Onirik
Conférence de presse Thor
Onirik -> Cinéma -> Dernière mise à jour : le vendredi 15 avril 2011.

La conférence de presse Thor était réservée aux journalistes qui avaient déjà vu le film lors d’une séance spéciale, et Onirik y était !



Paris, le 12 avril 2011

avec Kenneth Branagh et Chris Hemsworth

JPEG - 40.7 ko

L’acteur-réalisateur britannique Kenneth Branagh et l’acteur australien Chris Hemswoth étaient présents ce mardi 12 avril à Paris pour présenter le très attendu Thor (nouveau film de la franchise Marvel) dont la sortie est attendue en France et au Royaume-Uni le 27 avril, et aux Etats-Unis, le 6 mai.

Kenneth Branagh et Chris Hemsworth sont arrivés sous les applaudissements, souriants, détendus et prêts à répondre avec bonne humeur à une foule de questions.

D’entrée de jeu, le parallèle entre Thor et la tragédie shakespearienne a été évoqué. Kenneth Branagh n’a pas caché que son expérience théâtrale l’a aidé à aborder le monde fascinant de Thor. Le premier film du réalisateur, Henry V, présente d’ailleurs des similitudes frappantes avec Thor et sa tragédie : une relation complexe entre un père et son fils, un homme qui veut à tout prix être roi, un prince maître de son destin. Autant de thématiques présentes dans Thor

Nous sommes dans des territoires culturels connus où les conflits et les erreurs changent le destin d’un royaume, d’une nation et tout cela interfère avec la vie des gens. Thor est avant tout l’histoire d’un bannissement. Tous ces sujets sont aussi abordés chez Shakespeare, terrain bien connu pour Kenneth Branagh, comme il l’a lui-même souligné.

Il y avait donc là, a précisé le metteur en scène, matière à composer une intensité émotionnelle réelle. De Shakespeare à Marvel, il n’y avait finalement qu’un pas que le britannique a franchi sans difficulté, même si le film Thor est attendu comme un pur divertissement, un film à grand spectacle.

Ensuite, Kenneth Branagh a tenu à souligner la qualité des effets spéciaux du film, notamment ’le pont Arc-en-ciel’, ’l’observatoire’ ou encore ’la course à travers les étoiles’. C’est l’œuvre du travail remarquable de la BUF Compagnie (entreprise parisienne d’effets visuels, forte de 25 ans d’expérience, crée par Pierre Buffin).

Thor est un personnage à part dans la mythologie Marvel puisqu’il est lui-même inspiré de la mythologie viking. Mais cet univers n’était pas inconnu à Kenneth Branagh qui a raconté que parmi ses plus beaux souvenirs d’enfance, il y a les comics Marvel et Thor en particulier, dont les couleurs criardes ne pouvaient manquer d’attirer l’œil de petit garçon de Belfast qu’il était alors.

Non sans humour, il a même avoué qu’il avait toujours voulu lui ressembler (anecdote qui a fait bien rire Chris Hemsworth), car c’est un personnage fort à l’extérieur mais tourmenté à l’intérieur. Il n’y a pas un public spécifique de visé avec Thor, Kenneth Branagh pense que le public quel qu’il soit est susceptible de se laisser séduire par l’ambition créative du film.

A propos d’éventuelles scènes coupées, Kenneth Branagh a reconnu que si le vaste univers de personnages de la mythologie n’a pas été intégralement exploité dans le script, l’action se concentre volontairement autour de quelques personnages principaux. Le film est ce que l’on peut appeler un director’ s cut, il est conforme à la vision du réalisateur, mais il est certain qu’il y aura des bonus intéressants en dvd & blu-ray.

Chris Hemsworth reprendra son personnage de Thor dans le film The Avengers de Joss Whedon (à qui l’on doit notamment la brillante série télévisée Buffy contre les vampires). L’acteur nous a expliqué que le personnage de Thor va évoluer bien sûr, mais sur les bases établies par son travail combiné à celui de Kenneth Branagh pour cet opus.

Rappelons que Thor est l’un des éléments de la franchise Marvel (dont les droits ont été intégralement rachetés par les studios Disney en décembre 2009), il se situe chronologiquement après Ironman 1 & 2 (incarné par Robert Downey Jr) et Hulk (Mark Ruffalo pour la suite), mais avant Captain America (Chris Evans). Tous ces super-héros seront réunis dans Les Vengeurs (The Avengers) en mai 2012, rejoints également par The Black Widow (Scarlett Johanssen).

Sur la question de marche de manœuvre personnelle au sein d’une telle franchise, le réalisateur a précisé avoir travaillé en totale indépendance, comme un partenaire créatif, avec sa vision des choses et en ne prenant absolument pas en compte tous les enjeux financiers liés au merchandising. Sa liberté artistique n’a jamais été remise en cause, les discussions à ce sujet avaient d’ailleurs commencé avec les producteurs près de trois mois avant le tournage.

Il y a eu, certes, des discussions passionnées et des points de vue différents, mais pas plus qu’avec n’importe quelle autre équipe de producteurs auxquels Kenneth Branagh a pu avoir affaire dans sa carrière. Le réalisateur britannique a d’ailleurs rétorqué avec humour qu’il n’est pas bon dans le commerce de toutes façons.

Le seul point sur lequel les producteurs ont été intransigeants est qu’ils ne voulaient pas d’un réalisateur qui s’oppose complètement à l’univers du personnage. Le projet était, du point de vue de la production, en gestation depuis près de cinq ans déjà. C’est donc bien complètement pour sa vision personnelle de Thor que le réalisateur britannique a été choisi.

Kenneth Branagh a raconté que pendant tout le tournage, il avait le comics Thor en livre de chevet, de même que des livres d’architecture et d’art moderne, pour mieux s’imprégner de sa vision artistique des choses, ce qu’il a appelé ‘la merveilleuse difficulté de créer’.

Si le monde de Thor est soumis au chaos et à la destruction, il ne faut en aucun cas y voir un message symbolique en relation avec notre société actuelle, seuls comptent Thor et son périple, son voyage intérieur, le reste n’est que mythologie.

Acteur brillant, Kenneth Barnagh nous a confié ne pas être capable de choisir entre jouer et diriger, il aime trop ces deux aspects de son métier. Il a adoré mettre en scène Thor tout autant qu’il a aimé jouer son tout dernier rôle (celui de Laurence Olivier dans le film My Week with Marilyn de Simon Curtis, avec Emma Watson et Michelle Williams).

Pour Chris Hemsworth, par contre, avoir été dirigé par un réalisateur confirmé tel que Kenneth Branagh est une expérience incroyable. D’une grande générosité, il lui a donné une grande liberté d’expression, lui permettant d’explorer toutes les possibilités de son personnage, ainsi que sa spontanéité.

De la même manière, avoir donné la réplique à Natalie Portman reste pour lui un souvenir mémorable, elle sortait d’une formation intensive pour Black Swan, lui, de mois d’entrainement pour se muscler, leurs expériences étaient presque similaires. Leurs discussions leur apportaient un réconfort réciproque un peu à l’image de leurs personnages respectifs dans le film, Thor et Jane Foster.

Chris Hemsworth a confié qu’incarner un super-héros a toujours été un rêve pour lui. Jouer Thor est d’autant plus enthousiasmant, car c’est sans doute le moins connu des super-héros. Il y a tout à créer, et puis aussi c’est le seul dieu dans l’univers Marvel. Son défi était donc d’en faire un personnage crédible, mais surtout de l’humaniser le plus possible.

Merci à Kenneth Branagh pour son charme et son humour tout britannique et à Chris Hemsworth pour sa bonne humeur à toute épreuve !


A lire aussi sur Onirik

France 3 - Thor
Thor, le monde des ténèbres
France 4 - Thor
Thor
Thor - Avis +
Et si Thor avait été incarné par Tom Hiddleston ?
Thor, un premier extrait
Odin incarné par...
Qui sera Thor ?
On a trouvé Thor !
Thor au cinéma !
Polar - Dead Again
Arte - Beaucoup de bruit pour rien
Arte - Frankenstein
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

26 avril : Gagnez 3 Entre les flammes


du 26 avril au 3 mai 2017


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr