Onirik
Écroué de rire - Avis +
Onirik -> Culture -> Thêatre - Spectacle -> Dernière mise à jour : le dimanche 21 janvier 2018.
Lieu : Paris

du jeudi 18 janvier 2018 au jeudi 22 février 2018

Présentation officielle

L’histoire vraie d’un ex (gentil) bandit devenu comédien...

David Desclos n’a pas besoin d’inventer des histoires, sa vie en est une. Ex caïd passé plusieurs fois par la case prison, il raconte tout, de son casse déjoué à son histoire d’amour réussie, en passant par la garde à vue et les cavales sous le pseudo de David Lupin.

Un gentleman cambrioleur, donc, qui a profité de ses dix ans à l’ombre pour mettre des mots sur sa peine et se préparer une sortie en pleine lumière. Résultat ? Un spectacle bouleversant, drôle et plein d’humanité, qui résonne en chacun de nous et donne à réfléchir.

5 bonnes raisons de choisir le spectacle de David Desclos :

- C’est une histoire vraie, dans ses moindres détails.
- Les dialogues sont dignes d’un film d’Audiard
- On y découvre le milieu carcéral sous un angle atypique
- David Desclos se sert de son very bad trip pour faire de la prévention
- Cerise sur le gâteau, il est beau gosse et attachant !

Avis de M.TA

Tentative de vol par effraction, vol par effraction et un casier judiciaire long comme le bras, mais tout cela toujours sans arme ni violence. Et l’auteur de ces infractions, David Desclos, va nous raconter ses déboires avec ses complices, la police, la justice, etc.

Lorsqu’on lit cela, on se dit que ça va être amusant, mais la question persiste, réalité ou fiction ? Et en réalité, David Desclos est réellement un ancien délinquant. Il a payé sa dette à la société et raconte sur scène ce par quoi il est passé pour en arriver là où il est maintenant.

C’est avec une belle énergie qu’il va animer la salle pendant 1h30 et faire rire son public par des anecdotes et des imitations assez caricaturées. On apprendra avec lui, mille et une façons de bien se faire menotter (en réalité qu’une, mais une qui permet de pouvoir les retirer), ses techniques d’intrusion dans les banques (qui réussissent plus ou moins), mais aussi comment échapper à la police lorsqu’on est en cavale.

Voilà une bonne formation d’apprenti cambrioleur en perspective, même si on peut parfois être un peu gêné d’être amusé par le fait qu’il mène les forces de l’ordre par le bout du nez.

Mais David Desclos ne fait pas que se mettre en lumière en se moquant des différents acteurs de la justice pénale française. Il parle de leurs défauts, mais aussi de leur point positif. Tout comme il le fait avec lui-même. Il explique l’engrenage de la vie de quartier, et à quel point la jeunesse peut rendre inconscient de la valeur de la vie et qu’au fond on ne change que si on veut vraiment sortir du système. Il grandit au cours de cette longue aventure (il narre de nombreuses années de sa vie) et montre qu’un rien peut faire replonger et qu’il n’avait pas toujours des idées très futées

Et puis, il a ce petit caractère piquant, et arrive à rendre exceptionnel des situations qui devaient sûrement être moins brillantes en réalité. On se laisse rapidement emporté par son histoire, comme son compagnon de cellule de garde à vue. On passe de la cavale à l’élément qui le poussera à changer, de son procès à sa sortie de prison, de nombreuses étapes pendant lesquels on fera la connaissance de tout type de personnes et de situations (certaines qui paraissent même parfois improbable !). Surtout, que cette aventure n’est pas terminée et qu’il nous laisse (comme son compagnon de cellule) sur un cliffhanger qu’il racontera dans un second volet de Écroué de rire.

En tout cas, il y a bien une morale à cette histoire, une morale qui peut paraître bien-pensante (ou niaiseuse selon les points de vue) mais qui finalement est juste réelle, et c’est avec un petit pincement au cœur qu’on l’écoute l’énoncer de vive voix car ça nous touche.

David Desclos, (gentleman) cambrioleur, se produit maintenant sur les planches pour livrer son expérience, ce qui est une belle réintégration sociale et ce qui nous permet de passer un très bon moment.

Fiche technique

Adresse : Théâtre du Gymnase Marie-Bell
38 Bd Bonne Nouvelle
75010 Paris

Représentations : à 21H30 les jeudis (du 18 janvier au 28 février 2018)
Ouverture des portes 30 minutes avant le début du spectacle
Durée : 1h10

Avec : David Desclos
Auteur : David Desclos
Mise en scène : Stomy Bugsy

Tarifs : 15€
Réservation + site officiel


A lire aussi sur Onirik

Ecroué de rire
L'auteur Hirone
Son site : Plopop Land
Sa fiche
A gagner !

6 juillet : Gagnez 5 x Un regard de braise avec J’ai Lu pour Elle


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr