Onirik
Ma soeur, serial killeuse - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le vendredi 26 juin 2020.

Pour un premier roman, Oyinkan Braithwaite frappe fort, grâce à une histoire originale et pleine d’humour.



Éditeur : J’ai Lu

roman de Oyinkan Braithwaite

Présentation officielle

Korede, infirmière, s’est donné pour mission de protéger sa cadette et ce n’est pas une mince affaire. Non contente d’être la plus belle et la favorite de leur mère, Ayoola a aussi la fâcheuse habitude de tuer ses amants. Au fil du temps, l’aînée est devenue experte pour faire disparaître les preuves.

Mais Korede a une vie à mener, elle aussi : elle est secrètement amoureuse de Tade, un séduisant collègue médecin. Lorsque sa jeune sœur jette son dévolu sur celui-ci, Korede se trouve face à un dilemme : comment continuer à protéger Ayoola sans risquer la vie de l’homme qu’elle aime ?

Avis de Chris

Korede est infirmière et amoureuse secrètement de Tade, un médecin qu’elle admire beaucoup.

  • Problème numéro un : Ayoola, sa sœur cadette, jette son dévolu sur Tade.
  • Problème numéro deux : Tade n’est pas insensible au charme d’Ayoola.
  • Problème numéro trois : Ayoola a tendance à tuer ses amants.

Korede va donc devoir faire un choix, sauver la peau de celui pour qui son cœur bat, ou sauver les fesses de sa chère et tendre petite sœur.

Le lecteur découvre une héroïne pleine d’énergie, de bonne volonté et avec un humour noir assez subtil. Il faut dire que sa vie est loin d’être un long fleuve tranquille. Entre son boulot très prenant d’infirmière et le soin qu’elle apporte à protéger, en toutes circonstances, sa petite sœur, elle n’a pas une minute pour elle.

Le cheminement de l’intrigue se déroule sous les yeux des lecteurs avides de connaître la finalité de ce triangle amoureux pour le moins cocasse. D’autres personnages, à l’instar de Muhtar, apportent un gain non négligeable à cette histoire qui se veut sans jugement. On s’attache facilement à l’héroïne, prise entre deux feux où la moralité se bat avec la loyauté.

Quant à Ayoola, maux de tous les maux de Korede et seul pilier qu’elle a, elle attire l’œil des hommes comme des femmes depuis sa plus tendre enfance. Un battement de cils et elle a tout le monde à ses pieds. C’est assez rageant, car Ayoola passe pour une jeune fille fragile et innocente. Alors, comment faire comprendre aux autres, sans en divulguer trop, que sa cadette est une vilaine veuve noire ?

Au fond, le roman se lit vite grâce à des chapitres très courts (rarement plus de cinq pages), écrits au présent. L’auteure maîtrise l’art de distiller le suspense notamment à des moments clés. Elle utilise le mystère pour laisser planer le doute quant aux révélations ou événements passés, par exemple. Et l’humour noir donne l’impression que ce qui se passe est banal. Être dans la tête de Korede, vivre avec elle cette partie de sa vie, la rapproche de nous. Elle pourrait parfaitement être une amie qui se confie, avec quelques sarcasmes lâchés de ci de là, et dont on ressentirait le poids de chacune de ses décisions.

Pour un premier roman, Oyinkan Braithwaite frappe fort, grâce à une histoire originale et pleine d’humour.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 281
Éditeur : J’ai Lu
Sortie : 3 juin 2020
Prix : 7,20 €

L'auteur Christelle Rio
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr