Onirik
Blade Runner - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le dimanche 18 octobre 2015.
film américain de Ridley Scott (1982)

Présentation Officielle

Dans les dernières années du 20ème siècle, des milliers d’hommes et de femmes partent à la conquête de l’espace, fuyant les mégalopoles devenues insalubres. Sur les colonies, une nouvelle race d’esclaves voit le jour : les répliquants, des androïdes que rien ne peut distinguer de l’être humain. Los Angeles, 2019.

Après avoir massacré un équipage et pris le contrôle d’un vaisseau, les répliquants de type Nexus 6, le modèle le plus perfectionné, sont désormais déclarés "hors la loi". Quatre d’entre eux parviennent cependant à s’échapper et à s’introduire dans Los Angeles. Un agent d’une unité spéciale, un blade-runner, est chargé de les éliminer. Selon la terminologie officielle, on ne parle pas d’exécution, mais de retrait...

Avis de Valérie

La resortie au grand écran de Blade runner est une bonne chose car si le film date tout de même de plus de 30 ans et que ça se voit quelques fois à l’écran, il possède une puissance onirique et une profondeur qui en font un pionner du film d’anticipation.

De plus, l’image est magnifiée, chaude, léchée, et elle participe au scénario qui est : si l’homme créé un androïde à son image, pourra-t-il devenir un homme ? Si on peut méditer sans cesse sur cette considération la pousser vers la religion, l’enfantement, la mort, etc., le film peut se voir comme une histoire d’anticipation musclée ou une réflexion philosophique subtile.

Ruger Hauer explose tout ! Son rôle de répliquant brutal et précis est superbe et il en fait un excellent usage. Sean Young est tout simplement sublime, elle illumine de grâce sa prestation et Daryl Hannah, alors toute jeune, est juste et belle. Seul Harrison Ford est en dessous. Il joue bien le flic pugnace mais n’arrive pas à transcender sa performance, ce qui ne généra pas le visionnage mais déçoit tout de même en peu pour un tel monument.

Ce director cut’ offre un bon moment de cinéma qui, s’il n’est pas visionnaire en matière d’informatique, voit bien plus loin que notre futur proche.

Si vous avez vu le film ou son director cut’s [1] et que vous souhaitez approfondir votre réflexion, cet article (bourré de spoilers, bien sûr est fait pour vous !

Fiche technique

Resortie : 14 octobre 2015 (version restaurée)

Durée : 117 minutes

Avec Harrison Ford, Rutger Hauer, Sean Young, Daryl Hannah, Edward James Olmos...

Genre : science-fiction

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

[1] remontage de l’histoire


A lire aussi sur Onirik

L’exégèse de Philip. K. Dick : partie 2 - Avis +
L’exégèse de Philip K. Dick - Avis +
Glissement de temps sur mars - Avis +
Confessions d’un barjo - Avis +
Blade runner - Avis +
Docteur futur - Avis +
Le temps désarticulé - Avis +
Le profanateur - Avis +
Ô nation sans pudeur - Avis +/-
Le maître du Haut Château - Avis +
Syfy Universal - Planète hurlante
TF1 - Minority report
Blade Runner sur le point d’être cloné
Gondry adapte Phillip K. Dick
Sortie de A Scanner Darkly
Giamatti lorgne sur P.K. Dick
Next
Réalisateur arrêté
Philip K. Dick
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

6 juillet : Gagnez 5 x Un regard de braise avec J’ai Lu pour Elle


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr