Onirik
Les races d’aliens chez Star Trek
Onirik -> Télévision -> Dernière mise à jour : le jeudi 4 septembre 2008.

Star Trek est un concept futuriste et visionnaire créé par Eugene Roddenberry. Mais c’est aussi un excellent outil de réflexion pour les téléspectateurs, notamment grâce aux différentes races d’aliens que le créateur et les scénaristes ou producteurs ont imaginées. En effet, en stigmatisant les us ou coutumes, les défauts ou qualités des hommes, Gene Roddenberry nous renvoie notre image comme par le biais d’un miroir déformant et met en exergue des comportements typiques, que nous ne voyons même plus.



LES KLINGONS

Ils ont été l’ennemi par excellence avant de devenir un allié de poids pour la Fédération. Venant d’une planète où les valeurs guerrières et d’honneur priment, on les retrouvent pratiquement à toutes les croisées des chemins et grandes avancées de l’Histoire de la Fédération. Ils sont pétris du sens du devoir et la seule mort acceptable est au combat. C’est pourquoi le salut vulcain (Live long and prosper) est une hérésie car vivre vieux est une infamie.

De très nombreux Klingons sont célèbres parmis les trekkies, le plus connus est Worf, un officier de Starfleet. Orphelin, Worf a été élevé par des Terriens ce qui lui amènent les moqueries cruelles de ses condisciples. Ils sont le peuple dont la mythologie a été la plus travaillée puisqu’une langue officielle a été créée avec sa graphie, son vocabulaire, sa grammaire. Aux Etats-Unis où beaucoup de fans se prennent pour des Klingons, on recherche des infirmiers en psychiatrie qui sachent parler Klingon. Créé par Marc Okrand, l’idiome est qualifié de construit et s’appuie sur les langues améridiennes.

LES BORGS

Quoi de plus monstrueux qu’un peuple qui n’a aucune limite pour gagner car sans âme ? Les Borgs sont le produit de tous les prisonniers assimilés par la Reine Borg. Ils sont dévêtus de ce qui en fait des êtres à part entière et sont connectés à une sorte de matrice pensante. Pour les améliorer mécaniquement, on leur greffe des implants qui les privent, une fois de plus, la maîtrise de leur corps et ne pouvant jamais être retirés. Ils sont invincibles car aucun ne se bat pour lui mais tous se battent pour la Victoire.

Bien que toujours en vie et pensant, ils obéissent à tout ordre donné par la collectivité. Il vaut mieux mourir que de tomber entre leur mains. Il est pratiquement impossible de récupérer un être qui a été assimilé. Le sexy Picard a été kidnappé par la souveraine qui voulait en faire son favori afin qu’il soit sa voix dans le quadrant Alpha, qu’elle découvre. Sauvé par son équipage, il mis longtemps à récupérer sa psyché. Le leitmotiv des Borgs est : « toute résistance est futile ».

Le borg le plus célèbre est une femme à la plastique irréprochable : 7 of 9.

BAJORANS ET CARDASSIENS

Ces deux peuples pourraient être l’image de la France et l’Allemagne ou celle de tout pays se faisant envahir pour ses richesses. Les Bajorans vivent sur une planète où il fait bon vivre. Tout pousse à profusion et l’autorité suprême est remise à un grand prêtre rempli de sagesse. Les Cardassiens vont conquérir par la force brutale, ce paradis terrestre et asservir ses habitants. Créant des camps de concentration et de travail, ils vont pousser les Bajorans pourtant pacifistes au terrorisme.

Très croyants, les Bajorans gardent un wormhole, une sorte de porte spatiale stable les projetant à l’autre bout de l’univers (ici, le quadrant gamma). Ils sont persuadés que les dieux auxquels ils croient habitent ce vortex et d’ailleurs, le capitaine Sisko (en charge de la station orbitale) les rencontrera.

Les Cardassiens partagent des valeurs avec les Klingons mais au contraire de ces derniers, ils sont cruels, sanguinaires manipulateurs et tiennent à leur propre vie. Plus malfaisants, ils sont maîtres dans l’art de la coercition.

Le Cardassien le plus célèbre est Gul Dukat (Marc Alaimo), absolument indispensable à la série DS9. La Bajorane la plus connue et Kira Nerys. Elle secondera le capitaine Sisko (bien que ne faisait pas partie de la Fédération) et sera le principal instigateur de la paix sur sa planète.

BÉTAZOÏDES

Les Bétazoïdes ont, entre autres dons, la possibilité de lire dans les pensées et communiquer mentalement. La plus célèbre des Bétazoides est Deanna Troi bien qu’elle ne soit qu’hybride. A cause de son métissage, elle ne peux lire les pensées mais seulement les émotions. Conseiller auprès du capitaine sur l’Enterprise, elle passe beaucoup de temps à ressentir les ondes des aliens que l’équipage découvre. Sa mère, Lwxana Troi, est une Bétazoïde pure jus.

Ce personnage officiel est totalement baroque et se sert de ses capacités pour mettre dans sa couche le capitaine Jean-Luc Picard. Véritable hédoniste, elle n’hésite pas non plus à se servir de talents plus charnel pour obtenir des faveurs. Lwxana est interprétée par Majel Barret Roddenberry, l’épouse du créateur de Star Trek et est également la voix dont se servent le ordinateurs pour « parler ». Second officier humain dans le pilote de la série originale, les producteurs ont refusé qu’elle continue car une femme ayant tant de responsabilités était totalement utopique ! C’est pourquoi, ils lui préfèrent Spock, le Vulcain.

FERENGIS

Lorsqu’ils rencontrent pour la première fois les Ferengis, c’est pour Jean-Luc Picard et son équipage une angoisse liée à la méconnaissance de ce peuple de marchands, une très mauvaise réputation de détrousseurs sans pitié les précédant.

Dans TNG, ils apparaissent comme cupides, cruels, simiesques dans leur attitude et sans aucune intelligence émotionnelle. Ils ont pour dieu le profit et leur vie est réglée par les lois de l’acquisition qui détermine l’origine de chaque gain. Le plus célèbre d’entre eux est Quark, pilier de la série DS9 et de son bar sur la station du même nom. Il donnera toutes ses lettres de noblesse à ces petits êtres difformes. Ils ont pour particularités physiques d’avoir leurs organes érogènes sur la tête, en lieu et place de leurs oreilles. Si un Ferengi vous demande de lui gratter les oreilles, vous saurez à quoi vous attendre !

Le détail croustillant : les femmes n’ont aucun droit et sont cantonnées aux tâches ménagères. Elles doivent déambuler nues pour être différenciées des mâles et afin qu’elle ne puisse jamais se sauver !

EL-AURIENS

Whoopy Goldberg a trouvé sa vocation d’actrice lorsqu’elle a vue Nichelle Nichols (Uhura dans TOS) au petit écran. Elle a constaté qu’une femme noire pouvait être actrice sans jouer une domestique. En 1987,lorsque la nouvelle série a été lancée (TNG), elle a supplié, promis, menacé pour avoir un rôle. Les producteurs lui créèrent donc une race qui fut exterminée pratiquement en totalité par les Borgs. Seuls quelques survivants se sont dispersés dans tous les quadrants.

Les El-Auriens ont la particularité d’avoir une perception de l’espace et du temps unique leur offrant une longue vie (500 ans) et une aptitude à « sentir » les modifications temporelles. Chose utile et qui permis à Guinan (Whoopy) de sauver l’Humanité (rien que ça !) dans un épisode. Son écoute due à sa longue expérience en font une barmaid de qualité. Elle a la totale confiance de Jean-Luc Picard.

TAMARIENS

Les Tamariens n’apparaissent que dans un seul épisode de TNG. Jean-Luc Picard se découvre inconscient sur une planète. Seul un autre humanoïde, un Tamarien (Darmok), est avec lui au milieu une nature sauvage mais ne semblant pas inhospitalière. Sans traducteur compétent, ils ne comprennent pas.

Notre capitaine tente alors de poser les bases d’un vocabulaire commun, sans succès. Leur inaptitude à communique les pousse à l’affrontement, ne sachant pas si l’absence d’empathie est volontaire ou non. Le Tamarien, pourtant répète souvent les même locutions. Picard, finira pas comprendre que ce peuple utilise la métaphore comme base grammaticale en l’associant toujours à un récit, une légende, un lieu. Par exemple : « La rivière Temarc, en hiver » signifie stopper une action par analogie à la glace qui gèle le cours de l’eau en hiver.

JEM’HADARS

Cette race de combattants a été améliorée génétiquement pour atteindre très rapidement l’âge idéal pour guerroyer et obéir aveuglément aux ordres. Leurs créateurs ont fait également en sorte de les maintenir sous leur joug en les rendant dépendant à une drogue, la kétracel. Les Jem’Hadars, sans peur et sans but autre que la victoire, sont à l’image des Spartiates antiques. Ils ont donné lieu à des épisodes magnifiques dans DS9 où les valeurs telles que la loyauté ou le sacrifice étaient magnifiées par leur sens du devoir.

TRILLS

Les Trills sont une espèce des plus intéressantes. L’individu est en fait deux entités distinctes (un humanoïde et un parasite en forme de ver). Lorsqu’ils sont unis, ils deviennent une troisième personne portant la mémoire des deux « parents » ainsi que leurs caractéristiques. Plus fort, plus intelligent, plus instruit, l’être sera alors connu par un nouveau nom. On appose à son patronyme celui du symbiote. Le plus connu est Dax et l’un des « avatars » le plus apprécié du public et la délicieuse Jadzia Dax .

Alors que les Trills ne sont pas tous appelés ou aptes à recevoir un hôte, celui qui accepte une implémentation voit son existence définitivement changée. Sa vie est imbriquée dans celui de son locataire et si celui-ci meurt, l’autre ne peut survivre. Par contre, l’occupant, lui, possède une chance s’il est implanté rapidement dans un autre corps.

VIDIIANS

La série Voyager a connu une grande révolution : le capitaine est une femme ! Elle a également apporté son lot de nouveaux méchants dont les Vidiians. Ces pirates de l’air abordent les navires et dérobent à vif les organes vitaux des navigants. Ils ne prennent pas la peine d’abattre le pauvre donneur involontaire et ce dernier agonise lentement ou très rapidement, selon la valeur de « l’emprunt ».

Leur outil de téléportation ainsi que leur rapidité d’action ne laissent aucune chance aux infortunés, excepté l’autodestruction. Ils inspirent une réelle terreur. Pourtant, c’est un peuple intelligent cultivé et avancé. Les Vidiians souffrent d’une maladie incurable (la Phage) qui ne leur autorise que peu de latitude. Le seul espoir reste la transplantation d’organes sains pour rallonger leur existence. Le choix d’être des voleurs de vie, bien qu’assumé, n’est pas aussi évident que sa simplicité pourrait le laisser penser. Notamment, lorsque une Viddian dont le docteur tombe amoureux est sur le point de mourir...

Neelix, le cuisinier de l’Enterprise s’est vu voler ses poumons et n’a eu la vie sauve que grâce au docteur holographique qui a simulé ses organes et par le don d’un de ses poumons par sa fiancée.

VULCAINS ET ROMULIENS

Les Vulcains et les Romuliens sont un peu les Caïn et Abel de l’espace. Issu du même creuset, il y a pourtant un peuple bon, honnête et généreux tandis que l’autre s’octroie de mentir, trahir et voler. Si ce schéma semble manichéen, comme c’est souvent le cas, la réalité est plus nuancée.

Néanmoins, on retiendra des Vulcains qu’ils sont ceux qui aideront les Terriens à conquérir l’espace après que nous ayons découvert la vitesse Warp (voir le long métrage Premier Contact). Avec l’Homme, il va poser les bases des directives à observer lors d’explorations spatiale. Ne pouvant mentir, il n’est pas pourtant pas obligatoirement un allié de confiance car le Vulcain (reconnaissable à sa peau jaunâtre, son sang vert et ses oreilles pointues) est très imbu de lui-même grâce ou à cause de son intelligence hors du commun, son analyse logique et sa capacité exceptionnelle à maîtriser ses émotions. Le plus célèbre d’entre-eux est Spock dont la renommée a dépassée les frontières de la SF.

Connu pour ne pas comprendre une traîtresse émotion humaine, il passe son temps à trouver ces humanoïdes rougeauds illogiques. Pas faux !


A lire aussi sur Onirik

Action - Star Trek : Insurrection
Star Trek : Science ou fiction ? - Avis +
C8 - Star Trek Into Darkness
RTL9 - Star Trek : Insurrection
Ciné FX - Star Trek : Insurrection
Cine FX – Star trek : Premier contact
FX - Star Trek Premier contact
Star Trek
Star Trek - Avis +
RTL 9 - Star Trek Insurrection
#Rattrapage : Star Trek : science ou fiction ?
Star Trek : Picard déjà renouvelé
Disparition de Leonard Nimoy
Star Trek chez Bragelonne
Star Trek XI, enfin !
Star Trek XI, ça se précise.
Comics Star Trek !
Miracle pour Star Trek
Star Trek à la Télé
Star Trek 11
Star Trek : Enterprise en DVD
Star Trek a enfin son MMORPG ! (bientôt ...)
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

10 avril : Gagnez le tome 1 de Lady Sherlock



Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr