Onirik
Interview de Jay Crownover
Onirik -> Littérature -> Interviews, bio et bibliographies -> Dernière mise à jour : le jeudi 31 mars 2016.

Voilà une façon originale de découvrir un auteur, l’éditeur sélectionne quelques blogs, chacun posant 5 questions, et on découvre jour après jour les réponses de l’auteur. Voici nos questions et ses réponses, et n’hésitez pas à suivre les autres !



questions de Valérie Revelut

Onirik : Avez-vous un message à remettre pour vos lecteurs français qui découvrent enfin votre série Bad ?

Jay Crownover : C’est vraiment sympa que mes romans voyagent si loin à travers le monde. J’adore avoir des nouvelles de mes lecteurs étrangers et en toute honnêteté, quelle que soit la langue dans laquelle mes livres sont traduits, mon message est toujours le même : "Soyez la meilleure version de vous-même et ne laissez jamais rien ni personne vous en empêcher !"

Parfois, le chemin pour arriver à cet état d’excellence peut-être difficile, voire moche... Mais dès que vous y êtes, c’est formidable de constater la facilité que l’on a à être heureux et entier !

Onirik : Vous aimez les héros torturés et tatoués, au delà de l’effet de mode, quel est pour vous l’intérêt de donner la parole à des personnages dont la psychologie est plus complexe que le héros lambda ?

Jay Crownover : Je pense que tout le monde les aime, ce sont tout de même des héros. Ces gars-là ont souvent du mal à reconnaître leur propre valeur et possèdent une vraie grandeur d’âme, ils ont aussi quelque chose de très primaire et très réel.

J’apprécie que, pour la plupart, ils se sentent à l’aise dans leur peau et savent, pour le vivre, ce que c’est d’être jugé pour son look et ses choix de vie, et donc que juger les autres ce n’est pas cool.

J’aime faire travailler ces gars à leur bonheur parce que cela signifie qu’ils vont l’apprécier encore plus et le surveiller comme du lait sur le feu lorsqu’ils l’auront acquis. Idem pour les héroïnes dans mes histoires. Rien de bon ne vient facilement.

Onirik : Le choix du tatouage est souvent un moyen de se réapproprier son corps, après un traumatisme. Qu’en pensez-vous ? Avez-vous un message à faire passer à ce sujet ?

Jay Crownover : J’ai eu des lecteurs qui m’ont raconté des histoires similaires, mais en ce qui concerne ma propre expérience comme pour la majorité de mes personnages c’est une façon de réclamer le droit de marquer sa peau, de choisir sa vie et assumer ses choix.

Honnêtement, je me sentirais incomplète, voire la moitié de moi-même, et ne me reconnaîtrais plus sans mes tatoos. Des photos de moi ado me paraissent bizarres sans eux. Ensuite, si le tatouage aide quelqu’un à se reconstruire, je suis pour.

Pour moi c’est de l’art, et la seule chose que nous possédons qui nous est liée intimement jusqu’à notre dernier souffle.

Onirik : Auriez-vous envie de tenter d’écrire pour d’autres genres littéraires, si oui lequel ?

Jay Crownover : Pas vraiment, non ! J’adore le New adult et j’adore la romance contemporaine. J’ai une tendresse pour le romantic suspense, ce que l’on peut deviner dans ma série Bad et si j’ai des idées pour quelque chose de différent, je fonce !

Mon éditeur a toujours été là pour moi. Il m’a même laissée écrire un roman où deux gars s’embrassent <3 ! Je veux dire, j’idolâtre JR Ward, alors peut-être qu’un jour, à un certain moment, je pourrais m’essayer au paranormal... mais je n’ai rien en tête pour l’instant.

Onirik : Vous avez écrit que Bax était votre héros préféré, ça tombe bien puisque nous le découvrons grâce à Harlequin, et que nous l’aimons beaucoup nous aussi ! Quelles sont les qualités communes à tous vos héros ?

Jay Crownover : Ils ont tous un but au delà de gagner le coeur de la fille. Ils ont tous aussi une puissante confiance en eux, même si ça les rend parfois salauds. Ils ont également une vraie stature et une volonté de surmonter les épreuves éventuelles tout en connaissant la valeur de l’honnêteté et la loyauté, même pour Bax.

Et la chose la plus importante qu’ils ont en commun est qu’ils ne changent pas pour l’héroïne et n’attendent pas que la femme dont ils tombent amoureux change pour eux. Ce sont des mecs ’aime-moi comme je suis’ et c’est pourquoi je les aime tellement !

On remercie vivement la géniale Jay et bien sûr Harlequin France qui s’est occupé de tout et nous a permis de bavarder virtuellement avec elle !

Vous pouvez lire la première participante à ce Bad blog day, Karen du Boudoir Ecarlate !

La troisième participation est fournie par The Lovely teacher addictions !

Le Blog du Bad blog tour

A lire aussi sur Onirik

Asa - Avis +
You make me so bad - Avis +
Rowdy - Avis +
Nash - Avis +
Amour insaisissable - Avis +
Passion dévorante - Avis +
Amour immortel - Avis +
Rome - Avis +
Jet - Avis +/-
Passion coupable - Avis +
Passion brûlante - Avis +
Rule - Avis +/-
Rule
Nash - Avis +
Amour dangereux - Avis +
Jet - Avis +
Amour coupable - Avis +
Gagnez 3 Bad de Jay Crownover
Rule - Avis +
Amour interdit - Avis +
Rencontre avec Jay Crownover
New adult chez Harlequin !
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

15 octobre : Gagnez la saison 8 & 9 de Meurtres à Standhamn sur Facebook


du 15 au 22 octobre 2019


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr