Onirik
Amulet, livre 7 : feu et lumière - Avis +
Onirik -> Bande dessinée -> Graphic novel -> Dernière mise à jour : le mercredi 18 mai 2016.

On est captivé dès la troisième page. A lire absolument !



Editeur : Akiléos

de Kazu Kibuishi

Présentation de l’éditeur

Emily, Trellis et Vigo visitent l’île d’Algos qui doit leur permettre d’accéder aux souvenirs perdus. Ils espèrent ainsi découvrir les mystérieux événements qui se sont déroulés dans l’enfance de Treillis, un savoir qui pourrait les aider à combattre le Roi elfe. Ils y découvriront un sombre secret qui pourrait tout changer pour eux.

Avis d’Emilie

Qu’on aime ou non le genre, ce manga/roman graphique, un peu à cheval sur les deux styles, saura conquérir son lectorat. C’est bien simple, une seule phrase, page 3, nous rend accro !

Dans un univers médiéval fantastique un brin steampunk, Emily, notre héroïne, fait de mauvais rêves. Elle possède une pierre, qui lui parle et la guide, mais la jeune humaine a bien du mal à maîtriser ce pouvoir ce qui va lui causer bien des ennuis. Avec elle, Treilis, fils du roi des elfes, part à la recherche des souvenirs qui lui ont été volés et qui pourraient lui permettre de combattre son père, qui s’est transformé

Il s’agit donc du tome 7, mais on peut parfaitement le lire indépendamment, même si des références nous échappent. Toutefois, ne nous leurrons pas, vous les posséderez bien vite puisque la première chose que vous ferez après avoir terminé sera d’aller acheter les 6 premiers tomes chez votre libraire, qu’il neige ou qu’il pleuve !

Servi par un graphisme coloré, vivant et très clair ; qui rappelle les animés japonais des années 1980, l’histoire se déroule avec facilité devant nos yeux captivés. D’autres héros que ceux cités ci-dessus s’entremêlent parfois au récit, et en font un conte choral.

Les personnages sont très attachants. Leur psychologie est parfaitement travaillée. Qu’ils sont elfes, robots, créatures, ils sont avant tout humains. On s’identifie à eux, et on souffre avec eux. Se sentir triste pour un robot qui ne comprend pas ce que c’est d’être père est en soi un défi. Relevé brillamment ici, faut il le préciser.

On s’attache tout particulièrement à Treillis, prince Elfe qui a renié son ascendance après les horreurs qu’à commises son père. Taciturne, renfermé, mais bien décidé à découvrir son passé et à vaincre son père, c’est un guerrier futé et courageux qui nous séduit (et pas que pour son intelligence ! Ses oreilles pointues et sa cicatrice nous rendent tout chose...).

Émotions et actions se mêlent parfaitement pour créer une intrigue palpitante et poignante. L’humour n’est pas absent, mais reste discret, comme autant de clins d’oeil qui viennent alléger l’atmosphère. Le tout atteint une profondeur qui nous prend aux tripes. On note avec bonheur les nombreuses références aux classiques de la fantasy, et surtout aux neuf princes d’Ambre, de Zelazny. L’ensemble est mélancolique et doux amer.

Si de votre vie vous ne lisez qu’une série de fantasy en BD, c’est celle là qu’il faut découvrir ! C’est une lecture qui marque, une de celles qui comptent dans la vie d’un lecteur.

Fiche technique

Format : broché
Pages : 204
Éditeur : Akiléos
Sortie : 28 avril 2016
Prix : 14 €

A gagner !

25 août : Gagnez 5x1 places pour Wind River


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr