Onirik
Blade runner - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le jeudi 10 juillet 2014.

Sans doute le plus connu des romans de Philip K. Dick !



Editeur : J’ai lu

roman de Philip K. Dick

Présentation de l’éditeur

L’androïde Nexus 6 n’est pas un simple robot. Son intelligence est bien supérieure à celle de certains êtres humains. Et parce qu’ils ne supportaient plus l’âpreté de la vie sur Mars, huit d’entre eux ont assassiné leurs gardiens avant de s’enfuir sur Terre. La brigade spéciale des blade runners a mis Rick Deckard, son meilleur chasseur d’androïdes, sur l’affaire. Les renégats seront difficiles à coincer, même avec le test standard... Mais la paie proposée devrait lui permettre de concrétiser son rêve : remplacer son simulacre électrique de mouton par un vrai ! Cependant, quand surgit face à lui la belle Rachel, toutes ses certitudes sont remises en cause

Avis d’Emilie

Est-il encore besoin de présenter Blade Runner ? Ce livre est simplement un chef d’oeuvre de la littérature de science-fiction, qui est également devenu un chef d’oeuvre de cinéma, avec un Harrison Ford confondant en Rick.

Qui connait l’auteur sait que ce livre est l’apogée de sa carrière (avec quelques autres, on ne va pas se le cacher).

On découvre un personnage attachant, solitaire, qui ne vit que pour son mouton robotique, d’où la très célèbre phrase tirée du livre : Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?. En effet, les robots humanisés et animalisés sont devenus monnaie courante dans ce monde du futur. La vie revient trop chère, on préfère les robots. Mais Rick, notre inspecteur, voudrait s’offrir un mouton, un vrai, un vivant, et la mission qu’on vient de lui confier lui permettra peut-être de pouvoir enfin se l’offrir...

Entre fable philosophique, enquête policière ou encore étude sociologique, on traite ici de l’Humanité, celle avec un grand H. Car au fil du texte, Rick se dévoile. Il s’interroge sur lui-même, sur ceux qu’il pourchasse, et bientôt une question va venir le hanter. Une question qui ne trouvera de réponse que dans le ressenti du lecteur.

Fidèle à lui-même, l’auteur laisse le choix à son public de décider de la fin et de la signification de son roman. Une méthode qui nous fait rêver et penser longtemps à cette oeuvre. Cela permet au livre de grandir avec le lecteur, car à chaque relecture, notre théorie évolue et change.

Cette faculté qu’a le récit d’être aussi vivant, puisqu’il faut bien l’admettre, offre une fabuleuse mise en abyme sur les interrogations du livre. Le contenu et le contenant se fondent l’un dans l’autre, et rendent l’oeuvre intemporelle, passionnante, mystérieuse et même mystique.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 283
Editeur : J’ai lu
Collection : Science-fiction
Sortie : 10 juin 2014
Prix : 6 €


A lire aussi sur Onirik

L’exégèse de Philip. K. Dick : partie 2 - Avis +
L’exégèse de Philip K. Dick - Avis +
Blade Runner - Avis +
Glissement de temps sur mars - Avis +
Confessions d’un barjo - Avis +
Docteur futur - Avis +
Le temps désarticulé - Avis +
Le profanateur - Avis +
Ô nation sans pudeur - Avis +/-
Le maître du Haut Château - Avis +
Syfy Universal - Planète hurlante
TF1 - Minority report
Blade Runner sur le point d’être cloné
Gondry adapte Phillip K. Dick
Sortie de A Scanner Darkly
Giamatti lorgne sur P.K. Dick
Next
Réalisateur arrêté
Philip K. Dick
A gagner !

9 octobre : Gagnez 2X2 Casse-Noisette sur glace


Jeu et événement annulé !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr