Onirik
L’homme qui rit - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le samedi 12 janvier 2013.

Un voyage fantastique à travers l’oeuvre de Victor Hugo.



film français de Jean-Pierre Améris (2013)

Présentation officielle

En pleine tourmente hivernale, Ursus, un forain haut en couleurs, recueille dans sa roulotte deux orphelins perdus dans la tempête : Gwynplaine, un jeune garçon marqué au visage par une cicatrice qui lui donne en permanence une sorte de rire, et Déa, une fillette aveugle.

Quelques années plus tard, ils sillonnent ensemble les routes et donnent un spectacle dont Gwynplaine, devenu adulte, est la vedette. Partout on veut voir "L’Homme qui rit", il fait rire et émeut les foules. Ce succès ouvre au jeune homme les portes de la célébrité et de la richesse et l’éloigne des deux seuls êtres qui l’aient toujours aimé pour ce qu’il est : Déa et Ursus.

Avis de Na Dia

C’était un vrai défi pour Jean-Pierre Améris d’adapter le roman de Victor Hugo. Mais le défi est parfaitement relevé avec cette adaptation qui laisse rêveur.

Le film, tourné à 90% en studio est juste superbe. Tout a été créé pour donner une ambiance surréaliste à ce film dont le spectateur ne sait pas très bien à quelle époque il se situe. Cela permet une certaine digression de la part du réalisateur, tout en restant fidèle à l’œuvre de Victor Hugo.

L’histoire d’amour tragique et le destin hors du commun de Gwynplaine sont parfaitement retranscrit, non pas comme une histoire ancrée dans le temps, mais comme un conte mélodramatique.

Marc-André Grondin, l’interprète de Gwynplaine est parfait. Épaulé par un grand Gérard Depardieu, ensemble ils maîtrisent le film du début à la fin. Christa Théret est superbe dans le rôle de Dea et Emmanuelle Seignier, géniale en méchante duchesse au coeur pas si glaciale que ça.

Et on ne peut ignorer le travail sur les décors et les costumes. Des décors qui portent le film, qui l’élève vers un monde lointain et enchanteur, vers un univers fantastique.

L’homme qui rit aborde des thèmes universels, la pauvreté, l’acceptation de soi, le regard des autres. Des thèmes qui traversent le temps et qui reste très présent.

Un conte onirique qui n’est pas sans rappeler les films de Tim Burton, aussi bien avec le choix de la mise en scène qu’avec les décors ou encore la bande-son. Et le spectateur se laisse emporter par la musique de Stéphane Moucha, que nous avions découvert dans les séries Les Petits meurtres d’Agatha Christie ou Nicolas Le Floch. Une musique qui nous transporte et qui nous suit longtemps après.

Fiche Technique

Sortie : 26 décembre 2012
Avec : Marc-André Grondin, Gerard Depardieu, Christa Theret, Emmanuelle Seignier
Genre : Drame
Durée : 95 minutes


A lire aussi sur Onirik

Voyage - Le Fan tour de Guillaume, Victor Hugo
Les Misérables de Hugo
Les Misérables
A maman - Avis +
Nuit blanche à la maison de Victor Hugo
DVD : Les misérables - Avis +
Arte - Notre-Dame de Paris
Sauvons la maison de Victor Hugo
DVD : L’Homme qui rit
L’Homme qui rit
L'auteur Nadia
Son site :
Sa fiche
A gagner !

2 décembre : Gagnez 5 Catsass le chat


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr