.

Ici, l’espace Science Actualités ne se focalise pas sur l’aspect scientifique de la Lune, mais prend la décision d’un hommage plus poétique pour l’anniversaire (le 21 juillet 2019) des 50 ans du premier pas de l’homme sur la Lune. Cette ambiguïté sur les photographies fascinent et on se fait absorber par le panorama de quatre mètres de long.

De plus, une photographie du morceau de météorite est offerte aux visiteurs de l’espace, alors ne repartez pas sans votre petit bout de Lune.

M.TA

Présentation officielle

Lune : 50 ans… et après ?

Un demi-siècle après le « grand pas pour l’humanité » du 21 juillet 1969, la Lune fait toujours l’objet de convoitises. Certains pays visent son orbite, où ils ambitionnent d’envoyer des sondes, voire une station spatiale. D’autres ciblent sa surface et prévoient d’y poser de petits véhicules autonomes, les désormais célèbres « rovers ». D’autres enfin prévoient d’y reposer le pied, voire d’y installer une base permanente, la première de l’humanité sur un objet non terrestre. C’est que notre satellite est loin d’avoir livré tous ses secrets : sa formation, sa composition, sa quantité d’eau, ses ressources en minerais… posent toujours questions.

Mais la Lune peut aussi constituer une étape idéale en vue de naviguer, un peu plus loin dans le Système solaire, par exemple vers Mars. Surtout, sa conquête représente toujours, 50 ans après Apollo, un exploit que de nombreuses nations rêvent d’accrocher à leur drapeau, pour intégrer le cercle très restreint des États souhaitant ainsi « prouver » une supériorité technique et économique. Entre science et géopolitique, la Lune continue d’exercer sa fascination sur les Hommes.

Installation dans l’espace Sciences actualités.

Informations pratiques

Adresse :
Cité des sciences et de l’industrie
30, avenue Corentin-Cariou
75019 Paris
> Cette exposition a lieu à l’espace Science Actualités

Transport :
Métro 7 : Porte de la Villette
T3b : Porte de la Villette

Horaires :
Tous les jours, sauf le lundi
De 10H à 18H, et jusqu’à 19H le dimanche
> Exposition temporaire du 26 mars à fin juillet

Tarifs :
Plein tarif : 12 €
Tarif réduit : 9 € (+ de 65 ans, enseignants, - 25 ans, familles nombreuses et étudiants). Le billet inclut l’Argonaute et le planétarium.
Gratuit pour les – de 2 ans, les demandeurs d’emploi et les bénéficiaires des minimas sociaux, les personnes handicapées et leur accompagnateur.

Site officiel

M.TA

A gagner !

28 avril : Gagnez le tome 1 de Incarnatis


La gagnante est prévenue !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr