Onirik
Et je choisis de vivre - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mercredi 19 juin 2019.

Un film beau et sensible. A ne pas manquer !



documentaire français de Damien Boyer et Nans Thomassey

Présentation officielle

" Quand on perd son père ou sa mère on est orpheline, quand on perd son conjoint on est veuve mais quand on perd son enfant, il n’y a plus de mots ". À tout juste 30 ans, Amande perd son enfant. Pour se reconstruire, elle entreprend alors un parcours initiatique dans la Drôme, accompagnée de son ami réalisateur, Nans Thomassey. Ensemble, et sous l’œil de la caméra, ils partent à la rencontre d’hommes et de femmes qui ont, comme Amande, vécu la perte d’un enfant. De cette quête de sens naît Et je choisis de vivre, un film sur le deuil, à la fois sensible, émouvant et rempli d’espoir.

Avis de Marielle

La perte d’un enfant - et plus généralement d’un être cher - est rarement abordée d’une manière aussi authentique, sincère et lumineuse.

Pour échapper au désespoir qui les envahit après la mort de leur enfant Gaspar, Amande et Guillaume entreprennent une randonnée avec leur âne Mao, dans les paysages splendides de la Drôme en automne. Leur but est d’atteindre les Trois Becs, un massif superbe. Tout au long de ce voyage initiatique, par des rencontres et des échanges très profonds, ils arrivent à surmonter leur douleur.

Même si le thème du film semble aride, il est traité avec une telle simplicité et une telle élévation qu’on en ressort joyeux, avec une belle envie de vivre. De ce drame, va naître l’association Mieux traverser le deuil qui vient en aide à toute personne frappée par le deuil.

Le film a pu être réalisé grâce à un financement participatif auquel ont contribué 1500 personnes après un tour de France effectué afin de présenter le projet. Le sujet de la mort a quelque peu effrayé les producteurs professionnels, ce sujet ne leur semblant pas très vendeur. C’est aussi apparemment un sentiment partagé par les distributeurs, ce film n’étant diffusé que dans trois salles parisiennes (le Lucernaire, le Champlin Saint-Lambert et l’UGC Maillot).

C’est un très beau film, sensible qu’on ne saurait trop vous inviter à voir.

Fiche technique

Sortie : 5 juin 2019

Durée : 70 mn

Avec Amande Marty, Nans Thomassey

Genre : documentaire

Bande annonce
L'auteur Marielle
Son site :
Sa fiche
A gagner !

28 avril : Gagnez le tome 1 de Incarnatis


La gagnante est prévenue !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr