Onirik
Everything, Everything - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le jeudi 15 juin 2017.
film américian de Stella Meghie (2017)

Présentation officielle

Que feriez-vous si vous ne pouviez plus sortir de chez vous ? Ni respirer l’air pur de la mer, ni sentir la chaleur du soleil sur votre visage… ni même embrasser le garçon qui vit à côté de chez vous ? Everything, Everything raconte l’histoire d’amour insolite entre Maddy, adolescente futée, curieuse et inventive, et son voisin Olly. Car même si la jeune fille de 18 ans souffre d’une maladie l’empêchant de quitter l’environnement confiné de sa maison, le garçon refuse que ces circonstances n’entravent leur idylle.

Maddy n’aspire qu’à sortir de chez elle et à découvrir le monde extérieur et à goûter à ses premiers émois amoureux. Alors qu’ils ne se voient qu’à travers la fenêtre et ne se parlent que par SMS, Maddy et Olly nouent une relation très forte qui les pousse à braver le danger pour être ensemble… même s’ils risquent de tout perdre.

Avis de 3Moopy

Everything, Everything de Nicola Yoon (paru aux éditions Bayard) sort au cinéma dans une adaptation réalisée par Stella Meghie. Le récit pose le regard sur les amours adolescents, la maladie et les routes qui paraissent insurmontables.

Deux adolescents voient leur monde se transformer quand ils se rencontrent. Un seul regard échangé donne un aperçu des étincelles. Un déménagement emmène Olly (Nick Robinson) à s’installer à côté de chez Madeleine Whittier (Amandla Stenberg). Si près et si loin en même temps, leur relation ne sera pas sans embûches.

Du haut de ses 18 ans, Maddy n’a jamais quitté son foyer. Elle vit en huis clos. Seule sa mère (Anika Noni Rose), son infirmière Carla (Ana de la Reguera) et sa fille Rosa sont autorisés à l’approcher. L’héroïne souffre d’une maladie rare. Son système immunitaire est défaillant. Dès le début, l’esprit se questionne sur Maddy, son état de santé, son passé.

L’arrivée d’Olly ouvre de nouveaux horizons à la jeune fille. L’envie de découvrir le monde, de se lier d’amitié et de tomber amoureux se dessine peu à peu. Le jeune homme cache sous ses airs sombres des secrets. Lui aussi souffre dans un sens, pas de maladie, d’autres choses. Sa douleur est différente. Maddy et Olly semblent trouver un écho à leur solitude. Peu à peu, malgré la distance physique qui les sépare, les adolescents se découvrent. Ils interagissent par sms, mails et appels téléphoniques.

La réalisatrice Stella Meghie montre avec une habilité visuelle étonnante les échanges entre les deux héros. Pas d’écran d’ordinateur, ni de téléphone, les messages ont un autre visage. Meghie leur créée une bulle où l’alchimie éclate. Le spectateur les accompagne par des petits morceaux touchants. Les scènes intègrent des éléments du quotidien de chacun des héros. La particularité qui marque est la présence dans ces moments à part d’un astronaute. Il apporte une pointe d’humour et pousse Maddy à sortir de sa coquille.

L’ambiance installée donne une impression d’infinie douceur, de tendresse, de premier amour qui grandit au fil du temps. Tout appuie sur cette sensation du jeu des comédiens aux paysages. Le duo d’acteurs Amandla Stenberg/Nick Robinson nous emporte dans son sillage. Il séduit par son charme. Leurs sourires sont communicatifs. Leur amour naissant réchauffe le coeur. Ils donnent envie de les suivre peu importe le chemin à parcourir.

Le ton young adult du roman est respecté, tout en étant, dans un sens, amplifié. Les émotions sont palpables. Le seul vrai bémol repose sur le dernier arc de l’histoire, il conclut sur une pointe de déception. Pourtant, le charme de l’ensemble agit.

Maddy et Olly sont fascinants. L’enfant bulle (ça aurait pu être le film avec John Travolta) sort de sa chrysalide au contact de son voisin. Comme un papillon, elle prend son envol. Les changements subtils se dévoilent au fil de l’avancée de la romance. Seulement les ombres demeurent. Les interrogations se creusent. Quelques facilités titillent la curiosité. Néanmoins, les atouts de Maddy et Olly effacent les défauts. Ensemble, ils sont adorables. L’adaptation parvient à montrer les relations de Maddy avec chacun des personnages avec une palette d’émotions touchantes. Everything, Everything pousse à se demander jusqu’où sommes-nous prêts à aller par amour ?

Au final, Everything Everything s’avère être une romance douce, lumineuse, une jolie leçon sur les apparences et les premiers amours. Imparfait, mais brillant. Le talent de son duo principal donne vie à Maddy et Olly à la quasi-perfection. Leur histoire fait rêver !

Fiche Technique

Sortie : 21 juin 2017

Durée : 96 minutes

Avec Amandla Stenberg, Nick Robinson, Anika Noni Rose...

Genre : comédie romantique

L'auteur 3Moopy
Son site : Blog
Sa fiche
A gagner !

20 mai : Gagnez 4 La Porte des abysses


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr