Onirik
De brume, de métal et de cendre - Avis +
Onirik -> Littérature -> Jeune adulte -> Dernière mise à jour : le lundi 20 mai 2019.
Editeur : Lumen

roman de Gwendolyn Clare

Présentation de l’éditeur

Et si on pouvait vraiment créer un monde avec de l’encre et du papier ? En s’armant d’encre et de papier, il est désormais possible de voir naître sous ses doigts des univers entiers. Il suffit, pour accomplir ce miracle, de respecter les règles complexes d’une discipline toute récente, la scriptologie. Elsa est l’un de ces nouveaux savants aux pouvoirs vertigineux.

Quand elle découvre avec stupeur que sa mère a mis au point un livre capable de modifier le monde réel, elle n’a plus qu’une idée en tête : récupérer ce dangereux ouvrage avant que ne survienne un drame irréparable.

Mais il est déjà trop tard... Non content de la trahir, Leo, l’ami le plus cher d’Elsa, s’est emparé du précieux livre-monde pour le remettre à son père, le terrible Garibaldi. Ce fou furieux entend bien unifier l’Italie, quel qu’en soit le prix. Dès lors, il ne reste plus qu’un espoir à la jeune fille – et à l’humanité tout entière : celui que ses ennemis échouent à déchiffrer le manuscrit qui pourrait bien réduire à néant la planète...

Saura-t-elle réparer par l’écriture un monde devenu fou ? Une multitude d’univers créés de toutes pièces entrent en collision dans ce deuxième et dernier tome de la duologie. Passé tragique et ténébreuses conspirations, univers de poche et armes ultimes : suivez cette héroïne armée d’encre et de papier à travers une ribambelle de mondes réels et inventés !

Avis de Thérèse

Le monde créé par Gwendolyn Clare est si dense en pouvoirs magiques et complots politiques, amitiés, trahisons, espoirs et désespoirs, qu’on peut éprouver quelques difficultés à s’y retrouver dans l’univers complexe d’Elsa et ses amis (et ses ennemis), plusieurs mois après avoir lu "D’encre, de verre et d’acier".

Mais on se replonge assez rapidement dans l’Italie du XIXe siècle où Garibaldi veut à tout prix unifier l’Italie, et on se laisse entraîner à nouveau dans un tourbillon de passages secrets à l’intérieur de livres grâce à la scriptologie : un livre de traverse conduit à un livre-laboratoire où créer les outils nécessaires à récupérer le livre-monde…

Dans cette deuxième partie, toujours beaucoup d’aventures, de rebondissements, de coups de théâtre, de sentiments contrariés ou cachés. Mais aussi beaucoup d’interrogations, notamment sur les rapports familiaux : les liens génétiques doivent-ils primer sur les sentiments personnels ? Les choix politiques peuvent-ils passer outre les liens familiaux ? L’amitié et l’amour doivent-ils dépasser la famille ? Et quand, comme Elsa, on n’est pas issue de la génétique mais de la scriptologie ?

Nouvelles créatures effrayantes et touchantes à la fois, nouveaux conflits politiques, choix toujours plus difficiles… et un final flamboyant !

Et ainsi s’achève cette première série de Gwendolyn Clare, pourtant initialement annoncée comme une trilogie. L’imagination de l’auteur semble foisonner de milliers d’univers fantastiques, mêlant avec agilité aventures et sentiments. On a hâte de découvrir de nouveaux titres !

Une fois de plus, coup de chapeau aux Editions Lumen qui proposent un volume de près de 500 pages, sur un papier de belle qualité, avec une superbe couverture, pour le prix très raisonnable de 15 euros.

Fiche technique

Format : broché
Pages : 480
Editeur : Lumen
Sortie : 17 janvier 2019
Prix : 15 €


A lire aussi sur Onirik

D’encre, de verre et d’acier - Avis +
L'auteur Thérèse Riu
Son site :
Sa fiche
A gagner !

25 octobre : Gagnez 3 x Sa majesté des chats avec KDP


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr