Onirik
L’Océan au bout du chemin - Avis +/-
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le dimanche 18 janvier 2015.
Éditeur : Au diable vauvert

roman de Neil Gaiman

Présentation de l’éditeur

De retour dans le village de sa jeunesse, un homme se remémore les évènements survenus l’année de ses sept ans. Un suicide dans une voiture volée. L’obscurité qui monte. Et Lettie, la jeune voisine, qui soutient que la mare au bout du chemin est un océan...

Avis de Hiromichi

Un homme vient à l’enterrement de son père dans sa ville d’enfance, nostalgique. Il en fait le tour et retrouve le chemin menant à une vieille ferme. Plus il avance, plus il a l’impression de se rappeler, il arrive à la ferme et voit une vieille dame. Le souvenir de Lettie, une jeune fille qu’il a connue pendant son enfance lui revient, c’est chez elle. La vieille dame le reconnaît également. Et peu à peu tous ses souvenirs de cette période lorsqu’il avait sept ans lui reviennent, la rencontre avec Lettie, son aventure et sa séparation.

Le récit couvre donc la période entre sa fête d’anniversaire de ses 7 ans et le déménagement de Lettie.

Nous sommes dans la tête d’un gamin de 7 ans, dont on ne connaîtra jamais le prénom, un gamin lambda qui rêve, qui aime se plonger dans le monde fantastique qu’est la lecture. Pas trop extraverti, il aime les choses simples comme son petit chaton.

Mais le récit est fantastique, il nous paraît réel, il est irréaliste si l’on se conforme aux pensées. Quel enfant n’a jamais rêvé de vivre une épopée fantastique, une aventure que les adultes ne comprendront pas. Enfant, on est différent, nous vivons dans d’un monde autant merveilleux que dangereux.

C’est cet esprit qui survole ce roman, l’idée que le passage à la vie adulte nous met dans un moule et l’on perd notre sensibilité à ce qui est extraordinaire.

Des passages du roman sont fous, les actions qui se suivent font penser à un rêve lorsqu’on passe d’une scène à une autre même s’il y a ici des liens connecteurs. Des scènes sont vraiment étranges, certaines nous remuent, d’autres nous touchent.

C’est un roman particulier dont le style narratif ne plaira pas à tout le monde mais il reste très intéressant lorsqu’on arrive à s’y immerger.

Fiche technique

Format : broché
Pages : 320
Éditeur : Au Diable Vauvert
Sortie : 23 octobre 2014
Prix : 18 €


A lire aussi sur Onirik

Signal d’alerte : Fictions courtes et dérangements - Avis +
La Mythologie nordique - Avis +
Stardust - Avis +
Gaiman et McKean aux Utopiales 2012
Coraline - Avis +
L'auteur Hirone
Son site : Insta de Jojo
Sa fiche
A gagner !

28 avril : Gagnez le tome 1 de Incarnatis


La gagnante est prévenue !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr