Onirik
Les Figures de l’ombre - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mercredi 8 mars 2017.

Les Figures de l’ombre est un très beau film particulièrement bien réalisé et incarné. Il est passionnant et touchant à la fois, et offre un canevas classique, mais dans lequel tous les spectateurs peuvent s’identifier.



film américian de Theodore Melfi (2017)

Présentation de l’éditeur

Le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux États-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l’astronaute John Glenn.

Maintenues dans l’ombre de leurs collègues masculins et dans celle d’un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin portée à l’écran.

Avis de Valérie

Ces trois femmes afro-américaines ont marqué la conquête spatiale grâce à leurs esprits incroyablement aiguisés. On ne s’imagine même pas comment faisaient les ingénieurs avant l’avènement des ordinateurs pour résoudre équations, calculs complexes ou théorèmes.

Alors que la guerre de la conquête de l’espace fait rage, les Russes prennent l’avantage en envoyant un homme, Youri Gagarine, autour de la Terre. L’ingénieur américain Al Harrison subit les pressions du gouvernement qui veut absolument obtenir l’avantage. Il en va de la confiance des Américains en leur président, de la sécurité intérieure et internationale.

Tout va reposer sur ces trois esprits hors du commun, qui cumulent le désavantage d’être femme et noire, dans les années 60 et dans le sud des Etats-Unis. Et le meilleur atout du film est de relater cette victoire pour les droits civiques des Afro-américains, sans jamais minorer l’intérêt de la course à la conquête de l’espace. L’enjeu ici est d’envoyer John Glenn en orbite autour de la terre, mais surtout arriver à le faire revenir en vie.

On est touché par le combat de ces femmes incroyablement courageuses et intelligentes, comme par ces nantis qui, pour certains, agiront avec décence et d’autres beaucoup moins. Les actrices arrivent toutes à tenir le devant de la scène avec charme et talent. A leurs côtés, Kevin Costner (qui a décidément bien vieilli) impose avec facilité sa stature d’homme tranquille. Un bémol pour Jim Parsons qui devrait faire attention à ne pas se laisser cantonner dans le rôle du geek asocial qui, de plus est, est ici peu sympathique et sans cachet.

Si c’est émouvant, on ne tombe jamais dans le pathos, ni dans la revendication égalitaire au détriment de la vérité historique. La ségrégation raciale est une abomination, dont la sévérité peut surprendre de nos jours. La voir en action dans un film grand public permet de marquer nos esprits, et c’est salutaire.

Les Figures de l’ombre est un très beau film particulièrement bien réalisé et incarné. Il est passionnant et touchant à la fois, et offre un canevas classique, mais dans lequel tous les spectateurs peuvent s’identifier.

Fiche Technique

Sortie : 8 mars 2017

Durée : 126 minutes

Avec Taraji P. Henson, Octavia Spencer, Janelle Monáe, Kevin Costner...

Genre : biopic


A lire aussi sur Onirik

Les figures de l’ombre - Avis +/-
Arte - Black music
Martin Luther King Jr, Un homme et son rêve - Avis +
Evolution des minorités dans le cinéma américain
Arte - Mississippi burning
Ciné Cinéma Star - Mississippi burning
Histoire du Black Panther Party - Avis +
Mort de Rosa Parks
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

15 mars : Gagnez 5 x Il court, il court le furet


les gagnants sont prévenus...


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr