Onirik
Mary Barton - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le dimanche 13 juillet 2014.

Réédition du premier roman d’Elizabeth Gaskell, dans une traduction exceptionnelle, impressionnant et maîtrisé de bout en bout



Editeur : Fayard

roman d’Elizabeth Gaskell

Présentation de l’éditeur

Angleterre, 1839. Les ouvriers des filatures de Manchester, durement éprouvés par la misère et la maladie, se mettent en grève. La jeune et jolie Mary Barton, apprentie couturière, vit seule avec son père, syndicaliste aux positions radicales. Courtisée à la fois par Jem Wilson, le fils de l’ami de son père, et par Harry Carson, le fils du patron des filatures, elle va devoir choisir.

Premier roman d’Elizabeth Gaskell, et publié anonymement, Mary Barton (1848) suscita une controverse lors de sa parution lorsqu’on apprit que cette représentation vigoureuse de la vie des ouvriers et des luttes qui opposent ceux-ci aux patrons était l’œuvre d’une femme ! C’est aussi un roman d’éducation qui explore la confusion des sentiments chez une toute jeune fille. L’intrigue, habilement tissée, ménage un suspense tendu qui entraîne le lecteur dans une course contre la montre haletante.

Avis de Claire

Romancière britannique contemporaine de Charlotte Brontë et admirée par Charles Dickens, Elizabeth Gaskell est bien moins connue que son illustre amie, de ce côté-ci de la Manche en tout cas. Mais les éditeurs français ne s’y trompent plus et tendent à faire traduire de plus en plus ses oeuvres, notamment sous l’impulsion du joli succès de Nord et Sud.

Pour un premier roman, Mary Barton fait preuve d’une maturité et d’une maîtrise impressionnantes. Publié anonymement en 1848, celui-ci relate le quotidien de modestes ouvriers sur fond de crise industrielle, en pleine période victorienne. La romancière n’hésite pas à "faire parler" ses personnages avec le dialecte populaire, so shocking à l’époque !

A ce titre d’ailleurs, nous tenons à souligner la justesse de cette nouvelle traduction, qui est d’une exceptionnelle qualité. Comme le fait remarquer Françoise du Sorbier dans sa Note sur la traduction, c’était un véritable challenge que de restituer en français le dialecte du Lancashire, utilisé par la romancière à des fins réalistes. Un tour de force réussi qui fait de cette lecture un véritable plaisir, page après page.

Mary Barton, à l’instar de Sylvia, une autre héroïne gaskellienne beaucoup plus tragique, paye le prix de sa trop grande beauté. Tiraillée entre son attirance pour le très séduisant Harry Carson, fils de l’un des plus grands patrons de Manchester, et une tendre inclination pour son ami d’enfance, Jem, la jeune femme sera face à des choix cornéliens, et n’ouvrira les yeux que trop tard, sur la vraie nature de ses sentiments...

Commence alors pour notre héroïne un véritable combat contre la mort, pour sauver celui qu’elle aime vraiment, et Elizabeth Gaskell ne ménage pas son lecteur. La seconde partie du roman bascule dans un véritable suspense à la Wilkie Collins... C’est complètement addictif !

Un grand roman !

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 457
Éditeur : Fayard
Sortie : 24 février 2014
Prix : 24 €


A lire aussi sur Onirik

DVD : Femmes et filles - Avis +
Nord et Sud - Avis +
Ma cousine Phillis
Les Amoureux de Sylvia
Les Amoureux de Sylvia - Avis +
DVD : North and south - Avis +
500e Archipoche
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

9 octobre : Gagnez 2X2 Casse-Noisette sur glace


Jeu et événement annulé !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr