Onirik
A storm of passion - Avis +
Onirik -> Littérature -> Version anglaise -> Dernière mise à jour : le mardi 17 mai 2011.
Editeur : Brava

roman de Terri Brisbin

Présentation de l’éditeur

In the first of a breathtaking trilogy set against the stark beauty of medieval Scotland, one man discovers a surprising past, a remarkable gift—and a terrible destiny…

Once, Connor believed that his ability to see the future would grant him everything. Instead, it landed him in a prison of his own making. Summoned by the Lord of the Isles to serve as his counselor, Connor gains wealth and prestige, but with every vision, his own sight dims. Even so, Connor doesn’t grasp the terrible consequences of his gift until he’s wounded by a young woman who blames him for her family’s massacre.

Moira curses herself for failing to kill the Seer—especially when she learns her punishment is to be given to him as a slave. Far from the proud, arrogant tyrant she imagined, Connor is a tortured man with a dark sensuality that tempts her night after night. But freeing him from a strange power that is spiraling out of control will mean forsaking her vow and risking her heart for the one man she has sworn to destroy…

Avis de Callixta

Terri Brisbin n’est pas une inconnue pour les Français puisqu’elle publie depuis des années chez Harlequin des romances historiques un peu inégales. Elle est capable d’enchanter mais également de décevoir. C’est un peu ce qui se passe dans le premier tome de la trilogie qu’elle a publié depuis 2009, chez Brava.

Si elle reprend une époque et des thèmes que l’on peut lire sous sa plume chez Harlequin, ce roman diffère sensiblement de ses précédentes parutions par la sensualité épicée et par l’ajout d’éléments paranormaux. L’action se situe en Ecosse au tout début du douzième siècle.

Ce choix permet à l’auteur d’ajouter des éléments provenant des mythes et légendes écossaises et de créer un héros, Connor doté d’un pouvoir de divination. Au service d’un lord écossais sur l’île de Mull, le jeune homme a tous les mois au moment de la pleine lune des visions et reçoit alors ceux qui ont besoin de savoir d’en apprendre davantage.

Cela fait de lui un personnage inestimable pour son seigneur qui le protège et prend grand soin de lui en lui fournissant les femmes nombreuses dont Connor ne peut se passer. Au moment des visions, il est tenaillé par des désirs violents. Alors, quand il trouve à sa porte, Moira, une très belle jeune femme, il croit qu’il s’agit d’un nouveau cadeau de son maître. Il n’en est rien.

La relation entre Connor et Moira est particulièrement réussie et intéressante. Ce sont tous deux des personnages tourmentés et hantés par la mort et la peur. Moira a perdu ses parents dans un massacre terrible. Hantée par les souvenirs, elle a juré vengeance et a mis six ans à approcher Connor, celui qui a mis les tueurs sur la piste de sa famille.

Elle a tout sacrifié pour cela. Elle a abandonné son nom, son mode de vie, son intégrité physique et morale. Dure, désespérée, prête à mourir pour arriver à ses fins, elle frappe par son aspect sombre. Quant à Connor, chaque vision prend un peu plus de lui à chaque fois, le privant de la vue temporairement et menace son équilibre mental et physique. Toute leur relation sera troublée par la mort.

Pourtant, dès qu’ils se rencontrent et au-delà de ce qui les sépare, ils vont entrevoir un peu d’espoir et peu à peu se reconnaître. Terri Brisbin nous convainc alors totalement de leur amour, de leur rapprochement d’abord intensément physique puis bien plus tendre. Les scènes sensuelles sont très développées, bien plus que dans l’œuvre traditionnelle de l’auteur et servent parfaitement son propos.

L’intrigue est également intéressante. Elle est essentiellement basée sur la méconnaissance de Connor. Il ignore d’où il tient son pouvoir et comment le maitriser véritablement. Ce don est aussi une malédiction qui semble lui prévoir un avenir très sombre, mais qui suscite bien des jalousies. Là aussi, Terri Brisbin se débrouille très bien révélant peu à peu ce qu’est ce don.

Il n’y a que la fin du roman qui déçoit un peu avec un final rapide qui conclut très vite sur les différentes pistes soulevées tout en ouvrant de larges perspectives pas du tout évoquées avant. Évidemment, ce livre est suivi de deux autres et il y aura des développements dans lesdits ouvrages mais les informations capitales arrivent d’on on ne sait où. Terri Brisbin a aussi cédé à cette tendance de vouloir conclure trop heureusement l’histoire d’un couple qui avait beaucoup à surmonter. Tout s’arrange miraculeusement presque en quelques pages finales.

Hormis cette petite déception en fin de roman, le livre se tient et montre tout le talent de l’écrivain qui voyage entre histoire, légendes écossaises et amours passionnées avec aisance. La suite de la trilogie montrera si elle parvient encore à nous captiver ainsi.

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 320
Editeur : Brava
Sortie : 8 janvier 2010
Langue : anglais
Prix : 9,47 €


A lire aussi sur Onirik

Capturée par le highlander - Avis +
La fiancée du Highlander - Avis +
Pour la main d’Arabella - Avis +
Une favorite insaisissable - Avis +/-
La tentation du Highlander - Avis +
Signé Terri Brisbin - Avis +
La flamme des Highlands - Avis +/-
Le Seigneur des Hautes-Terres - Avis +
Promise par le roi - Avis +/-
L’héritière des Mac Dougall - Avis -
L'auteur Callixta
Son site :
Sa fiche
A gagner !

2 décembre : Gagnez 5 Catsass le chat


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr