Onirik
Fleur de Tonnerre - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le vendredi 22 mars 2013.

C’est encore une fois une réussite pour Jean Teulé. Lui seul parvient à nous raconter les petites histoires de la grande Histoire avec tant de passion.



Editeur : Julliard

roman de Jean Teulé

Présentation de l’éditeur

Au début du XIXe siècle, partout en Bretagne, couraient encore les légendes les plus extravagantes. Le soir, au creux des fermes, on évoquait avec frayeur les apparitions de l’Ankou, l’ouvrier de la mort, squelette drapé d’un linceul et portant une faux. Cette terrible image frappa avec une violence inouïe l’imaginaire de la petite Hélène Jégado. Blottie contre le granit glacé des menhirs, l’enfant se persuada qu’elle était l’incarnation de ce personnage d’épouvante.

Après avoir empoisonné sa propre mère, elle sillonna la région, éliminant tous ceux qui accueillaient avec bonheur cette parfaite cuisinière. Elle tuait tout le monde, sans discrimination. Et elle était si bonne, si compatissante au chevet des mourants, que personne ne pouvait soupçonner un seul instant son monstrueux dessein. À laisser trop de traces, elle finit par se faire prendre.

Quels secrets renfermaient cette tête qui, le 26 mars 1852, sur la place du Champs-de-mars de Rennes, roula dans la corbeille de la guillotine ?

Avis de Na Dia

C’est encore une fois une réussite pour Jean Teulé. Lui seul parvient à nous raconter les petites histoires de la grande Histoire avec tant de passion.

Si ce roman est parfaitement documenté, surtout dans la première partie, c’est qu’il faut aller fouiller dans les légendes bretonnes pour bien comprendre le personnage d’Hélène Jegado. Qui était donc cette femme qui tua des dizaines de personnes sans raison apparente ?

Et bien c’est là tout le fond de ce récit romancé mais passionnant. Ce n’était pas une tueuse en série ordinaire, elle tuait sans schéma prédéfini. Elle se contentait de se faire engager chez des personnes et leur servait alors une nourriture tout à fait particulière.

Car rien ne laissait présager que cette femme pouvait commettre des dizaines de crimes sur son passage... Rien sauf peut être le surnom que sa mère lui donna, Fleur de Tonnerre. Une mère qui sera d’ailleurs sa première victime.

Si l’on a un reproche à faire ce serait la longueur de certains dialogues qui font que ça manque de réalisme et qui casse le rythme de lecture. Mais ces descriptions des légendes dans les dialogues sont toutefois nécessaires pour la compréhension de la trame.

Jean Teulé maitrise parfaitement son sujet d’un bout à l’autre. Il nous entraîne sans flancher à travers la Bretagne. Par son écriture nous suivons le périple d’Helène Jegado jusqu’à Rennes, où elle se fera arrêter.

C’est un sujet original, truffé de l’humour noir qui est cher à l’auteur, à l’image du procès et surtout du réquisitoire de l’avocat d’Hélène Jegado, moment cocasse du livre que chaque lecteur trouvera surréaliste alors qu’il est la retranscription du procès tel qu’il s’est déroulé en réalité.

Une leçon d’histoire façon Jean Teulé pour un nouveau roman très attendu et très réussi ! Vivement le prochain !

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 288
Éditeur : Julliard
Sortie : 7 mars 2013
Prix : 20 €


A lire aussi sur Onirik

Gare à Lou ! - Avis +
Gare à Lou !
Entrez dans la danse - Avis +
Entrez dans la danse - Avis +
Les lois de la gravité - Avis +
Charly 9 - Avis +
Fleur de tonnerre
Le magasin des suicides
Le magasin des suicides - Bande originale
BOF : Le magasin des suicides - Avis +
L’oeil de Pâques - Avis +
L’oeil de Pâques
Longues peines - Avis +
Les lois de la gravité - Avis +/-
Charly 9 - Avis +
Le Magasin des Suicides - Avis +
Nouveau roman pour Jean Teulé
Les lois de la gravité enfin adapté !
Jean Teulé en librairie !
L'auteur Nadia
Son site :
Sa fiche
A gagner !

28 avril : Gagnez le tome 1 de Incarnatis


La gagnante est prévenue !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr