Onirik
Irrésistible Mirabel - Avis +
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le dimanche 13 avril 2014.
Editeur : J’ai Lu

Les Carsington : tome 1

roman de Loretta Chase

Présentation de l’éditeur

Le comte de Hargate s’arrache les cheveux. Son fils Alistair est un dandy qui, non content d’être toujours célibataire à vingt-neuf ans, dilapide sans vergogne l’argent familial. Pire, c’est un véritable coeur d’artichaut, avec un net penchant pour les grisettes qui se font une joie de le plumer.

Excédé, le comte lance un ultimatum à son fils : il a six mois pour trouver une épouse convenable ! C’est-à-dire une riche héritière. C’est là qu’entre en scène Mirabel Oldridge, si étourdissante de beauté qu’Alistair en tombe amoureux au premier regard. Hélas, la réciproque est loin d’être vraie, et Melle Oldridge ne tarde pas à le considérer comme son enemi personnel. Décidément, Alistair n’est pas au bout de ses peines...

Avis de Evyneria

Il reste au comte Hargate encore des enfants à marier, et dont un en urgence. Car celui ci provoque sans cesse des scandales, et est en train de dilapider à petit feu la fortune familiale. Bien qu’il n’y ait absolument rien d’alarmant, il est temps de le bousculer, quitte justement à lui faire un peu peur à ce sujet.

Et en effet lorsque Alistair apprend que son comportement excessif risque de toucher les autres cadets de la famille, il est alors prêt à tout faire pour prouver que lui aussi est capable de se trouver une bonne situation. Sinon, selon l’ultimatum de son père, dans six mois il se verra de toute manière obligé de trouver une épouse convenable.

Il se trouve qu’on a d’ailleurs besoin de lui, et tout particulièrement de son influence, dans le Derbyshire pour mener à bien un projet. Et c’est dans cette campagne qu’il rencontre la ravissante et pétillante Mirabel Oldrige. Comme à son habitude le jeune homme tombe fou amoureux. Seulement la venue et le projet de ce dandy ne réjouissent pas du tout Mirabel...

Mirabel est une vieille fille de 31 ans qui se consacre essentiellement au domaine et aux affaires de son père. Elle tient énormément aussi au paysage et aux intérêts des habitants du Derbyshire. Alors qu’on veuille installer un canal la met hors d’elle. Elle est donc bien décidée à tout faire pour les empêcher de mener à bien ce projet.

Certes les femmes n’ont aucune influence ni aucun pouvoir, contrairement à Alistair, mais elle se battra avec toutes les armes qu’elle a à sa disposition. Seulement ce dandy est troublant, il ne la laisse pas si insensible que ça, et elle en vient même à le désirer fortement. Même lorsqu’il boîte il arrive à rester follement élégant et diablement séduisant.

Tout le monde l’acclame en tant que héros, et ça, Alistair ne le supporte pas. Il a été profondément marqué pendant cette guerre de Waterloo, tant physiquement que psychologiquement. Mais il ne l’avouera jamais à personne. Hors de question de dire que, oui, il a eu terriblement peur, que les odeurs, les cris le hantent toutes les nuits. En fait seule Mirabel semble apaiser ses souffrances...

Comme il est agréable de se retrouver dans la campagne anglaise, loin des salles de bal de Londres. Avec en plus ce combat pour préserver les terres du Derbyshire telles qu’elles sont, à l’ère où l’industriel est en plein essor.

C’est quelque chose de passionnant à suivre, on se demande quelles solutions nos héros vont bien pouvoir trouver pour contenter tout le monde. Surtout que toute cette affaire influe drôlement sur leur relation à eux.

L’histoire d’amour entre Mirabel et Alistair est elle aussi passionnante, et même plus encore. On adore voir ce dandy tant obsédé par son apparence mais qui cache en réalité de terribles souffrances. Et Mirabel qui contrairement à lui ne se soucie guerre d’être à la mode (ce qui le rend littéralement dingue ! A chaque fois qu’il est en sa présence, il se fait violence pour ne pas la transformer !), et qui va petit à petit se dévergonder.

On est irrémédiablement touché par ces deux personnages hauts en couleurs, pétillants de malice et de désir, avec une petite touche de sensualité et d’audace qui nous ravit.

Ce premier tome est juste excellent, parfait, avec des personnages et des dialogues dynamiques frais et envoûtants, des répliques et des scènes entre Mirabel et Alistair captivantes. Bref vivement la suite !

Avis de Domino

Après Le prince des débauchés, les éditions J’ai Lu ont la bonne idée de proposer une nouvelle série de Loretta Chase, Les Carsington dont les différents tomes devraient paraître durant l’année 2009. Irrésistible Mirabel est le premier tome d’un cycle qui s’annonce prometteur.

L’écueil majeur du roman qui ouvre une saga est la mise en place du décor et des personnages qui vont l’animer. Loretta Chase contourne élégamment cet obstacle en limitant au strict minimum les informations sur la famille. Alors que celle-ci se compose de cinq fils dont deux dont déjà mariés, on ne fera connaissance que du troisième, Alastair le héros et de ses parents. On ne saura rien des autres membres de la famille si ce n’est qu’un des jeunes frères d’Alastair s’appelle Rupert et qu’il possède un phaéton ! Loretta Chase choisit de se concentrer sur son héros dont on connaîtra les moindres frasques, le comte d’Hargate, son père les ayant consignées dans un registre qu’il brandira de façon opportune sous le nez de son rejeton.

Pour animer une intrigue riche en rebondissements, Loretta Chase crée un couple des plus improbables, liant un jeune dandy citadin à une campagnarde, plus âgée que lui et ne se souciant guère de sa toilette. Mais Alastair et Mirabel sont beaucoup plus que l’image qu’ils donnent d’eux-mêmes. Les masques qu’ils portent dissimulent la passion qui coule en eux mais aussi leurs blessures secrètes. Si Mirabel séduit par son côté à la fois fantasque et pragmatique, c’est malgré tout Alastair qui émeut et retient l’attention. Sa façade de dandy dissimule des plaies béantes à l’âme, séquelles de l’expérience traumatisante que fut Waterloo.

Alors qu’habituellement, le héros se doit être fort pour deux, prenant sur ses épaules solides ses problèmes, ceux de l’héroïne et accessoirement ceux du monde, Loretta Chase en crée un aux antipodes des clichés. Alastair est un homme qui a été profondément marqué par sa très courte expérience guerrière et qui le cache derrière son dandysme affiché et un sens de l’humour dévastateur. Alastair ne séduit pas seulement Mirabel mais aussi le lecteur. Comment ne pas succomber au charme de cet homme qui sait si bien rire de lui, de ses malheurs mais qui est aussi la gentillesse et la bonté incarnée ? Écartelé entre les désirs contradictoires de son meilleur ami et de la femme dont il est amoureux, il n’aura de cesse de trouver une solution pour contenter les deux.

On retrouve dans ce roman tout ce qui fait le charme de la romance Régence actuelle, cet équilibre subtil entre émotion et humour, gravité et drôlerie. L’humour - dont on dit qu’il est la politesse du désespoir - n’est jamais très loin et surgit aussi bien dans les scènes les plus sensuelles que dans les plus tragiques comme pour en désamorcer la charge émotionnelle. En effet, si l’on rit beaucoup, les larmes ne sont jamais très loin, comme pour rappeler que le bonheur ne peut exister sans la douleur.

Loretta Chase avec ce second roman confirme tout le bien qu’on pensait d’elle et c’est avec une impatience grandissante qu’on attendra la publication de la suite de la série, Un insupportable gentleman qui met en scène, Rupert, l’homme au phaéton…

Avis de Callixta

Loretta Chase avait déjà fait souffler son vent de folie chez J’ai lu avec Le Prince des débauchés, la voici de retour avec le premier tome d’une série qui sera publiée dans son intégralité, Irrésistible Mirabel et vous permettra de faire connaissance avec la famille Carsington. Comme pour tous les livres de cette auteur très douée, accrochez-vous parce que cela le rythme est endiablé, les voltefaces nombreuses et l’humour irrésistible.

Mirabel Oldridge est une vieille fille de la campagne. A l’âge respectable de trente et un ans, elle dirige la propriété de son père avec efficacité permettant ainsi au vieil homme de se consacrer à sa passion de la botanique. Elle a accepté avec résignation son statut de célibataire quand débarque dans leur campagne reculée du Derbyshire, Alistair Carsington, le troisième fils d’une famille de cinq (cela en fait au moins trois de trois comme dit leur père !).

Alistair est séduisant, a une réputation de séducteur et est en plus un héros de Waterloo, du moins c’est ce qu’on lui a dit puisqu’il ne se souvient de rien. Perturbé par ses blessures de guerre (il boîte et il a donc perdu une part de ses souvenirs), il a aussi profondément conscience de son inutilité dans la vie. Son père, las de ses incartades avec les dames l’a sommé de se rendre utile. Il a décidé de se prouver qu’il peut m’être en décidant de s’allier avec son ami pour construire un canal afin de faciliter le transport du charbon depuis ses mines. Malheureusement, le projet ne plait pas aux habitants du lieu qui craignent les désagréments qu’une telle activité apporterait ainsi que les dégradations de l’environnement. De façon totalement prévisible, Alistair et Mirabel vont s’affronter et s’attirer en même temps mais quel plaisir de les voir se débattre entre passion et raison !

Loretta Chase est une auteur bourrée de talent. Dans Irrésistible Mirabel, elle le met entièrement au service de l’amusement et de la comédie. Elle apporte juste ce qu’il faut d’émotion et de passion entre les personnages pour que la comédie devienne romantique. Cela fonctionne à merveille.

Alistair et Mirabel ne sont pas des personnages classiques de la romance. Mirabel a passé l’âge des émotions juvéniles, a déjà été fiancée et a rompu pour justement s’occuper de ses terres. Elle a un goût déplorable pour s’habiller qui fait frémir d’horreur Alistair toujours tiré à quatre épingles. Alistair n’a aucun trait particulier qui fait de lui un héros fascinant. Il a surtout été assez irresponsable et sa blessure l’a propulsé à un rang de héros qui lui paraît bien irréel. Il se cherche encore beaucoup au début du roman, essayant de réconcilier l’homme qu’il était avant et celui qu’il est devenu. Mais ces deux personnages non-conformistes sont adorables et emportent immédiatement l’adhésion. Comme souvent chez Loretta Chase, l’héroïne est volontaire et très fine. C’est elle qui manipule le héros l’obligeant à se surpasser, à se révéler auprès d’elle. Voir Alistair qui a toujours tout obtenu facilement, forcer son talent pour la séduire et la doubler dans l’affaire du canal est parfaitement jouissif !

Le contexte est lui aussi d’une grande originalité. Quelle auteur de romance oserait faire de la construction d’un canal le cœur de son intrigue ? Et nous voilà soumis aux arguments de tous, sur le danger pour les plantes et le paysage et à la nécessité de transporter le charbon… Cela fait sourire aussi dans une période où les problèmes ont changé bien-sûr mais sont aussi curieusement similaires.

Les personnages secondaires crèvent l’écran également. Le père de Mirabel, sorte de professeur Tournesol qui ne peut ouvrir la bouche sans parler de lichen, mousse ou datura jusqu’à faire mourir d’ennui son auditoire est hilarant. L’ancienne gouvernante de Mirabel, Miss Entwhistle, frappe par sa perspicacité et nous sourions aussi de son rapprochement avec un ancien commandant de marine qui se croit toujours sur son bateau. Ce sont des personnages pittoresques et vivants qui séduisent.

Il ne faut pas manquer un roman de Loretta Chase. La passion et la drôlerie luttent à chaque page comme Alistair et Mirabel. Nous ne savons où donner de la tête, ni s’il faut sourire ou s’attendrir ou les deux à la fois. Et dire qu’il y a trois autres tomes à venir…

Fiche Technique

Format : poche
Editeur : J’ai Lu
Collection : Aventures et Passions
Sortie : 5 mars 2014
Titre original : Miss Wonderful
Prix : 6 €


A lire aussi sur Onirik

Le Preux chevalier - Avis +/-
Les Ducs préfèrent les blondes - Avis +
La Venus en velours - Avis +/-
Un Lord si parfait - Avis +
Insupportable gentleman - Avis +
Scandale en satin - Avis +
Scandale en satin
Sur la soie de ta peau - Avis +
Sur la soie de ta peau
La Fille du Lion - Avis +/-
Le prince des débauchés - Avis +
Silk is for seduction - Avis +
Lady Carsington - Avis +
Last night’s scandal - Avis +
Ne me tente pas - Avis +
Apprends-moi à aimer - Avis +
Insupportable gentleman -Avis +
Not quite a lady - Avis +
Your scandalous ways - Avis +
L'auteur Callixta
Son site :
Sa fiche
L'auteur Domino
Son site :
Sa fiche
L'auteur Evyneria
Son site : Page Facebook
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr