Onirik
L’Art du féminisme - Avis +/-
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le dimanche 15 septembre 2019.

Un panorama de l’histoire du féminisme à travers l’art...



Editeur : Hugo Image

Les images qui ont façonné le combat pour l’égalité, 1857-2017

de Lucinda Gosling, Amy Tobyn et Hilary Robinson

Présentation de l’éditeur

La lutte féministe par le prisme des images.
Très tôt, les mouvements de lutte pour les droits des femmes ont compris le pouvoir de l’image, et l’ont utilisé pour servir leurs messages. Des affiches des suffragettes aux photographies de Carrie Mae Weems, en passant par les Nanas de Niki de Saint Phalle ou encore les clips de Beyoncé, L’Art du féminisme donne à voir la façon dont le combat des femmes a influencé les arts graphiques et les médias.

Rassemblant plus de 350 oeuvres – tableaux, illustrations, photographies et performances – cet ouvrage tout à fait inédit fait prendre conscience de l’audace et de la vivacité de l’esthétique féministe depuis 150 ans.

Avis de Claire

Cet ouvrage signé Lucinda Gosling (directrice des ventes à la Mary Evans Picture Library de Londres), Amy Tobin (Université de Cambridge) et Hilary Robinson (doyenne de la School of Art and Design de l’Université du Middlesex) retrace l’histoire du féminisme à travers les images les plus marquantes qui ont fait de ce combat pour l’égalité une réalité.

La volonté des femmes de s’émanciper ne date certainement pas du XIXe siècle, mais marque un tournant dans la représentation de l’art par les femmes. La première grande figure artistique est la peintre impressionniste Berthe Morisot (ne manquez pas la grande et belle rétrospective actuellement au Musée d’Orsay). Avant elle, les femmes peignaient certes, mais seulement dans la sphère familiale, comme un agrément, et non dans le but de gagner leur vie, sauf cas rares comme Elizabeth Vigée-Lebrun.

Peu avant, en 1848, Elizabeth Cady Stanton, un nom peu connu en France, mais important pour le féminisme, mène, avec une bande de femmes quakers, la toute première réunion publique sur le droits des femmes. La scène se passe aux Etats-Unis, dans la petite ville de Seneca Falls. Ce débat fut à l’origine du premier texte féministe, La Déclaration des Sentiments. Passionnant.

Cette anthologie non exhaustive et fortement concentrée sur le monde occidental (quid de l’Asie, de l’Afrique, du monde arabe ? -une à deux pages en tout et c’est dommage-) revient sur les grands noms, les grandes étapes, et les oeuvres majeures qui ont accompagné le mouvement féministe. On regrette un peu qu’une place trop importante soit réservée à l’art moderne, la partie historique est un peu trop rapide.

Attention, présence de clichés de nus et d’oeuvres subversives dans l’ouvrage.

Fiche technique

Format : album
Pages : 272
Éditeur : Hugo Image
Sortie : 26 septembre 2019
Prix : 39,95 €

L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

15 octobre : Gagnez la saison 8 & 9 de Meurtres à Standhamn sur Facebook


du 15 au 22 octobre 2019


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr