Onirik
La Nuit, la mer n’est qu’un bruit - Avis +/-
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le vendredi 25 août 2017.
Éditeur : Piranha

roman d’Andrew Miller

Présentation de l’éditeur

Tout oppose Maud et Tim. Fille unique de parents modestes, Maud est une scientifique brillante. Issu d’une famille nombreuse, aisée et fantasque, Tim passe ses journées à jouer et composer de la musique. Elle est secrète, réticente à la vie. Il est exubérant et exprime ouvertement ses sentiments. Réunis par leur passion commune, la voile, ils finissent pourtant par former un couple puis une famille.

Lorsqu’une terrible tragédie les frappe, chacun réagit à sa manière. Il se réfugie chez ses parents, incapable de surmonter sa douleur. Elle décide de mettre le cap à l’Ouest pour traverser l’océan en solitaire. La nuit, la mer n’est qu’un bruit est un voyage fascinant au cœur des sentiments et de l’indicible. La réponse d’une femme impénétrable à l’appel du large.

Avis d’Anna

Ce roman nous mène dans l’intimité d’un jeune couple, Maud & Tim. Tous les deux étudiants à l’université de Bristol, ils font partie du club nautique de leur établissement. C’est d’ailleurs leur passion commune pour la navigation qui les réunira.

Tim Rathbone, issu d’une grande famille et d’un milieu bourgeois, n’a pas d’ambition particulière et vit de la fortune de ses parents. D’une nature extravertie et facile à vivre, tout ce qui l’intéresse c’est Maud, la musique et la navigation. Maud Stamp, elle, fille unique, vient d’une famille modeste. Passionnée de biologie, elle veut y faire carrière. D’une nature peu loquace, elle n’a pas d’amis à l’exception de sa professeur de biologie, Susan Kimber.

Leur rencontre se fait sur un chantier naval où le club nautique de leur université est engagé. Tout va très vite pour ce couple. Tim s’accomplie dans sa musique, tandis que Maud travaille dans un laboratoire américain, Fenniman. Maud, malgré elle, occupe en vérité tout l’espace dans ce couple. C’est Tim qui prend soin d’elle, de leur foyer, de leurs amis. La participation de Maud à leur vie est minime. Elle est présente, sans réellement être là. Elle est comme un témoin silencieux.

Mais leur idylle sans vague est un jour frappée par la tragédie. Tim est rongé par la douleur et la colère, tandis que Maud ne laisse rien transparaître. La douleur habite différemment chacun d’entre eux, sans que jamais celle-ci ne les ramène l’un à l’autre.

L’auteur esquisse des personnages dont la psychologie est difficilement accessible, et pourtant nous les rend attachants. Les protagonistes semblent se croiser souvent, mais sans jamais se reconnaître. Leurs corps sont présents, mais leurs esprits sont ailleurs. Ils sont souvent hermétiques au lecteur et il est difficile de s’identifier à eux. Cela, pour autant, ne nous empêche pas d’être investi dans leur histoire et dans leur avenir. Qui est vraiment Maud ? Que va-t-il advenir d’elle ? Retrouvera-t-elle un jour Tim ?

Ce roman déconcerte. L’indicible est au cœur de ce livre et de ce couple peu commun. Parfois très rapide, et soudainement d’une lenteur intenable, La Nuit, la mer n’est qu’un bruit est un livre qui ne vous laissera pas indifférent. On regrette cependant certaines longueurs et lourdeurs, notamment apportées par le jargon nautique qui est souvent éprouvant pour le lecteur car trop technique et omniprésent.

Fiche technique

Format : broché
Pages : 304
Éditeur : Piranha
Sortie : 24 août 2017
Prix : 19€

L'auteur Anna Rabe
Son site : Kulture Fokus
Sa fiche
A gagner !

25 octobre : Gagnez 3 x Sa majesté des chats avec KDP


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr