Onirik
Fréquence Oregon - Avis +
Onirik -> Littérature -> Jeune adulte -> Dernière mise à jour : le vendredi 30 août 2019.
Editeur : Sarbacane

roman de Loïc Le Pallec

Présentation de l’éditeur

La Terre, dans quelques années... À l’abri d’un monde en proie au chaos, dans un luxueux complexe pour familles fortunées, Alta Luna s’ennuie entre une mère dépressive et un père débordé. Heureusement, il y a les amis : Jonas, un peintre bâti comme un gladiateur, et Gaspard, qui dispute d’interminables parties d’échecs avec le robot Seven.

Un jour, un couple de jeunes déserteurs échouent sur les côtes de ce paradis, ils sont aussitôt emprisonnés. Alta Luna, Jonas et Gaspard décident d’organiser leur évasion,avant de s’envoler à bord d’un petit avion avec leurs protégés et Seven. Leur destination ? L’Oregon. Un mystérieux « capitaine Green » est, paraît-il, en train d’y bâtir un monde nouveau...

Avis de Valérie

Fréquence Oregon est une dystopie qui se déroule sur le continent américain avec de jeunes adultes vivant dans un environnement privilégié, tandis que le reste du monde se déchire. Alta Luna, Jonas et Gaspard ont la chance d’être nés dans des familles qui ont obtenu le droit de vivre dans une enclave surprotégée au Mexique.

Ils sont servis par des locaux, et des robots hyperperfectionnés et vivent dans l’oisiveté. Pourtant, les trois jeunes partagent en plus de leur amitié, un secret. Ils ont déniché une radio et l’ont réparée, puis ont capté un message intrigant qui promet un monde meilleur, dans l’état américain l’Oregon. Si leur habitat est protégé de l’extérieur, il n’est pas possible non plus d’en sortir. Pourtant, il va arriver un moment où ils n’auront plus d’autre choix et vont partir à l’aventure...

Loïc Le Pallec décrit une réalité dystopique proche de nous, qui résonne encore de l’ensemble des problèmes dont on parle aux informations. Nos héros vont passer du sentiment de diriger enfin leur vie en sortant de l’enclos privilégié, à la peur lorsqu’ils traversent les territoires désertés. Et la terreur lorsqu’ils tombent sur des hommes dégénérés par la situation sans espoir d’un monde stérile, où le pire de l’homme a pris le pas sur le reste.

L’auteur fait passer quelques messages appuyés sur l’écologie, la manie suicidaire des humains à détruite la terre sur laquelle ils sont posés. Ce n’est pas subtil, mais bien amené, et tellement évident... On s’attache rapidement aux trois jeunes qui vivent des dilemmes d’adultes et qui le deviennent.

La traversée des Etats-Unis n’est pas sans nous rappeler des séries telles The Walking dead (sans les zombies) ou L’Age de Cristal qui date de 1977 (sans les uniformes futuristes). La recherche utopique d’un Eldorado nous rassemble tous, même si nous n’en avons pas la même représentation.

Fréquence Oregon est un roman qui transcende le public à qui, a priori, il se destine pour plaire aux fans de SF, en montrant un futur sombre, mais des espoirs lumineux !

Fiche technique

Format : broché
Pages : 248
Editeur : Sarbacane
Collection : Exprim’
Sortie : 7 novembre 2018
PRix : 15,50 €

L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

9 décembre : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


du 09 au 15 décembre 2019


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr