Onirik
A propos du prix des carburants
Onirik -> Mythes & réalités -> Actualités -> Dernière mise à jour : le jeudi 17 juillet 2008.

En ce moment, sur Internet, circule massivement un message électronique qui affirme que, sous couvert de la hausse du prix du baril de pétrole, les sociétés qui nous vendent du carburant en profiteraient pour augmenter leurs prix et leurs marges. Le message prétend notamment que le cours du dollar, très bas cette année, devrait permettre d’absorber la hausse du prix du baril (exprimé en dollar sur les marchés internationaux) une fois converti en euro, et, par conséquent, le prix à la pompe aurait dû rester stable.

Le message cite des chiffres, mais sans donner aucune source. Afin de vérifier les dires de ce message, nous avons donc été chercher nous-même ces chiffres.

Les prix moyens annuels du baril de pétrole (brut de Brent) sont disponibles ici : www.industrie.gouv.fr

Les prix moyens annuels des carburants à la pompe en France, se trouvent à cet endroit : www.industrie.gouv.fr

Enfin, le taux de change moyen annuel du dollar (en francs puis en euro à partir de 2002) est ici : www.industrie.gouv.fr

On constatera que les chiffres sont issus de la même source, et, qui plus est, d’une source officielle (donc présumée fiable).

Une fois les conversions nécessaires effectuées (notamment du franc à l’euro avant 2002), on obtient le tableau suivant :

Le baril est donc passé de 30,95 € à 71,35 € en moyenne annuelle entre 2000 et 2008, soit un prix multiplié par 2,31.

Le prix du gazole est, quand à lui, passé de 0,85 € par litre à 1,30 € sur la même période, soit un prix multiplié par 1,53.

Ainsi, les prix à la pompe ont augmenté beaucoup moins vite que ceux du baril de pétrole converti en Euros, avec une hausse de seulement 53% contre 131% pour le cours du pétrole.

Donc, l’affirmation du mail est complètement fausse : non seulement les pétroliers n’ont pas profité des cours pour gonfler leurs marges, mais, au contraire, ils ont freiné la répercussion de la hausse du baril sur le prix des carburants, aidés en cela notamment par la TIPP, qui est fixe (c’est une taxe sur le volume) et donc n’évolue pas à la hausse avec le prix des carburants. [1]

Nous sommes donc, en France, doublement protégés à la fois par le cours du dollar, dont la faiblesse permet de diminuer la facture pétrolière, et par la hausse modérée, non-proportionnelle, du prix des carburants à la pompe. Sans ces deux éléments, c’est-à-dire avec une parité Euro/Dollar semblable à celle de 2000, et un rapport entre le prix du baril et le prix à la pompe identique à celui de 2000, le litre du gazole atteindrait aujourd’hui probablement plus de 2 Euros le litre !

Quand on voit le climat de grogne occasionnée par les prix actuels du pétrole, en particulier dans certaines professions qui dépendent fortement des carburants (routiers, taxis, marins-pêcheurs...), les conséquences d’une forte remontée du cours du dollar pourrait bien être catastrophiques...

[1] TIPP pour le gazole : 42,84 centimes par litre en 2008. Source : http://www.industrie.gouv.fr/energi...

On notera, pour information, que hors TIPP, le prix du gazole à la pompe a augmenté d’environ 103%, ce qui reste une hausse inférieure au cours du baril, et montre ainsi un effort de modération des prix par les pétroliers.

L'auteur Totoffe
Son site :
Sa fiche
A gagner !

6 octobre : Gagnez 3 Vive les Zatypiques


du 6 au 13 octobre 2017


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr