Onirik
Fragments - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mercredi 16 mai 2012.

Une petite merveille d’émotion et de poésie !



Editeur : Le Seuil

Fragments, poèmes, écrits intimes, lettres

de Marilyn Monroe et Tiphaine Samoyault (traduction)

Présentation de l’éditeur

Un événement mondial. Le livre, créé en France, est sorti en même temps dans dix pays. Un voyage dans l’âme de Marilyn Monroe. Marilyn était un mythe de son vivant mais sa mort prématurée a encore nourri son mystère.

Le livre Fragments, édité par Bernard Comment et Stanley Buchthal permet d’atteindre la réalité du mythe de Marilyn Monroe, de découvrir la sensibilité exacerbée, la véritable créativité, qui se cachaient derrière l’image de la blonde pulpeuse à laquelle on voulut à tout prix - les studios d’Hollywood les premiers - la réduire.

On découvrira dans ce livre, en exclusivité, les textes de l’actrice : fragments, notes, poèmes, correspondance, et même recettes de cuisine... Tous ces documents nous révèlent la grâce d’un être fragile, sujet à une perpétuelle introspection et en permanente quête d’amour.

Et plus encore, le talent et la profondeur d’une artiste sensible, souvent mélancolique, se passionnant pour Joyce, Kerouac, les peintres italiens de la Renaissance, réfléchissant avec une exigence sans faille aux rôles qu’il lui fut donné d’incarner.

Le livre est composé de 104 fac-similés des manuscrits de Marilyn Monroe accompagnés de leurs transcriptions, et de leurs traductions. Ces textes sont assortis de 33 photos, dont certaines sont visibles pour la première fois. Ces photos - qui toutes présentent Marilyn en lectrice, ou en compagnie d’écrivains - éclairent la relation singulière que l’actrice entretenait avec la littérature.

Avis de Claire

Attention, pour les amateurs de Marilyn, ce livre est un véritable petit bijou, un trésor d’émotion, qui nous fait entrer dans l’intimité de l’actrice, comme jamais aucune photographie, aucun film, aucune interview ne l’avaient jamais fait.

Qui oserait encore penser, près de cinquante ans après son décès tragique (et encore bien mystérieux) que l’actrice n’était qu’une blonde écervelée ? Que ceux qui en douteraient toujours se penchent sur ce livre.

Truman Capote, qui a raconté "sa" Marilyn dans Musique pour caméléons l’avait bien compris, Marilyn, pur esprit, n’était pas qu’un corps et un visage d’une beauté presque irréelle. Sans cesse en quête de reconnaissance, elle avait mis ses pensées les plus secrètes dans des carnets, révélant une âme poétique et sincère.

Avec beaucoup de pudeur, on entre dans l’univers intime de la star, éternelle petite fille sans cesse en proie au doute, au manque de confiance en soi, en son art, en ses capacités d’actrice mais aussi de femme, d’épouse, et de mère, ce cadeau de la vie qui ne viendra jamais.

Les poèmes, extraits de carnets intimes et lettres, inédits pour l’essentiel, sont présentés en fac-similés, puis en anglais suivis de leur traduction fine et toujours juste, malgré des choix radicaux d’interprétation du sens, parfois nécessaires pour une bonne compréhension.

On découvre aussi que Marilyn et la littérature, c’est une immense histoire d’amour. Amie de coeur de Truman Capote, de Carson Mc Cullers, épouse du dramaturge Arthur Miller, muse de Norman Mailer, de Joyce Carol Oates... pour ne citer qu’eux, la star a bel et bien été une grande amoureuse des livres adorée des écrivains.

Des photos la montrent livres à la main, en compagnie d’écrivains, radieuse, dans son élément. De sa bibliothèque personnelle, quelques clichés également révèlent une Marilyn attentive à la littérature américaine, avec Steinbeck, Hemingway, Ellison, mais aussi, plus surprenant pour nous, à la littérature étrangère avec Camus, Flaubert...

On sent bien l’influence des Strasberg dans cet ouvrage, notamment de Paula, ­seconde femme de Lee Strasberg (1901-1982), directeur de l’Actors Studio, qui gardait jalousement ces précieuses reliques, sans doute quasi-sacrées pour elle, ensuite héritées par Anna Strasberg, dernière épouse de Lee, qui en a permis la publication, sous la direction de Bernard Comment.

Au final, un terrible constat, tout de même, une grande souffrance, un constant désespoir, un implacable mal de vivre : "A l’aide à l’aide/ A l’aide/ Je sens la vie qui se rapproche/ Alors que tout ce que je veux/ c’est mourir..."

Notez que la version poche de ce livre sort le 7 juin 2012.

Fiche technique

Format : broché
Pages : 272
Editeur : Le Seuil
Sortie : 7 octobre 2010
Prix : 30,20 €


A lire aussi sur Onirik

Divine Marilyn
TCM - Les Désaxés
Canal+ - My week with Marilyn
Stylia - Portraits de stars : Marilyn Monroe
Arte - Mystères d’archives : 1954 Marilyn en Corée
Arte - Bern Stern : Objectif Marilyn
Marilyn, fragments
Girl waiting - Avis +
Girl waiting
Dico Marilyn
My week with Marilyn
My week with Marilyn - Avis +
Marilyn, La dernière déesse - Avis +
The Misfits, Chronique d’un tournage par les photographes de Magnum - Avis +
La fin du film - Avis +
Marilyn en scène
Soirée Marilyn Monroe sur Canal +
Il y a cinquante ans disparaissait Marilyn
Marilyn, égérie de luminaires
TCM rend hommage à Marilyn en juin !
Marilyn, star du 65e Festival de Cannes
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

15 octobre : Gagnez la saison 8 & 9 de Meurtres à Standhamn sur Facebook


du 15 au 22 octobre 2019


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr