Onirik
Birds of Prey : Harley Quinn - Avis +
Onirik -> Bande dessinée -> Comics -> Dernière mise à jour : le mercredi 22 janvier 2020.
Éditeur : Urban Comics Editions

de Chad Hardin, Amanda Conner et Jimmy Palmiotti

Présentation de l’éditeur

L’ancienne psychiatre Harleen Quinzel n’est pas le genre de femme à se satisfaire d’une vie convenable et tranquille. Elle fuit la routine comme la peste et cherche par tous les moyens à faire de sa vie une aventure. Sa toute fraîche installation à Coney Island est donc l’occasion rêvée d’en commencer un nouveau chapitre ! Avec son entrée fracassante dans l’équipe locale de roller derby, l’approche de la Saint-Valentin et la découverte d’un contrat sur sa tête, la pétillante Harley Quinn aura beaucoup à faire.

Avis de Hirone

Harley et Joker, c’est terminé ! La sulfureuse psychiatre Harleen Quinzel a hérité d’une propriété à Coney Island appartenant à un ancien patient. Ce déménagement soudain lui permet de redémarrer sa vie et de débuter ainsi une nouvelle saga avec un dessinateur différent.

Harley et sa deuxième conscience, représentée par un castor empaillé, doivent décider de la personne qui aura l’honneur de continuer l’aventure avec elle. On brise alors le quatrième mur pour observer Harley dessinée par de nombreux artistes. Ce petit trip d’une vingtaine de pages est un bel hommage à la jeune femme et offre une très bonne introduction à cette nouvelle série. Pour les nouveaux fans, ces différents styles de Harley permettent de mieux cerner le personnage.

Ensuite, on est plongé dans la nouvelle vie de Harley. On y retrouve un personnage coloré et déjanté. Pleine de vie, on ne peut pas s’empêcher d’être enthousiaste avec elle. C’est une vraie boule d’énergie positive.

Notre héroïne s’installe donc dans son nouveau foyer. A Coney Island, elle sauve des animaux, invite sa meilleure amie (Ivy !), fait sa justice elle-même lorsqu’elle n’est pas attaquée par des chasseurs de primes. Son quotidien est trépidant et on ne s’ennuie jamais avec elle.

Harley est un personnage rayonnant et le coup de crayon va parfaitement avec cette bonne humeur. Mais attention, ça reste Harley ! Sa folie est toujours aussi présente. Elle n’agit pas toujours au mieux et des bouts de corps sanguinolents volent bien souvent. La colorisation rend d’ailleurs très bien ce genre de scènes et elle est vraiment incroyable. En effet, les couleurs sont riches, c’est un vrai plus à ce tome.

L’essence même du personnage est là : Harley est folle, rigolote, mais aussi impitoyable et violente. On adopte !

Fiche technique

Format : album
Pages : 232
Éditeur : Urban Comics Editions
Collection : DC Deluxe
Sortie : 24 janvier 2020
Prix : 19 €


A lire aussi sur Onirik

DCeased
Birds of Prey : Harley Quinn
Joker
Joker - Avis +
Canal+ Family - Wonder Woman
Parler comme un super-héros - Avis +
Canal+ - Wonder Woman
The Art of the Brick LEGO® : DC Super Heroes - Avis +
Justice League
TF1 - Supergirl
Wonder Woman
Wonder Woman - Avis +
L’Art de DC – L’Aube des Super-Héros
Man of Steel - Avis +
Trois auteurs de Batman pour le FIBD 2019
75 ans de Superman
Justice League adapté au cinéma
L'auteur Hirone
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr