Onirik
Charlie et la chocolaterie - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le lundi 19 février 2007.
film américain de Tim Burton (2005)

avec Johnny Depp (Willy Wonka), Freddie Highmore (Charlie Bucket), David Kelly (Papie Joe), Helena Bonham Carter (Mme Bucket) Noah Taylor (M. Bucket), Missi Pyle (Mme Beauregarde), Deep Roy (Oompa Loompa), Christopher Lee (Dr Wonka)

Il n’est pas donné à tout le monde de prêter vie à un conte de fées. Roald Dahl fait partie de ces happy few contrairement, par exemple, à la prolixe J.K. Rowling malgré une aisance évidente. Dans un autre genre (le cinéma) Tim Burton s’avère être un créateur fantastique qui bâtit un monde nouveau à chaque film. L’addition des deux personnages pouvait non pas unir mais séparer leur précieux talent. Ce ne fût pas le cas.

Le récit débute pas la description de la vie de Charlie, fils unique d’un couple d’indigents. La famille s’étoffe de deux paires de grands-parents couchés en permanence dans le seul vrai lit de la vieille bicoque bancale. Charlie, après son maigre souper, rêve à l’usine de chocolat qu’il entrevoie par le toit de sa chambre. Son possesseur Willy Wonka, confiseur et ingénieur-magicien, organise un concours qui fera gagner à cinq angelots (sic !) une visite de son usine fabuleuse avec dégustation à volonté. Il réservera à un seul un prix surprise. Bien sûr, chacun des enfants tentera de se montrer sur son meilleur jour pour ensuite se moquer imprudemment de la naïveté malicieuse de Willy.

Le graphisme du film est magnifique. Les couleurs vives titillent les pupilles et chatouillent le cerveau. Les décors sont là pour nous rappeler que nous sommes dans un conte de fées, que ce soit l’extérieur de l’usine (la ville) ou, bien sûr, les paysages féeriques de l’intérieur de l’établissement faits de nougats, réglisses, marshmallows, chantilly... Les personnages sont marqués et quelque fois actualisés pour l’époque, notamment Mike qui est décrit comme un pirate informatique. Les enfants (excepté Charlie) sont tous débutants et se débrouillent bien.

L’égérie de Tim Burton, Helena Bonham Carter, a un petit rôle au côté de Noah Taylor qui fut l’interprète saisissant de Hitler dans Max. Le jeune Freddie Highmore (Charlie) est confondant d’innocence et est parfaitement accompagné par un ancêtre sautillant : David Kelly. Christopher Lee joue un petit rôle pourtant déterminant puisqu’il interprète le père maniaque de Willy. Pour en terminer avec ce dernier, il semble inutile d’insister sur le jeu de Johnny Depp. A la fois caricatural et fin, il montre un Willy Wonka plus sensible que le lunaire Gene Wilder (première adaptation datant de 1971). Un mot pour noter l’interprétation comique de la très jolie Missi Pyle (Dodgeball, Big Fish, etc.).

La bande son de Danny Elfman est parfaitement en rythme avec le découpage et les moments forts du film. La mise en musique des chansons de Dahl est à la fois moderne et amusante. Elles apparaissent à chaque fois que l’un des enfants se laisse aller à sa gloutonnerie d’une manière coupable et avec comme unique danseur le Oompa Loompa cloné à l’infini : Deep Roy. Ses incursions loufoques sont à chaque fois une bouffée d’oxygène mais aussi un moment de rire, Deep Roy gardant un sérieux factice et facétieux lors de ces chorégraphies.

Comme le confirme le réalisateur, il s’agit plus d’un film pour adulte que pour enfant. Et si vous souhaitez raviver une flamme perdue ou protéger ce qu’il en reste, précipitez vous dans les salles obscures et fraîches en cette saison. Laissez-vous impressionner par les bons sentiments magiques de Tim Burton, il s’y connaît. Pour ceux qui ont perdu ce besoin de merveilleux, une cure des romans de Roald Dahl est prescrite d’office !

Interview de Tim Burton sur Allo ciné


A lire aussi sur Onirik

Dumbo
Dumbo - Avis +
Arte - Edward aux mains d’argent
TCM cinéma – Mars Attack !
HD1 - L’Etrange Noël de monsieur Jack
Gulli - Beetlejuice
Canal+ - Miss Peregrine et les enfants particuliers
DVD : Miss Peregrine et les enfants particuliers - Avis +
Tim Burton, itinéraire d’un enfant particulier - Avis +
Miss Peregrine et les enfants particuliers
Miss Peregrine et les enfants particuliers - Avis +
HD1 - Charlie et la chocolaterie
TMC - Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête
Big eyes - Avis +/-
Disney Cinémagic - L’Etrange Noël de Monsieur Jack
DVD : Frankenweenie
Frankenweenie - Avis +
Arte - Frankenweenie
Frankenweenie
Le monde de Tim Burton - Avis +
Dark Shadows
Tim Burton, l’exposition
Tim Burton, two days in Paris
Exposition Tim Burton - Avis +
En passant par la Cinémathèque
L’étrange Noël de Mr Jack, exposition-hommage
La Triste fin du petit enfant huître et autres histoires - Avis +
Dada Tim Burton - Avis +
L’Etrange Soirée de Tim Burton
Tim Burton, l’exposition
Tim Burton : entretiens avec Mark Salisbury - Avis +
Tim Burton - Avis +
TCM - Mars attacks !
Alice au Pays des Merveilles
Sweeney Todd - Avis +/-
Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street
TCM - Edward aux mains d’argent
Les noces funèbres - Avis +
Cinécinéma - Sleepy Hollow - La légende du cavalier sans tête
Noces funèbres - Avis +/-
Expo Dumbo !
Dumbo : une expérience immersive à Elephant Paname
Rencontre avec Tim Burton
L’étrange Noël de Tim Burton sur Arte
Tim Burton à Paris !
Frankenweenie, l’expo !
Derniers jours de l’expo Tim Burton à la Cinémathèque
Frankenweenie, l’exposition
L’affiche française de Frankenweenie
Frankenweenie, la bande-annonce !
Master class Tim Burton
Coffret, l’intégrale Tim Burton !
Tim Burton’s big adventure !
Premières images de Frankenweenie
Exposition Tim Burton à la Cinémathèque en 2012
Tim Burton se met au vert !
Palmes pour Tim
Premières images de Alice au pays des merveilles
Alice au pays de Tim Burton
Wonderland pour Burton
Sweeney Todd prêt pour la sortie
Sweeney Todd porté au grand écran
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

28 avril : Gagnez le tome 1 de Incarnatis


La gagnante est prévenue !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr