Onirik
Festival America, c’est parti !
Onirik -> Culture -> Exposition, musée, Salon -> Dernière mise à jour : le jeudi 11 octobre 2012.

Onirik a pu assister hier au tout-premier café littéraire du Salon, avec en vedette la grande dame de la littérature américaine contemporaine, Toni Morrison.



Lieu : Vincennes

du 21 au 23 septembre 2012

L’invitée d’honneur de cette 10e édition du festival est donc l’une des plus importantes figures de la littérature américaine contemporaine, Toni Morrison.

Née en 1931 à Lorain (Ohio) dans une famille ouvrière de quatre enfants, après des études de Lettres et une thèse sur le thème du suicide dans l’œuvre de William Faulkner et de Virginia Woolf, elle entreprend une carrière de professeur aux universités de Texas Southern, Howard et Yale.

Elle obtient ensuite un poste d’éditrice chez Random House, puis remporte en 1988 le prix Pulitzer avec Beloved. En 1993, le prix Nobel de littérature lui est décerné.

Elle est venue à Vincennes nous parler de son dernier roman : Home, sorti en France le 22 août 2012. C’est l’histoire d’un vétéran noir de la guerre de Corée qui revient dans son Sud natal pour retrouver sa jeune sœur.

La rencontre a été animée par la co-fondatrice du festival Maette Chantrel, en présence des libraires Nathalie Lacroix (Le comptoir des mots) et Pascal Thuot (Millepages).

Ce premier café des libraires qui a ouvert le festival a eu un grand succès : le public de Toni Morrison a répondu présent et surtout la jeune génération de lycéens extrêmement intéressés par cette conférence.

Le succès a été tel que la rencontre a été retransmise sur écrans géants et suivie dans le péricycle et le rez-de-chaussée de l’hôtel de ville. L’atmosphère y était détendue et les organisateurs ainsi que les bénévoles ont tout fait pour garantir des conditions optimales.

Longuement ovationnée par l’assistance, Tony Morrison (vêtue d’une veste vert amande et d’un chapeau couleur paille) nous a parlé de son dernier roman dont elle avoue ne pas avoir choisi le titre. Proposé par l’éditrice, il tombait sous le sens et transposait cette notion de chez soi « emprunte de nostalgie, comme une sorte d’utopie de lieu où l’on se sent protégé et en sécurité. »

Au sujet de ses influences, Toni Morrison renvoie à trois références majeures : William Faulkner, James Baldwin et Gabriel Garcia Marquèz. Chacun, à sa manière, a façonné son œuvre qui interroge des pages sombres de l’histoire de la ségrégation américaine.

Cette conférence a été suivie par une séance de dédicace qui a dû être interrompue faute de temps.

Toni Morrison assurera deux séances de dédicaces supplémentaires ce weekend : le samedi de 17h à 18h au Centre Culturel Georges Pompidou de Vincennes et le dimanche aux mêmes horaires et même endroit. Pensez à venir de bonne heure !

Crédit photo : Claire Saim pour ©Onirik.


A lire aussi sur Onirik

Tout piller, tout brûler - Avis +
Dire son nom - Avis +
Bye bye America !
Eowyn Ivey
Rebecca Makkai
Festival America
Toni Morrison
Cool Water - Avis +
La Fille de l’hiver - Avis +
Festival America 2018, 9e édition !
Coup de coeur pour Kanjil !
Home - Avis +
Home
L'auteur Tiphaine C.
Son site :
Sa fiche
A gagner !

6 juillet : Gagnez 5 x Un regard de braise avec J’ai Lu pour Elle


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr