Onirik
Montessori et les contes de fées
Le 20 juin 2017

Parce que les enfants ont une grande imagination et pas le filtre de la maturité ou l’apprentissage des lois protectrices, il peut être maladroit de leur lire certains contes de fées.

Selon Maria Montessori : "(...) les troubles enfantins s’appuient sur la même idée : ces enfants sont désincarnés, perdus dans leur imaginaire, et n’ont pas l’expérience salutaire ni de la réalité sensorielle ni de l’activité autonome."

Extrait du communiqué de presse : "L’imagination est une faculté de l’intelligence : celle de se représenter intérieurement des choses absentes. Or, pour se représenter les choses absentes, les enfants ont besoin d’abord de les lier à ce qu’ils connaissent.

Or les contes de fées peuvent les maintenir de manière artificielle dans cette perception fausse de leur être, alors qu’ils auraient besoin d’éprouver la patience, l’effort, la répétition, l’échec, la persévérance, etc., pour retrouver prise avec la réalité.

C’est ce qu’Alicia Fleury et Iseult Abelians ont fait dans la collection Ma bibliothèque Montessori. Des histoires courtes, dans un environnement restreint, avec peu de détails et de descriptions. Comme dans un conte, chaque héros est confronté à une difficulté, qu’il va devoir surmonter grâce à ses efforts. Encouragé par le regard bienveillant de son entourage, il va avoir accès à ce qui est vraiment merveilleux aux yeux des enfants : le réel."

Bientôt à découvrir sur Onirik !

Gudrun

A gagner !

25 août : Gagnez 5x1 places pour Wind River


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr