Onirik
Blue - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le vendredi 23 mars 2018.

Un tournage qui a duré plus d’une année et s’est effectué dans dix pays différents, des heures et des heures de plongée pour ce voyage magnifique au coeur de l’océan



film américain de Keith Scholey et Alastair Fothergill (2018)

Présentation officielle

JPEG - 11.1 ko
Blue et sa famille

Blue, le nouveau film Disneynature, est une plongée au cœur de l’Océan pour découvrir, comprendre, aimer un monde encore mystérieux et surprenant. Un monde où la nature invente des couleurs, des formes et des sons merveilleux.

L’Océan est unique, seuls les hommes le mettent au pluriel. Il est partout, recouvre plus de 70% de la Terre et donne à notre maison sa couleur et son nom : la planète bleue.

Dans cet environnement somptueux et fragile, les dauphins seront nos guides pour partager cette grande histoire de l’Océan qui est celle de nos origines et notre avenir. Une histoire universelle qui résonne en chacun de nous.

Avis de Claire

Des images, sublimes, une voix, douce mais ferme, celle de Céline de France, qui nous narre avec son talent habituel, l’histoire de Blue, jeune dauphin qui fait son apprentissage de la vie. Ce sera le fil rouge de ce film tout simplement époustouflant, aux prouesses techniques bluffantes. Depuis 10 ans qu’existe le label Disneynature, nous n’avons cessé d’être émerveillés par la qualité des images et la beauté des histoires racontées.

JPEG - 15.3 ko
le squille multicolore

Si l’opus précédent, L’Empereur, reprenait quelques extraits de La Marche de l’empereur, ici tout est absolument inédit. Le sentiment d’immersion est total, vertigineux, d’où l’importance de découvrir ce film sur grand écran. Si le petit dauphin est très attachant, on craque tout particulièrement pour l’étonnant squille multicolore, cocasse et déluré. Cet animal d’environ vingt centimètres passe en temps à nettoyer son habitat, fait de corail, et a un regard... inoubliable !

Les scènes avec les baleines sont l’un des temps fort du film. Un baleineau est en danger, une attaque d’orques est imminente, on frémit. C’est incroyablement puissant. Les baleines sont des animaux fascinants, doués d’une capacité à l’empathie extrêmement développée. Ils sont aussi capables de ressentir de la souffrance morale et de la tristesse. Seuls les mâles "chantent", et sont suffisamment solidaires pour venir en aide à une femelle et son petit en danger, malgré leurs rivalités toutes masculines.

JPEG - 5.8 ko
Baleine et son petit

Vous l’aurez compris, de bout en bout, nous sommes charmés, par l’histoire captivante, par la belle voix de Cécile de France, par la lumière et les couleurs [1] mais également par la musique envoûtante de Steven Price. Un film à voir en famille, pour sensibiliser les plus jeunes (et les plus grands aussi !) à la préservation essentielle de l’océan, et donc de la planète.

Fiche technique

Sortie : 28 mars 2018
Durée : 78 minutes
Avec : (voix) Cécile de France
Genre : documentaire

[1] Le film a été tourné dans dix pays : Etats-Unis, Mozambique, Bahamas, Egypte, Afrique du Sud, Indonésie, Malaisie, Micronésie, Tahiti, Australie


A lire aussi sur Onirik

Disney Cinéma - Pollen
Disney Cinéma - Les Ailes pourpres
Disney Cinéma - Blue
Disney Cinéma - Nés en Chine
Disney Cinéma - Au Royaume des singes
Ciné + Famiz - La Marche de l’empereur
Blue
L’Empereur
L’Empereur - Avis +
M6 - Félins
Félins
Félins - Avis +
Le mois de la Terre sur Disney Cinéma !
Masterclass du film ’Blue’
Claire Keim donne de la voix pour la nature
Le roi lion au naturel
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

28 avril : Gagnez le tome 1 de Incarnatis


La gagnante est prévenue !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr