Onirik
Aventureuse Constance - Avis +
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le lundi 30 mars 2015.

Un final de toute beauté pour cette saga française plus que réussie ! A quand l’adaptation cinématographique ?



Editeur : Milady Romance

La Famille d’Arsac : tome 3

roman d’Eléonore Fernaye

Présentation de l’éditeur

Londres, 1791
Fuyant les sanglantes représailles qui font suite à la tentative d’évasion de Louis XVI, Constance d’Arsac s’est réfugiée à Londres. Bien décidée à rejoindre sa sœur aux États-Unis, elle parvient à convaincre le capitaine John Hadley de la mener à destination.

Ce séducteur invétéré n’est pourtant pas du genre à admettre à son bord des passagères non accompagnées. Ces deux êtres que tout oppose se sentent irrésistiblement attirés l’un par l’autre. La traversée promet d’être mouvementée...

Avis de Claire

Voici le tome 3 de cette fabuleuse saga ! Nous sommes partagés entre bonheur et tristesse... Bonheur, car ce dernier tome clôt cette série en beauté, et tristesse, car c’est vraiment la fin, la boucle est bouclée...

Des trois enfants d’Arsac, il ne restait que Constance à nous présenter, et surtout à lui imaginer une histoire d’amour à la hauteur de son illustre famille. Après Elisabeth dans Scandaleuse Elisabeth et Louis dans Audacieuse Sarah, c’est donc au tour de la jeune Constance, que nous avions rencontrée enfant dans les deux volets précédents.

La demoiselle a bien grandi, et si elle est encore très jeune, elle a beaucoup souffert. A cause du tourbillon de la Révolution Française tout d’abord, en tant qu’aristocrate, elle n’a eu d’autre choix que l’exil ou la mort, mais également parce qu’elle est devenue veuve très tôt, perdant ainsi celui qu’elle avait tant aimé.

Nous la retrouvons au moment où elle cherche à rejoindre son frère et sa soeur, tous deux mariés et bien installés aux Etats-Unis. Pour se faire, elle doit trouver un capitaine qui veut bien l’embarquer elle, mais également la comtesse douairière d’Arsac, ainsi que la bonne Mary et une avalanche de malles bourrées d’effets et de souvenirs qu’elle a réussi à arracher aux affres de la Révolution.

Son chemin croise celui du séduisant capitaine John Hadley, qui accepte avec quelques réticences de la mener à destination. Et pour cause, dès qu’il la voit, il ne peut demeurer insensible au charme dévastateur de la jeune femme... A ses côtés dans la promiscuité d’un petit navire pendant quatre semaines, la traversée promet d’être longue et mouvementée !

Nous n’en dévoilerons pas plus de l’intrigue, qui est réellement à la hauteur des attentes, avec un festival d’émotions et de rebondissements. L’histoire d’amour alterne avec brio sensibilité et sensualité, s’interdisant les facilités inhérentes au genre de la romance. Nous allons de surprises en surprises, avec une héroïne au fort caractère, qui ne cède rien, qui est prête à tout pour vivre selon ses convictions, et un héros au charme ravageur.

Quelques larmes pour finir, car on en voudrait encore... Bravo à l’auteur qui a su créer son propre univers, de romance révolutionnaire à la française, mention spéciale à la maîtrise du vocabulaire maritime. Et ne vous y fiez pas, si la première de couverture ne manque pas de charme, Constance est blonde, nous voulions juste souligner ce léger détail.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 377
Editeur : Milady Romance
Collection : Historique
Sortie : 20 mars 2015
Prix : 7,90 €

Page Facebook de l’auteur


A lire aussi sur Onirik

Amour (dis)courtois à la cour d’Aliénor - Avis +
L’Insoumise d’Aquitaine - Avis +
Aventureuse Constance
Audacieuse Sarah - Avis +
Rencontre avec Eléonore Fernaye
Scandaleuse Elisabeth - Avis +
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr