Onirik
L’Ecole de la vie - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mercredi 15 novembre 2017.
documentaire franco-chilien de Maite Alberdi (2017)

Présentation de l’éditeur

Anita, Rita, Ricardo et Andrés forment une bande de copains trisomiques qui partage les bancs de la même école depuis 40 ans. Mais ils aspirent à une autre vie. Ils voudraient juste pouvoir faire comme tout le monde : être autonome, gagner de l’argent, se marier, fonder une famille.

Bref, qu’à plus de 50 ans, on ne les considère en !n plus comme des enfants ! Mais est-ce que l’école de la vie leur permettra de réaliser leurs rêves ?

Avis de Valérie

La trisomie 21 ou syndrome de Down est l’une des anomalies congénitales la plus fréquente. Elle impose un développement cognitif diminué comme des malformations physiques. Chaque enfant né ainsi n’aura pas le même avenir. Cela dépendra à la fois de la gravité des troubles comme de l’éducation qu’il recevra.

Au Chili, une école leur apprend à gérer le quotidien. Puis, lorsqu’ils sont plus âgés, leur propose un travail dans un atelier gastronomique. Ils reçoivent un échange d’un travail tout de même approximatif, et nécessairement surveillé, un petit salaire. Ce pécule leur permet de se projeter dans une vie indépendante tout en amenant frustration et déception, puisque cela l’est rarement.

Ce documentaire nous permet de vraiment vivre aux côtés de ces femmes et ces hommes différents. D’ailleurs, dès qu’une personne non-trisomique est dans le champ, elle est floutée ou coupée. Cela permet aux spectateurs, comme jamais, d’entrer dans leur intimité et leur psyché.

On constate alors à quel point ils sont avides d’être comme tout le monde, de pouvoir vivre une relation personnelle sans être infantilisés, même si cela reste totalement nécessaire. On remarque également qu’ils sont capables de nombreux raisonnements judicieux, d’analyses émotionnelles, choses qui poussent à vouloir les reconsidérer.

Si le film ne donne pas de réponses, il ouvre la discussion à un moment où l’on commence enfin à reconnaître la différence non pas comme quelque chose à retrancher de notre normalité, mais comme un ajout porteur d’intérêt. S’il s’agit d’un documentaire, il est doté de beaucoup de sensibilité et d’émotion qui l’habille et nous le rend aussi attachant que ses acteurs.

Fiche Technique

Sortie : 15 novembre 2017

Durée : 92 minutes

Genre : documentaire


A lire aussi sur Onirik

La question de l’autonomie des trisomiques
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

11 novembre : Gagnez 5 x La Fille de Brooklyn


du 11 au 19 novembre 2017


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr