Onirik
La Ferme de cousine Judith - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le vendredi 14 septembre 2018.

Si vous ne connaissez pas encore l’écriture et l’univers fantasque de Stella Gibbons, La Ferme de cousine Judith s’avère une agréable entrée en matière. C’est véritablement drôle, jubilatoire, et savoureusement british !



Editeur : 10/18

roman de Stella Gibbons

Présentation de l’éditeur

Alors qu’elle a toujours vécu dans l’opulence, Flora Poste se retrouve à vingt ans orpheline et pauvre. Contre l’avis d’une amie qui la pousse à trouver un emploi, Flora choisit ce que lui dicte la raison : abuser de la générosité de cousins éloignés.

Et c’est ainsi qu’elle part au fin fond du Sussex et fait la connaissance des Starkadder : cousine Judith, constamment déprimée ; son mari Amos, un médiocre fermier ; leurs trois enfants ; et puis, celle qui mène la ferme à la baguette lors même qu’elle n’a pas quitté sa chambre depuis vingt ans, la terrifiante tante Ada Doom.

Face à ce sommet d’hystérie, Flora va entreprendre de transformer la vie des excentriques Starkadder, pour leur bien et surtout pour le sien...

Un bijou d’humour anglais

Avis de Claire

La jeune orpheline Flora Poste est à la recherche de famille, sur laquelle elle pourra se reposer financièrement. Après avoir envoyé quelques lettres, comme autant de bouteilles à la mer, elle jette son dévolu sur une certaine cousine Judith, qui réside dans une ferme au fin fond du Sussex. Elle est loin d’imaginer ce qui l’attend, et comment elle va bouleverser le quotidien et les petites habitudes, bien ancrées, de toute une famille...

C’est véritablement drôle, jubilatoire, et savoureusement british. Les personnages campagnards se révèlent caricaturaux au possible, la romancière tirant la corde jusqu’à l’extrême pour mieux en extraire l’humour. Elle est souvent comparée à Jane Austen, pour son ironie mordante, et sa causticité lucide sur ses contemporains. Stella Gibbons est incontestablement du même moule.

Donc, si vous ne connaissez pas encore l’écriture et l’univers fantasque de Stella Gibbons, La Ferme de cousine Judith (publié pour la première fois en 1932), s’avère une agréable entrée en matière. Notez qu’il existe une réjouissante adaptation de ce roman avec l’adorable Kate Beckinsale, dans le rôle titre.

Fiche technique

Format : poche
Pages :312
Éditeur : 10-18
Sortie : 7 juin 2018
Prix : 7,80 €


A lire aussi sur Onirik

L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

9 octobre : Gagnez 2X2 Casse-Noisette sur glace


Jeu et événement annulé !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr