Onirik
Blue Jay Way - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le lundi 1er octobre 2012.

Vous avez aimé Mulholland Drive de David Lynch, Lunar Park de Brett Easton Ellis ? Vous allez adorer Blue Jay Way, le premier thriller de Fabrice Colin. !



Editeur : Sonatine

roman de Fabrice Colin

Présentation de l’éditeur

Julien, jeune franco-américain féru de littérature contemporaine, a perdu son père le 11 septembre 2001 dans l’avion qui s’est écrasé sur le Pentagone. Désireuse de lui faire oublier ce drame, la célèbre romancière Carolyn Gerritsen, qui l’a pris en amitié, lui propose d’aller vivre à Los Angeles chez son ex-mari producteur, afin qu’il officie en tant que précepteur auprès de leur fils Ryan.

À Blue Jay Way, villa somptueuse dominant la ville, Julien est confronté aux frasques du maître des lieux, Larry Gordon, et à une jeunesse dorée hollywoodienne qui a fait de son désœuvrement un art de vivre : un monde où tous les désirs sont assouvis, où l’alcool, les drogues et les parties déjantées constituent de solides remparts contre l’ennui. Peu à peu, Julien se laisse séduire par ce mode de vie délétère et finit par nouer une relation amoureuse avec Ashley, la jeune épouse de Larry - et belle-mère de Ryan.

Lorsque la jeune femme disparaît mystérieusement, il doit tout faire pour dissimuler leur liaison sous peine de devenir le principal suspect. Ce n’est que le début d’un terrible cauchemar : très vite, les morts violentes se succèdent, mensonges, trahisons et manipulations deviennent la norme, et la paranoïa apparaît comme le dernier refuge contre un réel insupportable. Julien doit savoir, pourtant, il n’a plus le choix : il fait partie de l’histoire.

Avis de Nancy

Premier thriller pour l’auteur connu pour ses récits centrés sur l’imaginaire, nous ne pouvons que nous incliner face à cette réussite. Voici quatre cent quatre-vingt pages de suspense où le lecteur, happé par un tourbillon infernal, lutte pour garder la tête hors de l’eau. Mais rien ne garanti qu’il y arrivera !

Dès la première page, le personnage principal nous met dans le ton et nous livre ses souvenirs. Le roman se découpe entre récit à la première personne (narré par Julien) et chapitres impersonnels (avec intitulés) nous présentant d’autres protagonistes et nous plongeant plus loin dans le passé.

Cette disposition est une idée judicieuse et permet au lecteur de se préparer, une fois le rythme pris, à ces passages à la troisième personne essentiels au schéma mais d’une noirceur, d’une cruauté parfois si forte, qu’une pause est nécessaire. Cette coupure salvatrice nous est donnée rapidement avec le retour de Julien et son histoire.

En parlant de ce dernier, ce qui commence comme une sorte d’escapade sous des cieux plus qu’ensoleillés, tourne vite à l’aigre. Des personnages ahurissants par leur singularité et leur complexité, imbibés d’alcool et dopés par toutes sortes de substances, vont venir assombrir sa vie.

La curiosité se mue en angoisse. La persécution est omniprésente. Une descente aux enfers vertigineuse se verra agrémentée de meurtres d’une cruauté inouïe qui doucheront très vite notre jeune ami. Il pourrait partir, tourner le dos à toute cette folie mais sa nouvelle maîtresse est reine : l’obsession.

Obsession qui deviendra la nôtre. Avec une écriture directe, parfois crue mais soignée, très addictive, l’auteur sait harponner le lecteur qui ne pourra retrouver un semblant de paix qu’en rassemblant toutes les pièces de ce puzzle fou et sanglant. Mais la fin sera-t-elle garantie de repos ?

Fabrice Colin nous offre un thriller superbement ficelé où toutes les petites phrases, tous les détails disséminés ça et là ont leur importance. Un emboîtement, certes des plus sombres, mais parfait. Nous ne pouvons que vous conseiller ce roman ! Espérons simplement que l’auteur continuera dans ce genre.

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 496
Éditions : Sonatine
Sortie : 12 février 2012
Prix : 22,60 €


A lire aussi sur Onirik

Le Musée imaginaire de Jane Austen - Avis +
Le Musée imaginaire de Jane Austen
Jenny - Avis +
Drôles de voisins - Avis +
Ta mort sera la mienne - Avis +
Ta mort sera la mienne
49 jours - Avis +
49 jours
Elric : les Buveurs d’Âmes – Avis +
Les masques de sang – Avis +/-
Bal de givre à New York - + et +/-
L’ombre de Dracula - Avis + et +/-
Les vampires de Londres - Avis +/-
L'auteur Nancy Marçon
Son site :
Sa fiche
A gagner !

11 novembre : Gagnez 5 x La Fille de Brooklyn


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr