Onirik
City Hall : tome 1 - Avis +
Onirik -> Bande dessinée -> Manga - Manhwa - Manhua -> Dernière mise à jour : le mercredi 28 septembre 2016.
Éditeur : Ankama Editions

de Rémi Guerin et Guillaume Lapeyre

Présentation de l’éditeur

Imaginez un monde où tout ce que vous écrivez prendrait vie. Imaginez maintenant qu’un individu utilise cette arme avec les plus sombres desseins...

À situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle, les forces de police de City Hall n’ont d’autre choix que de faire appel à deux des plus fines plumes de Londres : Jules Verne et Arthur Conan Doyle !

Avis de Hiromichi

Avez-vous déjà imaginé Jules Verne devant le disciple et ami d’Arthur Conan Doyle ? Non ? City Hall l’a fait pour vous !

Au coeur de l’Angleterre des années 1900, l’accident ou plutôt l’assassinat d’un ministre interpelle les unités de la City Hall. Notamment lorsque Lester, le plus haut gradé, découvre sur le cadavre un bout de papier l’obligeant à mettre l’affaire sous le sceau secret-défense.

Il retrouve alors Malcom Little, alias le maire de Londres, à qui il apporte le fameux bout de papier si dangereux pour la sécurité nationale, voire la sécurité mondiale. En effet, le papier est devenu une arme, une arme secrète, car l’histoire a effacé son existence deux siècles plus tôt, alors le voir réapparaître est un choc.

Pour le maire, il n’y a qu’une solution, faire appel à Jules Verne, un inventeur et narrateur de génie, accompagné de son ami historien et fin observateur, Arthur Conan Doyle.

Dans ce premier volume, on plonge dès le début dans cet univers où ce que l’on écrit sur le papier devient réel. Les anachronismes sont nombreux, l’auteur s’est fait un malin plaisir à mélanger un bon nombre de figures historiques du XIXe et XXe siècle, mais c’est pour notre plaisir.

Les personnages sont curieux et dynamiques, et le style du dessin rend les choses que meilleures. Le coup de crayon est précis et les décors sont détaillés. On se retrouve au début du XXe siècle qui est évolué technologiquement parlant, le tout saupoudré par un esprit steampunk, et d’une aventure alléchante.

L’affaire semble de prime abord facile. Notre duo, auquel se rajoutera une redoutable garde-du-corps, doit trouver qui se permet d’utiliser le papier pour détruire la moitié de Londres et pour quelles raisons.

Ce premier volume permet également d’introduire l’univers dans lequel nous sommes tombés, de nombreuses questions naissent, mais l’histoire qu’on nous raconte est solide. On y croit à ce papier venu des enfers, à ce XVIIe siècle qui a été chaotique et à la disparition de son existence.

En tout cas, c’est un manga qui nous entraîne et qui nous donne irrémédiablement envie de lire la suite. On veut suivre ce joyeux trio, et on se demande surtout quelles nouvelles figures emblématique de l’histoire vont être encore introduites dans ce monde.

Fiche Technique

Format : poche
Pages : 192 p. noir & blanc
Éditeur : Ankama
Sortie : 14 juin 2012
Prix : 7,95 €


A lire aussi sur Onirik

La brigade temporelle : tome 3 - Avis +
La brigade temporelle : tome 2 - Avis +/-
City Hall : tome 3 - Avis +
City Hall : tome 2 - Avis +
La brigade temporelle : tome 1 - Avis +
L'auteur Hirone
Son site : Plopop Land
Sa fiche
A gagner !

9 octobre : Gagnez 2X2 Casse-Noisette sur glace


Jeu et événement annulé !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr