Onirik
La Justicière et les filles perdues - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le lundi 24 septembre 2018.

Troisième tome d’une série qui se bonifie de tome en tome !



Editeur : 10/18

roman d’Amy Stewart

Présentation de l’éditeur

New Jersey, 1916. Des jeunes femmes sont incarcérées à la prison de Hackensack sous les chefs d’inculpation les plus discutables : " insoumission ", " sédition ", ou encore " dépravation morale ".

La place d’Edna Heustis, une patriote partie de chez elle pour travailler dans une usine de munitions, est-elle vraiment derrière des barreaux ? Et Minnie Davis mérite-t-elle d’être expédiée dans un camp de redressement fédéral parce qu’elle a fugué ? Oui, selon les lois - et la morale - de l’époque.

Pour défendre ces femmes, Constance Kopp, adjointe au shérif, use de son autorité, et parfois même l’outrepasse. Mais c’est sa propre sœur Fleurette, par qui le scandale va arriver, qui testera la force de ses convictions quant à la manière dont une femme doit, ou ne doit pas, se comporter...

Avec autant d’humour que de talent, Amy Stewart continue de dérouler la passionnante histoire, inspirée de faits réels, des sœurs Kopp, et surtout de Constance, l’une des toutes premières femmes à avoir exercé la fonction de shérif adjointe aux États-Unis.

Avis de Claire

Constance Kopp continue sa carrière exceptionnelle ! Après La Fille au revolver et La Femme à l’insigne, elle est toujours surveillante de prison, mais également seule femme de tous les Etats-Unis, shérif-adjointe. Si sa soeur aînée Norma est toujours aussi taciturne, la petite dernière, Fleurette, prend de l’assurance, et devient même l’un des pivôts de l’intrigue principale.

Cette fois-ci, Constance doit enquêter sur ce que l’on appelle "la traite des blanches". Appellation qui englobe un peu tout et n’importe quoi, dont toute jeune fille qui quitte ses parents sans raison particulière, qui est alors soit victime de ce fléau, soit dépravée. Et Constance, n’écoutant que son grand coeur, va s’impliquer émotionnellement, et personnellement, dans le destin de deux jeunes filles, qu’elle espère sauver de la maison de correction.

Encore une fois, la plume d’Amy Stewart séduit de la première à la dernière page. On se plaît à découvrir un autre visage de l’Amérique, celle de l’avant Première Guerre Mondiale, où tant de choses étaient encore à conquérir. C’est passionnant parce que merveilleusement écrit, et passionnant parce qu’inspiré de personnages ayant réellement existé.

On a hâte de lire le prochain tome !

Fiche technique

Format : poche
Pages : 480
Editeur : 10-18
collection : Grands détectives
Sortie : 21 juin 2018
Prix : 8,40 €


A lire aussi sur Onirik

La Femme à l’insigne - Avis +
La Fille au revolver - Avis +
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

9 octobre : Gagnez 2X2 Casse-Noisette sur glace


Jeu et événement annulé !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr