Onirik
4e convention des séries télé de SF
Onirik -> Télévision -> Dernière mise à jour : le lundi 18 juillet 2005.

Le 14 et 15 mai dernier avait lieu la quatrième Convention des séries télé de Science-Fiction et Fantastique à l’hôtel Hyatt près de Roissy.

Intendance

Avec une fréquentation en hausse et un très fort taux de fidélisation, les organisateurs avait réduit la superficie afin d’augmenter le nombre d’invités. Cela donnait à la fête un ton plus chaleureux. Le hall central, desservant les différentes salles, était occupé par les dealers et le stand de l’association Unification. A chaque pause, les acteurs, staff et fans s’arrêtaient autour des tables qui meublaient l’espace et discutaient librement.

Les organisateurs avaient pris bonne note des différentes remarques formulées l’année dernière et proposaient boissons et snacks pour des prix corrects permettant de ne pas sortir de l’enceinte de la convention et d’éviter de se ruiner au bar du prestigieux hôtel. Pour le déjeuner, les convives avaient accès à une salle privée, en retrait, ce qui offrait une vraie détente et un service rapide. Les nombres importants des volontaires et leur « professionnalisme » a permis de faire face à toutes les modifications d’emploi du temps, incidents inhérents à ce type d’événement.

Programme

Parmi les différents acteurs présents, personne ne pouvait ôter ses yeux des deux merveilles de la nature que sont Claudia Christian et Musetta Vanders. La caméra ne rendant pas l’exacte étendue de leur beauté, c’était un réel plaisir pour les yeux de les voir déambuler parmi les simples mortels que nous sommes.

Pour être fidèle à sa sulfureuse réputation Claudia, s’est révélée être très entreprenante et sexy . Pas de discrimination, elle allumait les deux sexes et a offert un show inoubliable. Le dimanche après-midi, elle mettait aux enchères un baiser torride, parti à 130 euros à l’un de nos confrères de la presse écrite, très ému de tenir dans ses bras l’aguichante Susan Ivanova de Babylon 5.

La très féminine Musetta (Shan’auc - Stargate SG1) a, elle, profité d’une pause de quelques heures dans son schedule pour partir seule à l’aventure, à pieds (en talons hauts) et a déniché dans ce no man’s land un centre commercial pour faire du shopping ! Chapeau bas.

Douglas Arthurs (Heru’ur - Stargate SG1) avait pris au pied levé la relève de l’acteur Von Flores qui, en maître de cérémonie, devait animer la convention. Dans un style différent il a su garder l’attention vive des spectateurs et s’est acquitté de sa tâche avec brio.

Denise et son réalisateur pour Trekkies - Roger Nygard - ont répondu à toutes les questions des fans avec gentillesse, mais plutôt rapidement.

Le point d’orgue fut Vaughn Armstrong, armé de son Ukulele et d’un harmonica, entamant un tour de chants maintenant habituel dûment applaudit. Il dit avoir commencé ce rituel au début des tournées pour chasser son stress. Les rires pendant son blues de l’Enterprise confirmait son talent d’artiste complet.

Pour ceux qui le connaissent déjà, ils savent que Richard Arnold est toujours une bénédiction dans un rassemblement de fans de Star Trek. Non seulement sa connaissance de la série de Gene Roddenberry est quasiment encyclopédique, mais il a toujours de nombreux goodies de derrière les fagots qu’il peut mettre aux enchères pour le plus grand bonheurs des collectionneurs !

Lawrence Monoson, un acteur prolifique bien que peu reconnu a allié charme et gentillesse à chacune de ses apparitions.

JPEG - 8.3 ko
Lawrence Monoson

Tony Amendola
Cet acteur atypique nous a raconté que la première fois qu’on l’a maquillé pour son rôle de il a dit à la maquilleuse qu’il ne fallait pas oublier que son personnage avait 120 ans. Songeuse, la jeune-femme l’a observé et après juste quelques coups de houppette, elle lui a dit : « c’est parfait comme ça ! » Gloups ! Heureusement qu’il n’était pas armé.

Futur

On peut repérer Claudia Christian dans une nouvelle série SF anglaise (Star Hyke) space opera où son patronyme indique le ton à la fois parodique et chaud de la série : Blowhard !

Denise Crosby et Roger Nygard ont produit Trekkies II, sorti en France à l’occasion de la convention. On retrouve régulièrement Denise dans des rôles de guests comme Crossing Jordan (diffusé sur TF1), JAG ou dans des films d’horreur de séries B (Mortuary, Legend of the Phantom Rider, etc.)

Monsieur Plus

Les habitués de ce type d’événement n’oublient pas qu’ils peuvent se faire prendre en photo avec les acteurs de leur choix. Pour les Français, il semble difficile de payer une telle somme (entre 20/30 euros) mais cela fait partie intégrante de la rémunération des acteurs et apporte un supplément financier pour les organisateurs. Alors ne boudez pas votre plaisir, d’autant que cela vous autorise généralement à un petit moment avec votre héros pour dédicacer votre tirage.

La soirée dansante programmée le samedi soir est un énorme succès. Imaginez vous en train de dansez avec Musetta, Vaughn, Claudia... Personne ne vous croira, mais, vous , vous saurez que ce n’était pas un rêve. La programmation musicale a néanmoins suscitée quelques réflexions.

Encore cette année, la loterie du Ferengi (race d’aliens dans Star Trek particulièrement avare et tournée vers les affaires à gros profits) a réunie autant les vrais passionnés que les apprentis joueurs. Moments de joie intense ou déception vite remplacée par la pioche de nouveaux billets. On pouvait gagner de nombreuses cassettes vidéos de Star Trek, des DVDs, des cartes signées offertes par le stand Memorabilia et des objets de collections.

S’il est vrai que les fans viennent pour voir leur artistes préférés, l’ambiance autour des stands, les discussions enflammées et les délires font des conventions un instant incomparable qu’un DVD ne peut remplacer.

http://www.constellation-convention...
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr