Onirik
Le couloir des ténèbres - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mercredi 7 octobre 2015.

Le nouveau tome de la série William Monk, un tome à part, original mais qui pourra décontenancer certains adeptes de l’auteur



Editeur : 10/18

roman policier d’Anne Perry

Présentation officielle

Magnus Rand, un médecin rusé, et son frère Hamilton, un chimiste de génie, sont prêts à tout pour remédier à la fatale maladie « du sang blanc ». Dans l’annexe du Royal Naval Hospital de Londres, à Greenwich, alors qu’Hester Monk s’occupe d’un des patients des frères Rand, le richissime Bryson Radnor, elle découvre trois jeunes enfants terrifiés et apprend avec stupeur qu’ils ont été emprisonnés par le frères Rand à des fins expérimentales.

Mais les frères Rand sont trop près de leur but pour permettre à quiconque de révéler leurs expériences. Hester est enlevée avant d’avoir pu les dénoncer. William Monk et ses fidèles amis – l’avocat Oliver Rathbone et l’ancien tenancier de bordel Squeaky Robinson – parcourent les rues de Londres et la belle campagne anglaise à leur recherche, sachant que le temps leur est compté.

Avis d’Artémis

Anne Perry, auteur de séries policières réussies que l’on adore suivre – que ce soit Charlotte et Thomas Pitt ou William Monk, ici –, nous propose un récit très particulier. La romancière expose d’ailleurs son projet dans un avant-propos fort bien fait.

Tout d’abord, il retrace l’histoire de Monk (si vous n’avez jamais lu la série auparavant ou que vous avez manqué des tomes, vous pouvez donc vous plonger dans ce roman sans aucun souci) ainsi que les thématiques qu’Anne Perry a souhaité aborder avec son personnage jusqu’à présent, particulièrement une réflexion sur l’identité.

Puis l’auteur expose son intention pour Le couloir des ténèbres : « Le récit que vous êtes sur le point de lire concerne un problème intemporel. Dans quelle mesure a-t-on le droit de procéder à des essais sur l’être humain dans le but de parvenir à une découverte médicale ? […] » Elle liste les questions qu’elle s’est posé et qui se posent concernant les expérimentations médicales, les conditions du progrès, les limites, ou encore le degré de discernement dans des situations dans des moments de grande détresse.

En effet, toutes ces problématiques se retrouvent au cœur même de l’intrigue et ponctuent le récit. Les différents personnages y sont confrontés directement, parfois durement, et chacun réagit différemment au vu de sa personnalité, de son parcours de vie, de ses valeurs et de ses convictions.

Ainsi donc, ce récit occupe une place à part dans l’œuvre d’Anne Perry. En effet, contrairement aux autres romans (série Pitt ou série Monk) dans lesquels l’intrigue policière est dense et la résolution de l’énigme complexe comme dans les Agatha Christie, ici, c’est l’atmosphère du temps présent qui devient l’élément clé, et l’enquête passe au second plan (ce que certains lecteurs pourront peut-être regretter).

Le rythme est soutenu, comme dans un thriller, et c’est à une course contre la montre à laquelle on assiste. Les émotions sont exacerbées, que ce soit par exemple Monk, terrifié à l’idée de perdre sa femme, ou Hester, révoltée devant l’état des enfants sur lesquels les frères Rand ont fait leurs expériences, impuissante à sauver certains patients, dans le doute devant la possibilité de trouver un remède qui pourrait sauver des vies et réduire la souffrance…

Le lecteur est plongé au cœur de la famille que s’est constitué Monk (sa femme, mais aussi ses plus proches amis), et l’on est chaque seconde dans un état de tension palpable. C’est la réussite de ce roman : que le lecteur suive pas à pas dans la crise les personnages qu’il a appris à aimer, et tremble avec eux, qu’il voit ses certitudes s’ébranler en même temps que celles des protagonistes.

Certains pourront regretter que les sujets abordés n’apportent rien de nouveau, mais saluons l’originalité de ce tome, et la manière dont Anne Perry s’empare d’un sujet qui visiblement lui tenait à cœur. Il est appréciable de voir une série policière aussi réussie que Monk s’aventurer sur des problématiques universelles et de voir les personnages s’y confronter réellement. Cela les rend encore plus humains et attachants.

Fiche technique

Format : semi-poche
Pages : 350
Editeur : 10/18
Collection : Grands détectives
Sortie : 19 août 2015
Prix : 14,90 €


A lire aussi sur Onirik

Un innocent à l’Old Bailey - Avis +
Marée funèbre - Avis +
Un Noël à Jérusalem - Avis +/-
Meurtre en écho - Avis +
Vengeance en eau froide - Avis +
Le condamné de Noël - Avis +
L’Inconnue de Blackheath - Avis +
Buckingham Palace gardens - Avis +
La promesse de Noël - Avis +
Anne Perry à Lyon
Le voyageur de Noël - Avis +/-
Half Moon Street - Avis +
La disparue de Noël - Avis +
La disparue de Noël
Le Spectacle de Noël avec Anne Perry
Le secret de Noël
L'auteur Artémis
Son site : Curieuse Artemis
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2021 : Gagnez 1 ex Embrasse l’hiver et danse avec lui


La gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr