Onirik
La Fille au revolver - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le dimanche 21 août 2016.

Une nouvelle série inédite mettant en scène la toute première femme shérif-adjoint des États-Unis. Et c’est très réussi !



Editeur : 10/18

roman d’Amy Stewart

Présentation de l’éditeur

Constance Kopp ne correspond à aucun moule. Elle surpasse en taille la plupart des hommes, ne trouve aucun intérêt dans le mariage ou les affaires domestiques, et a été isolée du monde depuis qu’un secret de famille l’a reléguée, elle et ses deux sœurs, dans la clandestinité.

Un jour, le propriétaire d’une fabrique de soie, belliqueux et puissant, renverse leur carrosse au volant de son automobile... Et ce qui n’aurait dû être qu’un banal litige se transforme en une bataille rangée avec une bande de voyous habitués au chantage et à l’intimidation.

Mais elle pourra compter sur l’aide d’un shérif progressiste qui, dans l’Amérique puritaine de ce début de siècle, n’hésitera pas à lui confier un revolver et une étoile.

Avis de Claire

La Fille au revolver est le premier opus d’une série mettant en scène un personnage singulier ayant existé, l’une des première femme shérif-adjoint aux Etats-Unis, au début du 20e siècle, Constance Kopp.

Les trois soeurs Kopp, Constance, Norma et Fleurette, dont la maman était d’origine franco-autrichienne, et qui leur a transmis sa double culture, vivent seules. La vie n’est pas facile, mais elles se débrouillent, et c’est Constance, la plus âgée, qui fait office de chef de famille.

Un jour, elles font une malencontreuse rencontre suite à un accident entre leur carriole et une voiture, celle du très louche Henry Kauffman. Alors que les jeunes femmes réclament réparation, elles se retrouvent prises au piège d’un imbroglio qui inclut menaces de mort de la Main Noire, conflits ouvriers-patrons et bébé volé...

Ce premier roman d’Amy Stewart fait mouche, avec cependant une intrigue parfois un peu lente, mais qui n’en reste pas moins passionnante. Et Constance Kopp est une héroïne moderne, dont le tempérament fait penser à celui de Miss Phryne Fisher, dans les romans de Kerry Greenwood.

On attend le tome 2 avec une grande impatience !

Fiche technique

Format : poche
Pages : 480
Editeur : 10-18
collection : Grands détectives
Sortie : 4 mai 2016
Prix : 8,80 €


A lire aussi sur Onirik

L’Adjointe infernale - Avis +
La Justicière et les filles perdues - Avis +
La Femme à l’insigne - Avis +
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

28 avril : Gagnez le tome 1 de Incarnatis


La gagnante est prévenue !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr