Onirik
Le maître du Haut Château - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mardi 18 septembre 2012.

Une uchronie magistrale signée du grand Philip K.Dick.



Editeur : J’ai Lu

roman de Philip K. Dick

Présentation de l’éditeur

Le maître du haut château 1948, fin de la Seconde Guerre mondiale et capitulation des Alliés ; le Reich et l’Empire du Soleil levant se partagent le monde. Vingt ans plus tard, dans les États-Pacifiques d’Amérique sous domination nippone, la vie a repris son cours. L’occupant a apporté avec lui sa philosophie et son art de vivre.

À San Francisco, le Yi King, ou Livre des mutations, est devenu un guide spirituel pour de nombreux Américains, tel Robert Chidan, ce petit négociant en objets de collection made in USA. Certains Japonais, comme M. Tagomi, grand amateur de culture américaine d’avant-guerre, dénichent chez lui d’authentiques merveilles.

D’ailleurs, que pourrait-il offrir à M. Baynes, venu spécialement de Suède pour conclure un contrat commercial avec lui ? Seul le Yi King le sait. Tandis qu’un autre livre, qu’on s’échange sous le manteau, fait également beaucoup parler de lui : Le poids de la sauterelle raconte un monde où les Alliés, en 1945, auraient gagné la Seconde Guerre mondiale...

Avis de Ada

_
Voilà déjà qui donne une bonne idée de la qualité de ce roman. Si on prend en compte le fait que ce livre est probablement un des meilleurs de K. Dick, on commence à s’approcher de la désorientation qu’amène la lecture de cet opus.

Si le thème est relativement simple : les Allemands ont gagné la guerre avec le Japon et l’Italie. La manière dont il est traité ne l’est pas. K.Dick nous plonge dans les méandres de la réflexion de ses personnages. Puissants et humbles relégués au rang de simples observateurs d’un monde qui s’affole.

Un monde livresque guidé par deux livres. L’un existant dans notre réalité : le Yi King, guide spirituel, détenteur d’un savoir immense, qui tente de guider les hommes. L’autre fictionnel dans la fiction : Le poids de la sauterelle, uchronie, écrite par un américain qui décrit un monde où les nazis auraient perdus la guerre.

L’auteur perd ses lecteurs entre monde réel et fantasmé, la lecture n’est pas aisée, elle pousse à la réflexion, et cette histoire reste longtemps dans la mémoire une fois le livre refermé.

À lire et relire pour réfléchir et prendre du plaisir !

Fiche technique

Format : broché
Pages : 346
Editeur : J’ai lu Collection : Nouveaux Millénaires
Sortie : 15 février 2012
Prix : 18,00 €


A lire aussi sur Onirik

L’exégèse de Philip. K. Dick : partie 2 - Avis +
L’exégèse de Philip K. Dick - Avis +
Blade Runner - Avis +
Glissement de temps sur mars - Avis +
Confessions d’un barjo - Avis +
Blade runner - Avis +
Docteur futur - Avis +
Le temps désarticulé - Avis +
Le profanateur - Avis +
Ô nation sans pudeur - Avis +/-
Syfy Universal - Planète hurlante
TF1 - Minority report
Blade Runner sur le point d’être cloné
Gondry adapte Phillip K. Dick
Sortie de A Scanner Darkly
Giamatti lorgne sur P.K. Dick
Next
Réalisateur arrêté
Philip K. Dick
L'auteur Ada
Son site :
Sa fiche
A gagner !

25 février : Lancement High Voltage à Dublin


du 2 au 5 mars 2018


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr