Onirik
L’Eté des lucioles - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le dimanche 19 janvier 2014.

Une émouvante fable sur l’enfance, qui se lit d’une seule traite.



Editeur : Héloïse d’Ormesson

roman de Gilles Paris

Présentation de l’éditeur

"J’ai deux mamans et un papa qui ne veut pas grandir. "

Ainsi commence l’histoire de Victor, qui vient d’arriver dans la villégiature familiale du Cap-Martin. Cet été caniculaire s’annonce sous le signe de l’étrange avec une invasion de lucioles, des pluies sèches et des orages aussi soudains que violents. Du haut de ses neuf ans, Victor a quelques certitudes. C’est parce que François n’ouvre pas son courrier qui s’amoncelle dans un placard que ses parents ne vivent plus ensemble.

C’est parce que Claire et Pilar adorent regarder des mélos tout en mangeant du pop-corn qu’elles sont heureuses ensemble. Et c’est parce que les adultes n’aiment pas descendre les poubelles au local peint en vert qu’il a rencontré son meilleur ami Gaspard.

Pourtant, de nombreuses questions restent sans réponse. Pourquoi François refuse-t-il de grandir ? Pourquoi Alicia, son aînée, fugue-t-elle sans arrêt ? Qui était Félicité, la sœur de son père dont on ne parle jamais ?

Sur l’étroit chemin des douaniers qui surplombe la côte et relie Cap-Martin à Monaco, Victor rencontrera deux jumeaux, Tom et Nathan, qui lui ouvriront les portes d’un monde imaginaire et feront émerger des secrets de famille trop longtemps ensevelis.

Gilles Paris brosse les portraits de personnages attachants – une ado nonchalante, une maman libraire, un père-enfant – et décrit avec tendresse l’univers poétique du petit Victor. Un roman d’apprentissage sensible et drôle.

Avis de Claire

A Bourg-en-Bresse, Victor Beauregard, quel joli nom, a neuf ans et l’innocence qui va avec son âge et son nom de famille. Narrateur de cette histoire qu’il nous raconte avec humour, candeur et tendresse, il évoque pour nous la vie des siens, pas ordinaire du tout.

C’est pendant les vacances sur la Côte d’Azur et "l’été des lucioles" que pour lui tout va basculer. Choyé entre sa maman, Claire, son autre "maman" Pilar, la belle Argentine et sa grande soeur de quatorze ans Alicia, le petit garçon cherche ses repères, pose beaucoup de questions, réfléchit, bref, il grandit et apprend la vie.

Son père lui manque, cet adulte aux attitudes d’enfant qui ne veut pas grandir, comme Peter Pan auquel Victor le compare, et cette absence en fait un enfant sensible, différent, hors du cadre. C’est ainsi en tout cas que le voit Justine, la petite qui fait battre son coeur et avec laquelle il se voit déjà faire sa vie.

L’apprentissage de la vie n’a rien d’intéressant s’il n’y a pas quelque féerie, s’il n’y a pas pas quelque mystère à éclaircir, quelque secret de famille à découvrir, et pour ce faire, Victor va recevoir une aide des plus inattendues, qui confère à ce roman une très jolie touche de poésie teintée de magie.

Fiche technique

Format : broché
Pages : 222
Editeur : Héloïse d’Ormesson
Sortie : 23 janvier 2014
Prix : 17 €


A lire aussi sur Onirik

La lumière est à moi et autres nouvelles - Avis +
Le Vertige des falaises - Avis +
Ma vie de courgette
Ma vie de courgette - Avis +
Autobiographie d’une courgette - Avis +
Au pays des kangourous - Avis +
Au pays des kangourous
Au pays des kangourous finaliste
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

28 avril : Gagnez le tome 1 de Incarnatis


La gagnante est prévenue !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr