Onirik
L’héritage maudit - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le dimanche 11 octobre 2009.

Une nouvelle trilogie pour cet auteur prolifique... avec fantômes à l’appui, un genre que Heather Graham maîtrise parfaitement.



Editeur : Harlequin

roman de Heather Graham

Présentation

Une vieille bâtisse délabrée à l’abandon sur les rives du Mississippi. Alentour, une brume opaque s’accroche aux arbres. Au loin, des ombres menaçantes, et le grondement du tonnerre...

A peine arrivé à La Nouvelle-Orléans, dans la plantation dont il est l’un des héritiers, le détective privé Aidan Flynn découvre des ossements humains. Des crimes récents, selon Aidan. Rien qui nécessite une enquête, selon la police. Décidé néanmoins à percer ce mystère, Aidan se résout à faire appel à Kendall Montgomery, une jeune femme qui a vécu dans la demeure auprès de sa grand-tante et affirme être en contact avec les fantômes qui hanteraient la propriété... Bien que sceptique face à ce qu’il attribue d’abord à l’imagination de la jeune femme, Aidan finit par admettre qu’il n’a pas seulement hérité une propriété au charme étrange, mais également un sombre secret de famille, enfoui depuis plusieurs générations. Grâce aux visions de Kendall, Aidan va peu à peu lever le voile sur un mystère qui fait ressurgir les fantômes de la famille Flynn... et se délivrer de la fatalité de cet héritage maudit.

Avis de Marnie

Pour cette nouvelle trilogie écrite en 2008, Heather Graham utilise une nouvelle fois (une vraie spécialisation depuis près de cinq ans) des fantômes qui veulent prévenir les humains qu’un danger les menace. Avouons-le, cet auteur a raison de s’obstiner dans ce genre qui semble plutôt passé de mode depuis quelques années après la grande vague des médiums dont le film Ghost reste un des meilleurs fleurons ! Si ce roman n’atteint pas la puissance dramatique et passionnée de la crypte mystérieuse, un de ses précédents romantic suspenses, l’intrigue ici est parfaitement pensée, soignée et maîtrisée de bout en bout.

En fait, on ne reprochera qu’une chose à Heather Graham... de réécrire un peu toujours la même trame dans ses oeuvres avec des héros qui commencent peu à peu à tous trop se ressembler. Ce qui la sauve, c’est bien évidemment son talent ! En quelques lignes, le décor est planté, soit une plantation laissée à l’abandon, que les trois frères Flynn héritiers, ce dont ils sont les premiers surpris, décident de transformer en lieu de réunions ou de réceptions au bénéfice d’oeuvres caritatives. Mais la découverte d’ossements par Aidan, l’aîné, va soudain menacer leurs projets...

Premier point astucieux, les frères Flynn sont tous les trois, pour des motifs différents, au bord du point de rupture. Chacun connaît ses limites et a décidé de changer de vie... Si Aidan est le héros de cette histoire, Jeremy, qui sera le personnage principal du second opus, intervient non pas en faire-valoir mais avec sa personnalité propre. L’écriture "sacrifie" donc au courant actuel qui favorise dans les séries, le style chronique. Seul Zach, le troisième de la fratrie garde son aspect "apparition" pour les besoins de l’enquête.

Si la relation entre nos deux héros est fort bien amenée avec au départ des différences fondamentales de comportement, d’opinions et de manière de vivre qui semblent inconciliables, la méfiance instinctive que Aidan et Kendall éprouvent l’un envers l’autre cède peu à peu la place à une attirance incontrôlable, tout en refusant chacun de leur côté de partager leur ressenti, aussi bien sentimental que vis à vis des évènements occultes qu’ils ne s’expliquent même pas à eux-mêmes. C’est très bien fait, évolutif par petites touches, cohérent... leur introspection constitue un des plaisirs du lecteur.

Enfin, la galerie de personnages secondaires, comme souvent avec Heather Graham, est haute en couleur, du pittoresque aux artistes, en passant par des vieilles dames du sud et agents du FBI et autres techniciens de la police... Tous se révèlent inquiétants à un moment ou à un autre et l’on sent la longue pratique de l’auteur à ce petit jeu... tout en devinant rapidement le nom du sérial killer, même si en fait, cela n’a pas grande importance... ce qui compte c’est la progression de la tension, les apparitions et autres phénomènes extraordinaires, et les coups de théâtre assenés "tranquillement" mais assurément et qui font rebondir l’action.

Un classic romantic suspense tout à fait agréable à déguster... Les proies de l’ombre, dont le héros est Jeremy devrait paraître le 1er novembre prochain. A ce propos, il est réjouissant de constater que l’éditeur pense enfin à nous renseigner sur la parution des suites, et respecte ainsi le lectorat, ce qui est tout à son honneur.

Fiche Technique

Format : poche
Pages : 436
Editeur : Harlequin
Collection : Best-sellers
Sortie : 1 septembre 2009
Prix : 6,80 €


A lire aussi sur Onirik

Une passion orageuse - Avis +/-
Un cri dans l’ombre - Avis -
Le seigneur de Lochraven - Avis +
Les démons du passé - Avis +
La demeure des ténèbres - Avis +
Un tueur dans la nuit - Avis +
Un secret aux Caraïbes - Avis +/-
Le mystérieux fiancé - Avis +
Passion immortelle - Avis +/-
Le mystère des Carlyle - Avis +
L’ombre du maléfice - Avis +/-
Les proies de l’ombre - Avis +/-
Mortelle confidence - Avis +
La nuit écarlate - Avis +
L’île des Ténèbres - Avis +
Dangereuse vision - Avis +/-
Sombre présage - Avis +
Dangereuse vision - Avis +
Noires visions - Avis +
La crypte mystérieuse - Avis +
La mémoire volée / Pressentiments - Avis +
Danse avec la mort - Avis +/-
Danse avec la mort
La nuit masquée - Avis +
Fouilles maléfiques - Avis -
Quand surviennent les ténèbres - Avis +/-
La griffe de l’assassin
L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2021 : Gagnez 1 ex Embrasse l’hiver et danse avec lui


La gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr