Onirik
DVD : La Dame de Wildfell Hall - Avis +
Onirik -> Télévision -> Série télévisée -> Dernière mise à jour : le mercredi 14 décembre 2016.
Editeur : Koba

série britannique de Mike Barker (1996)

Présentation officielle

L’arrivée au manoir de Wildfell d’Helen Graham alimente les rumeurs de tout le village : Qui est-elle ? Pourquoi vit-elle recluse avec son jeune fils ? Quel secret peut-elle cacher ? Le séduisant fermier Gilbert Markham s’éprend de l’inconnue.

À la suite événements tragiques, il se met également à douter…

Avis de Claire

Adapté du roman éponyme d’Anne Brontë (1848), la plus jeune de la fratrie, morte à l’âge de 29 ans, La Dame de Wildfell Hall nous apparaît aujourd’hui dans toute sa modernité, avec des thèmes et des caractères qui avaient dû choquer les esprits bien pensants de son époque.

Dès le début du premier épisode, on comprend que l’on n’aura pas affaire à une héroïne ordinaire. Il s’agit d’une femme qui prend en main son destin, elle est dans l’action, dans le concret. Une course, une fuite, une chevauchée implacable vers un autre avenir. En quelques plans, appuyés par une musique qui tend vers le gothique, le spectateur adopte d’emblée le point de vue et le parti de cette mère-courage.

C’est l’amour qui la motive, celui qu’elle porte à son enfant, celui qu’elle nomme "l’unique trésor de sa vie", sur lequel des flash-backs nous éclairent assez rapidement. La brutalité d’un mari alcoolique, dépravé et violent, l’injustice de la condition féminine qui rabaisse une épouse à n’être que la possession de son mari, le poids des convenances, le jugement hâtif des semblables, tant de thèmes s’entrelacent au service d’une histoire qui met en avant le combat d’une femme pour sa liberté.

Tara Fitzgerald prête sa grâce doublée d’une réserve déroutante à ce personnage extrêmement fort, brave et déterminé. Elle joue sur plusieurs registres, celui de la femme combative, mais jamais brisée, celui de la jeune ingénue qui découvre l’amour (ses changements de coiffures et de costumes la montrent tour à tour séduisante ou effacée). Face à elle, trois hommes, qui vont décider de son destin.

Tout d’abord, son mari, campé par un impeccable Rupert Graves (l’inspecteur Lestrade de Sherlock) qu’elle épousât par amour, et qui n’est pas sans rappeler les fameux stéréotypes de libertins chers aux romances Régence. A ses côtés, le trop rare James Purefoy, qui lui offre le logis et qui se révélera bien plus important dans sa vie, et enfin, un jeune campagnard du Yorkshire, qui a les traits de Toby Stephens (que l’on retrouvera quelques années plus tard dans le rôle de Rochester dans Jane Eyre, adapté du roman de Charlotte Brontë). Quoiqu’elle fasse, toujours des hommes autour d’elle, pour décider pour elle, se battre pour elle, ou tomber amoureux d’elle.

Les quelques libertés (voire maladresses) prises par rapport au roman ne sont pas gênantes et apportent même une petite touche plus sentimentale. Une excellente adaptation, enfin disponible avec des sous-titres français. A ne pas manquer, c’est chez Koba Films !

Fiche Technique

Avec : Tara Fitzgerald, Toby Stephens, James Purefoy, Rupert Graves ...

Disques : 1

Audio : anglais

Sous-titres : français

Région : 2

Studio : Koba Films

Sortie du DVD : 2 janvier 2017

Durée : 156 minutes

Prix : 19,99 €


A lire aussi sur Onirik

TV5 - Les Soeurs Brontë
Les Brontë à 20 ans - Avis +
DVD - Les Soeurs Brontë - Avis +/-
Agnès Grey
La Recluse de Wildfell Hall - Avis +
2016 : l’année Charlotte Brontë
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

20 mai : Gagnez 4 La Porte des abysses


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr