Onirik
JSA : Joint Security Area - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le dimanche 24 juin 2018.
film sud-coréen de Park Chan-Wook (2000)

Présentation officielle

A la suite d’une fusillade dans la Zone Commune de Sécurité (Joint Security Area) séparant les deux Corée, deux soldats de l’armée nord-coréenne sont retrouvés morts. Cette affaire donne lieu à un incident diplomatique majeur entre les deux pays. Afin que la situation ne dégénère pas, une jeune enquêtrice suisse est chargée de mener les auditions des soldats qui étaient en poste... Elle se rend très vite compte que les divers témoignages rendent l’enquête complètement indémêlable… Que s’est-il vraiment passé, ce soir-là, entre les soldats des deux Corée, dans la Zone Commune de Sécurité ?

Avis de Chris

Joint Security Area, réalisé par l’excellent Park Chan-wook (connu pour avoir réalisé notamment Old Boy et le plus récent Mademoiselle), est un thriller sur fond de politique lié à la guerre des deux Corée. On suit Lee Soo-Hyuk (Lee Byung-Hun), un sergent de l’armée sud-coréenne qui a avoué le meurtre de deux militaires nord-coréens. La tension est donc à son comble, et pour désamorcer une potentielle crise majeure, une Suisse, Sophie Jean, arrive en Corée afin d’enquêter sur les causes de cette fusillade meurtrière. On lui fait tout de même comprendre qu’il est inenvisageable de blesser l’un des camps et qu’elle devra donc agir avec prudence et souplesse.

Ce long-métrage sud-coréen retrace une histoire d’amitié interdite. Le film, bien que sombre est plutôt empreint d’un grand espoir, celui de la réunification des deux Corée. Mais pas seulement, puisque quelques touches d’humour désamorcent des situations pourtant graves, à l’image des jeux plutôt provocants à la frontière. On dirait que le réalisateur a voulu montrer l’ironie de ces situations qui, paradoxalement, pourraient mener à de graves crises diplomatiques, voire à une guerre plus ouverte que celle que nous connaissons aujourd’hui encore, même si elle tend à s’apaiser dernièrement.

Le film a été tourné en 2000, et pourtant, dix-huit ans plus tard, il n’a pas pris une ride. L’histoire pourrait très bien être racontée de la même manière en 2018. Le suspense est distillé comme il faut. Ainsi, le réalisateur nous mène inexorablement vers une tragédie, celle que nous apercevons au début du film. On ne ressent aucun ennui et le spectateur a hâte de connaître le fin mot de l’histoire, bien que l’on ait une petite idée sur la question.

Les acteurs sont tous très justes. Aucun d’entre eux ne semble être passé à côté de son rôle. On regrettera tout de même que le personnage de Sophie Jean, l’enquêtrice suisse, n’ait pas été plus exploitée. Le fait de lui donner une intrigue, aussi minime soit-elle, montre bien qu’elle n’est là que comme exécutante. On aurait pu très bien se passer de sa présence, puisque ce qui importe au spectateur n’est pas de connaître le passé de cette femme, mais les raisons pour lesquelles une fusillade a eu lieu. C’est le seul réel petit bémol du film.

Néanmoins, chose intéressante, et pas des moindres, le film a l’intelligence de présenter deux Corée sur un pied d’égalité, sans volontairement prouver que l’une des deux est meilleure, ni sans émettre le moindre jugement quant à l’intégrité des soldats. Habituellement, surtout pour une production sud-coréenne, les nord-coréens sont dépeints comme les grands ennemis de la nation. C’est sans doute parce que c’est une histoire humaine avant toute chose, mais cela permet de s’attacher tout autant aux quatre hommes et de suivre leurs péripéties avec envie, sans jugement, et malheureusement avec un brin de tristesse puisque nous connaissons l’issue de leur amitié.

Enfin, la fin est particulièrement bien réalisée. Si on se doutait un peu des conséquences quant aux révélations faites par le héros, la photographie donne à cet événement un point final esthétique, à la manière du premier plan fantasmagorique de la chouette, seul témoin extérieur de la fusillade.

Le film sort le 27 juin en version restaurée et en 4K au cinéma. Sinon, il est toujours disponible en DVD chez La Rabbia.

Fiche technique

Sortie : 27 juin 2018
Durée : 129 minutes
Genre : Drame, Thriller
Avec : Kim Myoeng-su, Song Kang-Ho, Lee Yeong-ae, Lee Byung-Hun...
Distributeur : La Rabbia


A lire aussi sur Onirik

JSA - Joint Security Area
Ciné + Premier - Stoker
Stoker
Stoker - Avis +
Succombez à Stoker !
Stoker, la bande-annonce
L'auteur Chris
Son site :
Sa fiche
A gagner !

9 octobre : Gagnez 2X2 Casse-Noisette sur glace


Jeu et événement annulé !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr