Onirik
Le silence de la peur - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mardi 19 août 2014.
Editeur : Harlequin

roman de Karen Rose

Présentation de l’éditeur

Cela fait sept ans que Mary Grace Winters vit sous une fausse identité à Chicago avec son fils Tom. Sept ans que chaque matin, elle redoute que son secret ne soit dévoilé et que son mari, un policier violent qui la maltraitait avant qu’elle ne prenne la fuite avec son petit garçon, la retrouve. Malgré ses peurs, à Chicago, Mary Grace a repris goût à la vie et elle est déterminée à laisser son douloureux passé derrière elle.

Au point de se laisser aller à une relation amoureuse avec son nouveau collègue, Max Hunter. Max, le seul homme en qui elle devine une blessure ancienne et profonde qui fait écho à la sienne. Pourtant, Mary Grace l’ignore encore, son passé est plus que jamais sur le point de ressurgir et de faire voler en éclat la vie paisible qu’elle s’est construite. Car son mari est sur sa trace. Pas à pas, il se rapproche…

Avis de Linagalatée

Mary Grace Winters vit cachée depuis 7 ans avec son fils Robbie de 14 ans, sous le nom de Caroline Stewart et Thomas, à Chicago. Elle est secrétaire du département d’histoire de la faculté en attendant d’intégrer la faculté de droit. Très peu de personnes connaissent sa véritable histoire. Parmi elles Dana Dupinsky, dirigeante de Hanover House, foyer qui accueille les femmes battues et leurs enfants, celle qui l’a sauvée des griffes de Rob son mari et tortionnaire.

Le Professeur Maximilian Alexander Hunter commence ce matin son nouveau travail en tant que directeur du département d’histoire de la faculté, Il est le nouveau patron de Caroline, après le décès d’Eli celui qui fut son confident, son mentor, son père spirituel. Max aussi est blessé par la vie, il traîne derrière lui un boulet, mais au lieu de s’ouvrir sur les autres et voir le bon côté de la vie, il est renfermé et complètement centré sur sa petite personne.

Rob Winters est flic à Asherville, il vit maintenant avec Sue Ann et ils n’ont pas d’enfant tant il est obsédé par le souvenir de son fils Robbie. Il la maltraite comme il l’a fait avec Caroline. Tout aurait pu continuer ainsi pendant encore très longtemps si l’on n’avait pas remonté une vieille Ford du lac Douglas, SA voiture mais aucune trace ni de sa femme ni de son fils. Et s’ils n’étaient pas morts ?

Ce roman débute par l’attirance mutuelle entre Caroline et Max et réciproquement, qui donnera très vite lieu à une véritable relation. Mais au-delà de çà il traite également, et décrit très bien, le calvaire de la violence conjugale, les dégradations physiques et psychologiques pouvant aller jusqu’à la mort. Le personnage de Caroline est parfaitement dépeint, tout en nuances et en pudeur. Les bleus, les côtes cassées, les fractures, les brûlures, elle a tout connu et n’a connu que çà.

Elle a eu le courage incroyable de s’enfuir avec son fils et tenter de leur reconstruire une nouvelle vie ailleurs sous une autre identité, mais ils vivent dans la peur perpétuelle que leur bourreau ne retrouve un jour leur trace et leur fasse payer très cher cette rébellion.

Rob n’a désormais plus qu’une obsession, retrouver sa femme et son fils, et lui faire payer à elle, le prix fort pour une telle trahison, lui qui la prenait et disait à tous, que c’était une parfaite idiote maladroite, elle s’est bien foutue de lui. Le machiavélisme de ce personnage est effrayant, il ne reculera devant rien pour obtenir les informations dont il a besoin, il avait réussi à berner ses collègues flics et ses supérieurs sur ses sombres agissements. Quand il a été soupçonné du meurtre de sa femme et de son fils, juste après leur disparition, nombreux ont été ceux à le soutenir tant sa réputation était sans tâche.

Un roman poignant, par moment difficile à lire quand Caroline se raconte et décrit les supplices qu’elle a subis. Parfois très léger quand Caroline et Max apprennent à se connaître et à se découvrir. Parfois angoissant quand Rob laisse libre cours à sa folie paranoïaque.

Quels que soient les passages, tous vous feront vibrer. Un roman qui vous fera passer par différents sentiments, et ne vous laissera en paix qu’une fois terminé. Préparez-vous à passer une nuit blanche, tant la tension générale de votre lecture sera intense.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 544
Editeur : Harlequin
Collection : Mosaic Poche
Sortie : 2 avril 2014
Prix : 7,90 €


A lire aussi sur Onirik

Pour que tu n’oublies pas - Avis -
La proie du silence - Avis +
Les roses écarlates - Avis +
Tes larmes et ton sang - Avis +
Gagnez votre lecture de l’été avec Harlequin : 1
Dors bien cette nuit - Avis +
Elles étaient jeunes et belles - Avis +
Tout près du tueur - Avis +/-
Et tu périras par le feu - Avis +
Elles étaient jeunes et belles
Le silence de la peur - avis +
Le lys rouge - Avis +
Les roses écarlates - Avis +
Le cercle du mal - Avis +
Je te volerai ta mort - Avis +
Et tu périras par le feu - Avis +
Le lys rouge - Avis +
Karen Rose à Paris
L'auteur Linagalatée
Son site :
Sa fiche
A gagner !

28 avril : Gagnez le tome 1 de Incarnatis


La gagnante est prévenue !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr