Onirik
La pierre sacrée des Maoris - Avis +
Onirik -> Culture -> Exposition, musée, Salon -> Dernière mise à jour : le jeudi 1er juin 2017.
Lieu : Paris

du 23 mai au 1er octobre 2017

Présentation officielle

L’exposition, conçue par le musée néo-zélandais Te Papa Tongarewa Museum, met en lumière les très riches collections de jade de ce musée. Cette pierre précieuse – pounamu en langue maori – ne se trouve que sur l’île méridionale de la Nouvelle-Zélande, Te Wai Pounamu ("les eaux de la pierre verte").

L’exposition explore les liens existant entre cette pierre aux vertus magiques et le peuple maori, et présente aux visiteurs les histoires et légendes liées aux objets rassemblés dans le parcours.

Couvrant plusieurs siècles, l’exposition présente des sculptures et objets de petite taille, tous en jade, qu’il s’agisse des 200 taonga (trésors) très rares ou d’objets courants, mais néanmoins précieux.

L’exposition s’achève sur la présentation d’oeuvres de jade plus contemporaines, preuve à la fois de la persistance des techniques maori, et de la fascination symbolique exercée par le jade.

Avis de Véro

"On ne touche qu’avec les yeux !" voilà une phrase que l’on entend bien souvent dans les musées. On rentre nos mains pleines de doigts dans nos poches et on observe avec minutie. Mais ici c’est l’inverse, le conservateur même nous encourage à tendre la main et à caresser de la paume le gros bloc de jade à disposition. Cette pierre appelée "pierre à toucher" est dans l’esprit maori une pierre qui prend la force et la restitue de génération en génération à chaque personne.

L’exposition début par un cours de géologie concernant la formation du jade, celle-ci étant mise en écho par le mythe de Poutini, puis on peut profiter de l’histoire de chacune des pierres présentées et de leur beauté.

Il faut toucher la pierre pour ressentir les bienfaits de ses vibrations, ressentir la transmission de l’esprit qu’elle véhicule.

Le jade est le seul matériel "dur" de Nouvelle-Zélande, il était donc aussi bien utilisé pour faire des outils, des armes que des ornements. C’est une pierre précieuse et une pierre sacrée pour les Maori, c’est elle qu’on offre pour les grandes occasions. C’est avant tout un ode transmission, un cadeau symbolique.

Les armes en pounamu (autre nom de la pierre) sont offertes pour sceller un traiter de paix par exemple. Et lorsqu’on reçoit une de ces pierres, on en réceptionne également toute son histoire (celle de ses différents propriétaires et les circonstances de transmission).

Cet héritage du passé est un don que l’on doit soi-même offrir aux générations futurs, pour s’inscrire ainsi dans une lignée et devient le lien entre le passé et le futur.

Fiche technique

Adresse : Musée du quai Branly-Jacques Chirac 37, quai Branly 75007 Paris

Téléphone : 01 56 61 70 00

Horaires : mardi, mercredi et dimanche de 11h à 19h, jeudi, vendredi et samedi de 11h à 21h

Tarifs : de 7 à 10 €

Site officiel

A lire aussi sur Onirik

Aztec Hotel
13e nuit européenne des musées au musée du quai Branly – Jacques Chirac
L’ethnologie en bulles au musée du quai Branly - Jacques Chirac
Laponie - sur les traces des Samis de Finlande
Jacques Chirac et le dialogue des cultures
Mata Hoata, art et société aux îles Marquises
Chamanes et divinités de l’Équateur précolombien
Persona étrangement humain
SEPIK. Arts de Papouasie-Nouvelle-Guinée
L’invention du sauvage Acclimatations/Exhibitions
Cheveux chéris, frivolité et trophées
Le Maître des marionnettes
Exhibitions, l’invention du sauvage
Exhibitions, l’invention du sauvage - Avis +
Samouraï
Maori, leurs trésors ont une âme
Succès du Musée du Quai Branly
Ethnologie gratuite au Quai Branly !
Mahabharata au Quai Branly
Semaine de l’accessibilité au Quai Branly
L'auteur Véronique
Son site :
Sa fiche
A gagner !

1er juillet : Gagnez 5 La Fille d’avant


les gagnants ont été prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr