Onirik
Les Grandes jambes - Avis +
Onirik -> Littérature -> Jeunesse -> Dernière mise à jour : le vendredi 9 septembre 2016.

Une histoire de collège et de complexes adolescents, d’amitié et d’amour, une histoire qui parle d’art, de Rembrandt, d’Anne Frank et d’un voyage inoubliable à Amsterdam...



Editeur : Slalom

roman de Sophie Adriansen

Présentation de l’éditeur

Marion, collégienne en pleine croissance, est obsédée par la longueur de ses jambes qui n’en finissent pas de s’allonger, rendant la recherche d’un jean qui lui aille bien extrêmement délicate. A l’âge des complexes, des premiers émois amoureux et de la construction de l’image de soi, être hors cadre se révèle parfois difficile, voire douloureux. Comment attirer les regards de Grégory, dont elle est amoureuse, avec un pantalon qui lui découvre les chevilles ?

Mais alors que le collège part en voyage scolaire à Amsterdam, Marion profite de cette occasion pour élargir son horizon. Elle approfondit sa passion pour l’art, notamment en découvrant in situ le célèbre tableau La Ronde de nuit, et met en perspective ces contrariétés d’adolescente née après l’an 2000 en visitant la maison d’Anne Frank.

Avis de Claire

Nous avions énormément aimé le précédent roman de Sophie Adriansen, Max et les poissons, qui racontait les terribles heures du début de la rafle du Vel’d’hiv vues par un jeune garçon. Ici, changement d’époque, même si l’ombre de la Seconde Guerre mondiale rôde toujours avec l’évocation d’Anne Frank.

Marion est grande, très grande, très très grande... A tel point qu’il est quasiment impossible de dénicher le moindre vêtement qui ne la fasse ressembler à un épouvantail. Du moins c’est comme cela qu’elle se voit. A un âge où il est facile d’être complexé pour un rien, Marion se sent hors normes. Heureusement que le garçon pour lequel bat son coeur est grand lui aussi, mais encore faudrait-il qu’il la remarque...

Un voyage scolaire à Amsterdam va finalement se révéler plein de surprises. En terre étrangère, on ose parfois faire des choses que l’on n’aurait pas le courage de faire dans notre environnement quotidien. Pour Marion, c’est tout simplement d’adresser la parole à celui qui lui met le rouge aux joues. La visite de la maison d’Anne Frank, la beauté d’un tableau de Rembrandt, et tous les repères apparaissent différemment.

Un très joli livre sur l’adolescence et le manque de confiance en soi, qui nous entraîne avec bonheur à Amsterdam sur les traces d’Anne Frank et de Rembrandt.

Fiche technique

Format : broché
Pages : 64
Editeur : Slalom
Sortie : 9 juin 2016
Prix : 10,90 €


A lire aussi sur Onirik

Papa est en bas - Avis +
Entretien avec Sophie Adriansen
Une Américaine à Monaco - Avis +
Une américaine à Monaco
Le Syndrome de la vitre étoilée - Avis +
Max et les poissons - Avis +
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

9 octobre : Gagnez 2X2 Casse-Noisette sur glace


Jeu et événement annulé !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr