Onirik
Blade Runner 2049 - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mardi 3 octobre 2017.

Denis Villeneuve propose une autre expérience de cinéma avec ce Blade Runner envoûtant et superbe. Si rien ne peut éclipser le premier opus, celui-ci marque son temps et propose une vision artistique qui n’efface pas l’intérêt de l’histoire.



film américain de Denis Villeneuve (2017)

Présentation de l’éditeur

En 2049, la société est fragilisée par les nombreuses tensions entre les humains et leurs esclaves créés par bioingénierie. L’officier K est un Blade Runner : il fait partie d’une force d’intervention d’élite chargée de trouver et d’éliminer ceux qui n’obéissent pas aux ordres des humains.

Lorsqu’il découvre un secret enfoui depuis longtemps et capable de changer le monde, les plus hautes instances décident que c’est à son tour d’être traqué et éliminé. Son seul espoir est de retrouver Rick Deckard, un ancien Blade Runner qui a disparu depuis des décennies...

Avis de Valérie

Il va être difficile de parler de Blade Runner 2049 sans renvoyer en permanence au film de Ridley Scott [1] de 1982, qui a été une expérience unique de cinéma... et l’est toujours, d’ailleurs.

Après la révolte des Repliquants de 2019, et le black out qui a suivi, la société a éliminé les modèles de cyborgs pourvus de cette graine de libre-arbitre qui leur a donné le goût de la liberté. Une nouvelle version plus servile a été créée pour convenir à tout usage, et corvéables à merci. Ils ’naissent’ adultes, et pour qu’ils n’éprouvent pas de trouble identitaire, on leur implante même des souvenirs d’enfance, et des rèves.

Quelques uns ont intégrer la police de Los Angeles pour traquer les quelques insoumis qui se sont cachés, dont le célèbre Rick Deckard (Harrison Ford). L’agent K (Ryan Gosling) est le meilleur d’entre-eux, et il est mis sur une affaire plus complexe par sa supérieure. Il s’agit d’une traque particulièrement retorse, car les archives ont toutes été effacées et que le constructeur des cyborgs 2.0 a racheté l’ancienne compagnie et semble cacher de nombreux secrets...

Denis Villeneuve signe un film magnifique qui reste cohérent tout du long malgré ce monde d’anticipation particulièrement complexe. Il se sert d’un rythme alangui, voire engourdi, pour dérouler ses idées. C’est très étonnant, car ce n’est pas long, mais lent, et si vous accrochez au tempo, vous serez envoûté, fasciné... Le temps s’égrène devant nous en formant comme une coque solide qui enveloppe le tout. C’est magique !

Le réalisateur se sert de tout ce qui est à sa disposition pour tisser un chef d’oeuvre. La bande son, l’image, les éclairages, le jeu des acteurs... c’est superbe ! Tout est mis au service de l’histoire. Et même si on peut reprocher au scénario de trop simplifier la magnifique complexité du roman de Philip K. Dick, on apprécie la générosité de la production.

On regrette tout de même quelques facilités opportunistes, mais c’est réellement un magnifique ouvrage, taillé pour son époque et un public plus large. Si on n’atteint pas l’intensité et le bouillonnement du premier film, il apporte une désespérance pleine d’humanité passionnante.

Un film unique, original et qui vous donnera envie de visionner le précédent avec l’excellent Rutger Hauer, l’envoûtante Sean Young et la fragile Daryl Hannah.

Fiche Technique

Sortie : 4 octobre 2017

Durée : 163 minutes

Avec Ryan Gosling, Harrison Ford, Jared Leto...

Genre : anticipation

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

[1] ici, producteur

L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

2 décembre : Gagnez 5 Catsass le chat


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr