Onirik
Jackie - Avis +/-
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le samedi 28 janvier 2017.

On pouvait s’attendre à plus de contexte et d’intérêt sur un moment historique capital, mais Jackie ne relate que les quelques jours après l’assassinat de JFK et reste trop à la surface pour générer une vraie densité dramatique.



film américain de Pablo Larraín (2017)

Présentation Officielle

22 novembre 1963 : John F. Kennedy, 35ème président des États-Unis, vient d’être assassiné à Dallas. Confrontée à la violence de son deuil, sa veuve, Jacqueline Bouvier Kennedy, First Lady admirée pour son élégance et sa culture, tente d’en surmonter le traumatisme, décidée à mettre en lumière l’héritage politique du président et à célébrer l’homme qu’il fut.

Avis de Valérie

Peu de destins ont été autant malmenés que ceux des membres de la famille Kennedy aux Etats-Unis. Un patriarche sulfureux voire mafieux, une sensibilité démocrate, mais un niveau de vie immodeste, des catholiques dans un pays à majorité protestante... Après l’assassinat de John [1], alors président, sa femme Jackie a suscité jusqu’à son décès une obsession maladive de la part des Américains. Et cette aristocrate du nouveau monde à la vive intelligence, au grand charme, et au chic qui continue d’inspirer la mode, les a blessés durablement en épousant le milliardaire grec Onassis, aux manières frustres et brutales.

Ce préambule pour dire qu’il y avait moult angles pour s’attaquer à la manière dont a vécu la Première Dame d’alors les quelques jours qui ont suivi l’attentat de Dallas. Car même si la trame évacue la question de l’identité du tueur, le scénario ne s’attache pas à autre chose qu’au ressenti forcément vicié par la violence du choc et l’horreur du meurtre

Jackie n’est pas un mauvais film, mais la réalisation s’attache à ne montrer que le côté superficiel de la personnalité de Jackie Bouvier Kennedy, comme l’actrice à nous présenter que la douleur illusoire et éphémère du choc de l’assassinat et du deuil. La faible durée de temps observée ne permet pas non plus de le rendre intéressant au niveau historique

Pour autant, l’esthétisme des plans et le talent des acteurs (même si Portman surjoue... difficile de lui reprocher), Peter Sarsgaard en tête, permet de faire revivre l’époque et de comprendre certaines choses intéressantes sur un sujet qui reste encore de nos jours tabou.

Fiche technique

Avec Natalie Portman, Peter Sarsgaard, Greta Gerwig...

Genres : biopic

Durée : 100 minutes

Sortie : 1 février 2017

[1] dont le surnom est Jack


A lire aussi sur Onirik

Jackie
Neruda - Avis +
JFK - une histoire sexuelle
Arte - Les Kennedy
Président John F. Kennedy - Avis +/-
Bobby – Avis +
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

6 octobre : Gagnez 3 Vive les Zatypiques


du 6 au 13 octobre 2017


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr