Onirik
Issak : tome 1 - Avis +/-
Onirik -> Bande dessinée -> Manga - Manhwa - Manhua -> Dernière mise à jour : le samedi 19 mai 2018.
Éditeur : Ki-oon

de Double-S et Shinji Makari

- Une centaine d’hommes en renfort, ça aurait fait une différence... Mais un seul, c’est un peu juste !

1620, l’Allemagne de l’Empire des Habsbourg est ravagée par le conflit qui sera plus tard connu comme la guerre de Trente Ans. La forteresse de Fuchsburg accueille de nombreux réfugiés de la guerre de religion. Cependant, cette place-forte est devenue un enjeu stratégique vers lequel convergent des armées ennemies.

Les défenseurs de Fuchsbourg attendent des renforts. Mais sur 100 mercenaires venus de Hollande un seul s’est présenté. Les autres ont fui en sachant qu’une armée espagnole de 9 000 hommes allaient s’opposer à eux. Le mercenaire se présente sous le nom d’Isaak. Il est venu d’un lointain pays appelé Japon. S’il a choisi de défendre Fuchsbourg, c’est que son ennemi personnel se trouve dans l’armée adverse.

Ce manga a pour héros un personnage original. Outre sa personnalité énigmatique, il présente l’avantage du choc culturel. Les liens économiques du Japon avec la Hollande permettaient en théorie à des Japonais de faire un long voyage vers l’Europe. De plus, ce samouraï est également un « mousquetaire » (maniant le mousquet).

Le dessin de Double-S [1] est comme à son habitude remarquable. Sur le plan du scénario, c’est autre chose. Si le général mercenaire génois Spinola présent dans ce manga est bien Ambrogio Spinola, son destin est différent du Spinola historique. Bon, considérons qu’il s’agit d’un homonyme.

Par contre la cadence de tir du mousquet d’Issak est proprement surréaliste. Issak ouvre le feu sur des cavaliers se trouvant à 500 mètres de distance et qui poursuivent un messager. Il a le temps de tirer trois fois avant que les poursuivants aient franchi environ la moitié de la distance. Or en raison de la lenteur du rechargement, les mousquets de cette époque ne tiraient qu’un coup toutes les deux minutes.

Il est regrettable que le scénariste ne se soit pas renseigné davantage sur les capacités de l’arme principale du héros.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 208 p. noir & blanc, sens de lecture japonais
Scénario : Shinji Makari
Dessin : Double-S
Traduction : Géraldine Oudin
Adaptation graphique : Studio Charon
Éditeur : Ki-oon
Sortie : 8 mars 2018
Prix : 7,90 €

[1] la série Jusqu’à ce que la mort nous sépare (Ki-oon)

L'auteur Damien Dhondt
Son site :
Sa fiche
A gagner !

9 octobre : Gagnez 2X2 Casse-Noisette sur glace


Jeu et événement annulé !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr